Attention sur la glace lors de temps doux

Liste des hôteliers

La Société de sauvetage avise les motoneigistes, les conducteurs de VTT et la population en général que la température froide subie par le Québec depuis quelques semaines n’assure aucunement la solidité de la glace sur les cours d’eau.

" Pour les motoneigistes ou les amateurs de véhicule tout terrain (VTT), nous vous recommandons de suivre les sentiers balisés des Fédérations des clubs de motoneigistes ou de VTT du Québec. De plus, procurez-vous des vêtements pour ces activités qui assurent votre flottaison dans l’eau ", suggère Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage.

La température de l’eau située directement sous la glace oscille entre 0oC et 4oC. Lorsqu’un individu tombe dans l’eau glaciale, celui-ci se fatigue en moins de 10 minutes. Il perd le contrôle de ses muscles et éprouve de la difficulté à respirer. En peu de temps, il succombe au froid et il lui devient impossible de sortir de l’eau par ses propres moyens. Entre 1999 et 2003, plus de 35% des victimes de noyades survenues dans des conditions hivernales pratiquaient la motoneige ou le VTT. Les hommes, généralement plus téméraires, représentent 90% des victimes. Près de 50% des victimes étaient sous l’effet de l’alcool ou de stupéfiants.

L’épaisseur de la glace
La condition de la glace est le principal facteur causant ces traumatismes. Dans 56% des cas, la glace était trop mince ou molle. Dans 11% des cas, il y avait un trou dans la glace. La présence de l’eau sur la glace représente un autre 11%. Finalement, dans 4% des cas la glace était craquée ou brisée.

Plusieurs facteurs influencent l’épaisseur de la glace. Les variations de température produisent des couches de glace faible et la pluie ou le dégel rend la glace poreuse et fragile.

Malgré toutes ces précautions
Si malgré toutes ces précautions une situation critique arrivait, il est suggéré de suivre les recommandations de la Société de sauvetage.

Si quelqu’un tombe à l’eau, il doit :

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

• éviter la panique;

• tenter de briser la glace mince autour de lui;

• prendre appui aussi loin que possible sur la glace;

• se glisser vigoureusement hors de l’eau jusqu’à ce qu’il soit en position horizontale, utiliser ses bras pour glisser sur la glace, ne pas se lever, rouler ou ramper jusqu’à un endroit sûr;

• se rendre près des gens lorsqu’il est certain de pouvoir marcher afin que ceux-ci puissent s’occuper de lui et de le réchauffer.

Afin d’obtenir plus d’information sur la sécurité hivernale, consulter la section "Prévention de la noyade" du site Internet de la Société de sauvetage au www.sauvetage.qc.ca.

Motoneiges Ski-Doo