A la découverte du paradis des motoneigistes

Liste des hôteliers

Voici le premier d'une série de trois reportages sur une destination motoneige incroyable : Murdochville. L'équipe du Magazine web Motoneiges.ca s'y est rendu la saison dernière et y a découvert de nombreux attraits pour les motoneigistes. Voici donc le récit d'André!

Au mois de février dernier, notre petit groupe de prospecteurs entame une folle randonnée entre Sainte-Luce et Murdochville. Nous sommes quatre, soit : Guillaume. Gino, Denis et moi.

Au départ, les sentiers sont gelés. Il n'a pas neigé depuis un mois et même la neige des champs (la croute) supporte facilement le poids de nos motoneiges. Donc départ difficile avec beaucoup de surveillance pour la surchauffe et la lubrification des glissières. Nous sommes en direction de la Cache où un groupe de Murdochville  nous attend pour nous escorter jusqu'à destination. La neige se fait extrêmement rare dans ce secteur qui est normalement privilégié par une bonne couverture.

A notre arrivée à la Cache, nous sommes accueillis par une délégation du club de motoneige L'Étoile des Monts, ainsi que par le président lui-même, accompagné  d'amis. Nous rencontrons l'équipe avec qui nous découvrirons les sentiers jusqu'à Murdochville. Yvan, le président du club, nous présente notre guide officiel, Mario Chouinard accompagné par André, Renaud, Bernard et Jacques Gauthier.  Au cours d'un bon repas, plane les promesses de nos hôtes sur la quantité extraordinaire de neige à Murdoch.  C'est avec les yeux brillants que nous partons.

Plus nous approchons de Murdoch et plus tout devient blanc.  Les montagnes se succèdent de belles vallées enneigées et des sentiers en superbes conditions.  Nous arrivons en fin d'après-midi et il est temps de se rendre à notre hôtel où nous pourrons nous rafraichir et de prendre un bon souper.  Mais voilà une vision ahurissante au moment d'emprunter les rues de la ville!  Alors que nous savons fort bien que plusieurs secteurs de la province n'ont presque pas eu de neige; des clubs, de la difficulté à ouvrir et conserver de bons sentiers; que nous avons une faible quantité de vieille neige non-renouvelée  que nous regrattons continuellement; et là, devant nous, en pleine ville, la neige est si haute que nous ne voyons pas les automobiles dans leur cours et la neige cache la devanture de certaine maison. (Portez attention à la gauche de la photo ci-dessous) On croit rêver!

Ski-Doo Summit Expert 850 Turbo 165 2023

Voilà qui nous fera rêver de notre excursion du lendemain.  La neige nous a accueillis mais aussi des gens très sympathiques.  Jacques, le proprio de l'hôtel Cooper, et Francine, agente de développement.  Un peu de repos et nous sommes prêts pour le lendemain.

Samedi matin, un beau soleil, un temps clair et nous voilà avec notre guide Mario sur le sentier 597 en direction de différents « terrains de jeu ».  Le sentier est magnifique mais le plus surprenant est la belle poudreuse juste à côté.  Vous avez bien lu : DE LA POUDREUSE. Notons que cela était plutôt inhabituel pour la saison 2009-2010…

Yvan nous informe qu'ils n'ont pas la contrainte des droits de passage, car les terres appartiennent à la couronne donc nous pouvons sortir des sentiers et profiter avec respect, bien sûr, de cette ressource, de cette richesse, de cet or blanc, pour libérer notre fou et nous amuser entre amis dans des secteur hors-sentier où nul n'a foulé le tapis blanc.

La signalisation en sentier est excellente et le fond de sentier bien entretenu par un Gilbert 1994.  Si vous désirez plus de sensation, il y a différents monts que vous pouvez monter dont le mont Porphyre.  Avec ses 2885 pieds d'altitude, le spectacle du haut est à couper le souffle et nous comprenons pourquoi la ressource éolienne est en progression.  Toute la journée, nous avons passé du sentier au hors sentier et de la neige, il y en avait assez pour rester pris à certains endroits.  Des heures de plaisir…

Le soir, retour à l'hôtel, souper avec des intervenants de la ville et la rencontre de la mairesse Délisca Ritchie Roussy, qui déclare Murdochville « capitale de la neige de la région 1 (Gaspésie) » et qui nous laisse avec cette citation d'Henri Ford :

  • Se réunir est un début;
  • Rester ensemble est un progrès;
  • Travailler ensemble est la réussite!
Coup de cœur du snowshoot chez Ski-doo

Voilà l'esprit des gens de Murdochville qui nous accueillent et qui désirent faire de leur ville une destination prisée par les motoneigistes.

Les points à retenir: 

  • la quantité de neige et la qualité de cette neige tard en saison;
  • le dévouement des membres du club l'Étoile des Monts avec ses 34 membres, dont 12 bénévoles, et ne vous fiez pas au nombre mais plutôt au coeur;
  • l'esprit d'ouverture de cette population de 895 résidents;

Voilà les ingrédients qui, ajoutés à cette citation, font de Murdochville une destination annuelle.

 

Les noms des personnes de ce récit n'ont pas été changés, ces bons vivants au grand coeur vous accueilleront avec joie, pour vous faire profiter de cette mine d'or blanc.

 

Auberge du Draveur - Motoneige