Ça commence à rouler par segments

Ça commence à rouler par segments

Ça commence à rouler par segments


La motoneige permet l’accès à des sites très inusités partout au Québec ; des sites qui ne seraient pas accessibles autrement, comme celui de l’observatoire du Mont-Apica, dans la réserve faunique des Laurentides. Crédit Photo :Julien Cabana

Le cocktail météo que nous avons connu au cours des derniers jours a eu des effets divers, dépendamment des régions, en ce qui a trait au réseau de sentiers de motoneige. Pendant que dans certains coins du Québec les sentiers commencent à ouvrir, ailleurs dame Nature ne fait que compliquer les choses.

« Je crois que si on veut bien illustrer la situation actuelle, on peut dire que dans toutes les régions du Québec où il y a des montagnes, les clubs ont commencé à surfacer des parties de sentiers. Tout ce qui est plus au nord a pu profiter de chutes de neige, affirme Denis Lavoie de Motoneiges.ca. Il faut savoir qu’alors que dans Charlevoix, les chutes de neige étaient très abondantes, tout comme en Gaspésie et dans une partie du Bas-Saint-Laurent, dans les Laurentides ou dans Lanaudière, dans le Centre-du-Québec, en Montérégie et même dans la partie ouest de Chaudière-Appalaches, c’est la pluie qui tombait. C’est ce qui empêche les clubs de commencer leur travail pour offrir des sentiers aux motoneigistes. »

Comme il était prévu, le club Caribou Conscrits a ouvert ses sentiers sur les Monts-Valin pour la première fin de semaine de décembre. Les conditions y sont parfaites. Dans Charlevoix, l’imposante quantité de neige reçue, n’est pas nécessairement un cadeau pour les clubs qui doivent ouvrir les sentiers. Une telle quantité les oblige à déployer beaucoup plus d’efforts pour arriver à créer le réseau. Les bénévoles de ces clubs sont toutefois bien organisés pour faire face à une telle situation.

Donc, si vous désirez rouler, vous devez obligatoirement vérifier l’état des sentiers en passant par le site de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec : www.fcmq.qc.ca. Vous pouvez aussi communiquer directement avec votre club pour connaître l’état de la situation.

Rappel de sécurité important chez Ski-Doo

Conditions de début de saison

La prudence est toujours de mise en ce début de saison, alors que les conditions ne sont pas parfaites.

« Nous sommes en début de saison et les conditions sont loin d’être idéales souligne le président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Mario Gagnon. Les motoneigistes doivent se rappeler qu’en tout temps, ils doivent faire preuve de prudence en respectant la signalisation et les limites de vitesse. Il faut se rappeler qu’en début de saison, nos réflexes ne sont pas encore revenus à 100 %. Il faut un temps d’adaptation. Également, le manque de neige à certains endroits peut compliquer les conditions avec des roches ou des branches qui peuvent sortir de la neige en plein centre des sentiers. Pour toutes ces raisons, il faut respecter ses limites et garder en tête que la prudence est de mise. »

Cette saison, les patrouilleurs de la FCMQ et les policiers de la Sûreté du Québec et des corps municipaux seront très actifs dans les sentiers.

« Les motoneigistes en ont eu la preuve alors que plus d’une centaine ont été pris en infraction lors d’une opération de la Sûreté du Québec au cours des derniers jours. On nous a indiqué que les policiers seraient très actifs et intolérants à l’égard des infractions dues à la conduite avec les facultés affaiblies, aux excès de vitesse et aussi avec les gens qui se promènent avec un échappement modifié. Dans ce cas précis, la motoneige sera immédiatement interdite de circulation et sera remorquée. Fini le temps où on acceptait de laisser partir un motoneigiste en lui faisant promettre de changer l’échappement modifié pour replacer celui de la compagnie d’origine. Aussi, tous ceux qui seront pris sans droit d’accès seront sévèrement punis. Les motoneigistes doivent comprendre qu’il ne tient qu’à eux d’assurer un avenir intéressant pour la pratique de leur loisir. »

Rabais du droit d'accès

Il ne reste plus que quatre jours pour profiter du rabais de 75 $ accordé à ceux qui achètent leur droit d’accès avant minuit le 9 décembre prochain. Il est possible de l’obtenir pour 325 $, alors qu’à compter du 10 décembre, le droit de passage annuel coûtera 400 $. L’achat peut se faire en ligne via le site de la FCMQ. Depuis le début de la campagne, plusieurs motoneigistes ont profité de cette offre qui a permis de remettre plus de 500 000 $ aux clubs. Ils ont besoin de ces sommes pour démarrer la saison, surtout qu’elle débute très tôt et rapidement. Le financement demeure le nerf de la guerre pour les clubs qui voient leurs dépenses augmenter sans cesse depuis quelques années.

Ecosentier

Le terme EcoSentier, utilisé par la FCMQ pour qualifier les sentiers qui répondent aux nouvelles normes en environnement, appartient maintenant officiellement à la Fédération. Cela signifie que personne d’autre ne peut utiliser cette appellation. Elle se veut le reflet de la volonté des dirigeants de la Fédération de promouvoir des conditions qui diminuent au maximum l’empreinte environnementale laissée par la pratique de la motoneige.

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

Protéger les droits d'accès

L’utilisation de motoneiges trafiquées surtout celles dont l’échappement est modifié, peut aller jusqu’à mettre en danger certains droits de passage. Lorsqu’il n’y a pas d’autres moyens, les sentiers passent près des habitations. Si les résidents sont dérangés par des motoneiges qui font un bruit d’enfer, nul doute qu’ils pourraient annuler leurs ententes avec les clubs. C’est une question de bon sens et de civisme.

Les Motoneiges Géro