Casque Altitude et des lunettes Sinister X5 de 509: Du look, de l’attitude

Casque Altitude et des lunettes Sinister X5 de 509: Du look

De tout l’équipement disponible et nécessaire en motoneige, le casque est peut-être le plus important. Et pourtant, souvent, c’est un équipement que l’on néglige!

Pourtant, ce n’est pas le choix qui manque. À partir du traditionnel « full face », en passant par le casque modulaire, les différents fabricants ont multiplié les différents modèles pour vous donner l’embarras du choix.

Aujourd’hui, je vous présente un casque d’une entreprise remarquable. En effet, on la remarque!


Le casque Altitude et les lunettes Sinister X5 de la compagnie 509

Puisqu’il s’agit d’un casque de type « snowcross », je vais faire un rappel de l’origine de ce type de casque avant qu’il ne soit utilisé en motoneige. Je vais aussi mentionner quelques avantages et inconvénients à leur utilisation pour vous permettre de savoir si ce type de casque est pour vous.

Historique

Ce type de casque a été popularisé pour le motocross. Il permet une bonne protection, une excellente ventilation, tout en empêchant les lunettes de s’embuer. Avec le développement du snowcross et du hors-sentier, les attributs de ce type de casque étaient très bien adaptés. En effet, l’effort physique étant très grand, les pilotes peuvent transpirer et aussi augmenter le rythme de leur respiration.

Par contre, en sentier, il est rarement nécessaire d’avoir autant de ventilation. Au contraire, on veut se protéger du froid. La vitesse moyenne et la période d’exposition étant plus grandes, il faut une bonne protection. C’est le principal problème avec les casques de ce type.

Évidemment, on a amélioré le casque Altitude pour la pratique de la motoneige, comparativement aux casques utilisés il y a quelques années. Un déflecteur d’haleine qui monte jusque sous les lunettes, en est un exemple. Cela permet de bien protéger les joues et le nez. 

Beaucoup mieux donc, mais il reste encore place à amélioration. Par exemple, il faudrait trouver un moyen d’améliorer l’étanchéité entre le haut des lunettes et le casque. Pour améliorer l’étanchéité, il faut bricoler pour obstruer certains orifices, que ce soit entre la partie supérieure des lunettes et le casque, ou encore pour diminuer la ventilation des lunettes (j’ai utilisé du ruban gommé!).

Ski-Doo Mach Z 2022 – Premières impressions

J’ai pu utiliser ce casque confortablement jusqu’à -10 °C. Quand la température était plus basse, je me résignais à utiliser mon casque traditionnel.

Trop de bruit!

Autre particularité des casques de type snowcross que je tiens à mentionner et qui fait défaut est l’insonorisation. On n’en entend pas souvent pas parler (mauvais jeu de mots… je sais), mais c’est une autre caractéristique qui ajoute au confort lors de randonnées. Les décibels engendrés par les bruits de vent plus grand dans ce type de casque augmentent la fatigue du motoneigiste. Encore là, il est possible de bricoler en obstruant certains orifices pour diminuer ces bruits de vent. Ou, on peut simplement se mettre des bouchons!


En action!

Autres caractéristiques

Malgré ces petits défauts, le casque est très bien construit et on remarque la qualité. Certains coussins sont amovibles pour permettre le lavage. Les vis qui positionnent la visière sont fabriquées avec un système de blocage pour les garder serrées.

Le casque est aussi équipé d’un support intégré de caméra GoProMD.

En résumé

Casque confortable et d’un look fantastique avec une ventilation bien adaptée pour le hors-sentier ou le snowcross. Si vous ne pratiquez la motoneige qu’en sentier seulement, pensez à utiliser ce casque comme alternative lors de petites randonnées quand la température le permet. Assurément, on vous remarquera au relais!

Avec les jours plus chauds que l’on connaitra en début ou en fin de saison, je serai bien heureux d’aller prendre l’air!

Auberge du Draveur - Motoneige