L’an dernier, j’ai eu la chance de mettre à l’essai les gants Freeride de 509. En 2020, on nous annonçait que 509 avait retravaillé le gant, le rendant notamment aussi étanche que possible. Toujours selon 509, le gant est idéal pour le sentier et le hors-sentier. Est-ce vraiment le cas? Est-ce même possible d’être aussi bien balancé? Allons voir!

Si vous aimez enfiler aisément un gant, soyez averti que le Freeride ne vous plaira pas lorsque vient le temps de l’enfiler. En effet, 509 offre un système hybride de velcro et de sangle permettant une étanchéité optimale. Aucun doute, la neige n’a aucune façon de se rendre à l’intérieur du gant! Ça a une conséquence assez onéreuse par contre: celui de mettre et d’enlever difficilement le gant.

Enfiler le gant est un casse-tête

Confort

Bonne nouvelle, le Freeride est agréablement confortable! Il offre une chaleur immédiate et est composé d’un tissu très confortable à l’intérieur. De plus, le cuir est d’excellente qualité et me procure la confiance que ce gant peut me durer plusieurs saisons. Malheureusement, la dextérité est très discutable et rend le port et le retrait du gant assez laborieux. C’est particulièrement vrai lorsque vient le temps de retrousser la manche de notre manteau et de la mettre par-dessus le gant.

 

Isolation

Point de vue isolation, on parle de 70g à l’arrière et 40g au niveau de la paume de la main. Immédiatement en enfilant le gant, on se rend compte que porter ce gant plus de quinze minutes en hors piste va ruiner le gant pour la journée. Et ce n’est pas qu’une impression: s’amuser en hors-sentier pendant un petit moment est assez pour introduire une humidité dans le gant qui ne partira pas de la journée. Notez que je ne suis pas quelqu’un qui transpire des mains de façon excessive.

 

Étanchéité

Toujours en hors-sentier, une facette où le gant est particulièrement utile est lorsqu’on doit se mettre les mains dans la neige pour, par exemple, essayer de trouver un patin enfoui. Dans de telles situations, aucune chance qu’une infiltration de neige arrive et c’est franchement un plus!

Essai de l’ensemble Stoke non isolé de 509

J’ai eu la chance de faire un peu de sentiers en portant les gants Freeride. Pour être honnête, ils m’ont étonné et ne m’ont laissé tomber que lorsque le mercure était sous les -20 degrés. Je ne recommanderais tout de même pas ces gants pour des randonnées froides, car on doit se réchauffer sur les poignées chauffantes un peu trop souvent à mon goût!

Conclusion

Pour conclure, je ne crois vraiment pas que le gant Freeride de 509 est un gant qui soit “idéal pour le sentier et le hors sentier”. Il est beaucoup trop chaud pour faire du backcountry et ne convient pas nécessairement à des randonnées en sentier lorsqu’il fait froid. Par contre, je crois qu’il est un bon gant lorsqu’on doit faire les deux types de motoneiges dans la même journée. En effet, il peut très bien être porté pour se rendre à un endroit de hors-piste, après quoi je changerais personnellement pour un gant plus mince pour faire mes manœuvres. Puis, lors de pauses un peu plus longues (comme pour dîner), ainsi que lors du retour à la maison, je renfile le gant pour une chaleur plus qu’appréciée en fin de journée. En tant que pilote majoritairement hors-piste, je considère le Freeride comme une excellente « deuxième » paire de gants que je traîne dans mon sac pour le retour à la maison.

J’aimerais prendre quelques instants pour remercier 509 de m’avoir permis de faire cet essai des gants Freeride. Non seulement j’ai la chance d’essayer ces gants, mais je suis également habillé de la tête aux pieds par 509 pour la saison 2020-2021!