Challenge Motoneiges.ca 2005

Liste des hôteliers

Le vendredi
18 mars dernier se tenait la première édition du Challenge Motoneiges.ca.
Cette randonnée d’endurance se déroule sur une période
de 24 heures et sur une distance de 1000km et plus. Pour cette première
expérience, les participants ont parcourus 1175km en un peu plus de 22
heures.


Cliquer l’image pour agrandir
Walter, Gilbert, Hugues et Denis(Absent sur la photo) ont parcouru les 1175km
de ce challenge

Le parcourt
emprunté par les quatre participants était le suivant :

  • Départ Sainte-Luce
    (Secteur Luceville)
  • St-Gabriel
  • Albertville
  • Pointe à la
    Croix
  • Campbelton (NB)
  • Bathurst (NB)
  • St-Quentin (NB)
  • St-Léonard (NB)
  • Edmonston (NB)
  • Dédelis
  • Rivière-du-Loup
  • Trois-Pistoles
  • Rimouski
  • Sainte-Luce (Secteur
    Luceville)

Voici donc
un résumé de cette randonnée.

Tel que
convenu la veille nous nous sommes rencontré dans le sentier à
06h30 en ce vendredi 18 mars 2005. Notre objectif n’est pas banal : Rouler 1000km
en 24 hrs. On avait prévu le retour vers 01h00 AM le samedi matin. Nous
prenons donc le sentier en ce matin enneigé. En effet, une belle petite
neige nous tombe dessus. Les sentiers sont très beaux de Sainte-Luce
à la Montagne St-Pierre. Nous arrêtons quelques instants afin de
se reposer après ce premier 75km!

Nous reprenons
le guidon pour nous rendre à Alberville afin de ravitailler nos machines.
On peut voir que la consommation ne sera pas optimale dû à cette
neige dans les sentiers. Il est à peine 08h30 et nous avons environ 130km
de fait! Ça va très bien! Nous convenons de rouler à bon
train jusqu’à Pointe-à-la-Croix où nous nous ravitaillerons
de nouveau. Nous prévoyons traverser au Nouveau-Brunswick vers 10h00.
Nous traversons les sentiers exceptionnels du Club de la Coulée Verte.
Nous pensions être en mesure de prendre le raccourci afin d’éviter
Causapscal cependant le sentier de ce secteur est fermé… Nous pensons
qu’il s’agit peut être d’opérations forestières…

En quittant
les sentiers de ce club nous nous arrêtons afin de contempler la nature
! En effet, les arbres légèrement chargés de neige nous
offre une belle vue!


Cliquer l’image pour agrandir
À la limite des Clubs Sportif Marquis de Malauze et de la Coulée
Verte

Nous reprenons
le chemin en direction de Pointe-à-la-Croix. Les sentiers sont très
enneigé dans ce secteur ce qui nous ralenti quelque peu. De plus, la
neige se transforme en neige mouillante. À ce moment je me dis qu’il
ne faut pas que nos habits se détrempent… Nous arrivons finalement
à la station-service de Pointe-à-la-Croix où nous nous
ravitaillons avant de traverser près du pont de Campbelton. C’est le
point critique de notre journée! Dans quelle condition est le pont de
glace. Les températures plus douces des derniers jours vont-elles nous
forcer à revoir notre trajet?

Nous repartons
et cherchons un peu le sentier pour nous rendre près de l’eau. Je suis
soulagé de me rendre compte que mes craintes n’étaient pas fondées.
Le pont de glace est en bonne état et notre traversé se passe
très bien. Rendu de l’autre coté, nous sommes au Nouveau-Brunswick.
Nous nous rendons à un hôtel pour se procurer nos passes journalières.

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige


Cliquer l’image pour agrandir
Le Pont de Campbelton.

Vers 10h30,
nous reprenons le sentier pour sortir de la ville… Une chance qu’il y a une
trace ! Pas évident de sortir du centre ville. Enfin, nous arrivons dans
un secteur boisé… Pas de chance, le sentier est très bossu.
À ce moment une pensée me harcele «Si les sentiers sont
comme cela jusqu’à Bathurst, ça va nous prendre la journée
!!!» Une quinzaine de kilomètres plus loin, nous atteignons le
sentier #12. Il est pas mal plus beau malgrés le peu de neige. Il faut
quelque temps pour s’habituer à la signalisation… C’est pas leur point
fort! Il faut être vigilant… Bref, on roule et plus on s’éloigne
de Campbelton et plus la qualité des sentiers s’améliore et plus
la neige est insistante. À certains endroits, on rencontre de 15 à
20cm de neige dans le sentier. On peut enfin reprendre notre «vitesse
de croisière» !

Nous roulons
depuis un bon bout de temps lorsqu’on croise une petite cabane où il
y a plusieurs motoneiges. On s’arrête afin de demander quelques indications
sur le meilleur endroit où manger. On nous indique le chemin de Island
Lake qui est à environ 40km de notre position.


Cliquer l’image pour agrandir
Une petite cabane sur le sentier #12 où nous demandons
quelques indications

Tout en
jasant avec les personnes présente, la surfaceuse passe devant nous,
nous aurons droit à un superbe sentier. Nous expliquons aux gens notre
challenge. Ils sont intrigués et nous souhaite bonne chance !

Nous reprenons
le sentier et malgrés le surfaceur, le fond du sentier reste mou. Nous
roulons ainsi jusqu’à notre premier vrai arrêt où nous pourrons
dîner. Il est environ 13h30.


Cliquer l’image pour agrandir


Cliquer l’image pour agrandir


Cliquer l’image pour agrandir
Island Lake.

Nous dînons
tout en jasant du reste de notre itinéraire. À quelques kilomètres
d’ici, nous quitterons la 22 pour prendre la 19 en direction de Bathurst. Lorsque
nous sommes sur le point de repartir, deux motoneigistes nous expliquent qu’ils
viennent justement de Bathurst mais qu’ils ont emprunté d’autres sentiers.
En vérifiant sur la carte, je leur explique que nous les emprunterons
mais à notre retour de Bathurst. En fait, on fait une boucle pour rejoindre
Bathurst et lorsqu’on revient, on demeurera sur la 23 en direction de St-Quentin.
Les deux gars en reviennent pas de notre projet… Nous quittons donc Island
Lake vers 14h30.

Bathurst
est à environ 80km. Il nous reste assez d’essence pour nous y rendre.
C’est donc reparti ! La neige est toujours présente et parfois abondante.
On roule dans une trentaine de cm et à plusieurs endroits je cherche
un peu le sentier. En effet en terrain découvert, les traces sont effacées
par les chutes de neige.

Plus de 200 000 $ pour la construction d’un pont et l’amélioration de la sécurité en motoneige dans les Hautes-Laurentides


Cliquer l’image pour agrandir
Neige abondante!

Les sentiers
sont très larges par endroit mais avec ces chutes de neige, on se retrouve
souvent avec seulement un piste de motoneige et parfois deux. Ça va bien
mais je commence à vérifier ma jauge d’essence. La consommation
n’est pas aussi bonne et cela me rend nerveux un peu.


Cliquer l’image pour agrandir


Cliquer l’image pour agrandir
Sentiers en direction de Bathurst.

Rendu à
Bathurst, on cherche une station service. Encore une fois, la signalisation
nous reste perplexe… On trouve une première station qui est… fermée!
Et finalement, une seconde où nous pouvons enfin mettre de l’essence.
Le pire reste à faire puisque la rivière près du Atlantic
Host est à l’eau. On a donc traverser le viaduc qui enjambe la rivière
pensant retrouver le sentier de l’autre côté… On a beau chercher
mais rien n’y fait. On arrête demander des indications mais on ne trouve
toujours pas le sentier. Finalement, une agente de police nous explique le chemin.
On n’est pas du bon côté de l’autoroute… Bref, après plus
d’une heure on retrouve le sentier #19 !

Il se fait
tard et nous voyons bien que nous arriverons plus tard que prévu… La
prochaine étape sera de rejoindre le sentier #23. Près de Bathurst,
il n’y a pratiquement plus de neige à part celle qui est tombée
dans la journée. Nous roulons donc prudement. Plus loin, on a roulé
dans un chemin longueant une ligne électrique. Le fond est dur et le
sentier est droit… Cela nous permet de tester enfin nos machines. On reprend
un peu de temps sur ce qu’on a perdu en route. Nous quittons le sentier 19 pour
le 23. Wow quel sentier… Il s’agit en fait d’un chemin forestier. Bien qu’il
soit très enneigé, on peut apprécier les kilomètres
que nous roulons allégrement.


Cliquer l’image pour agrandir
Sentier #23 à la tombée de la nuit.

La nuit
tombe alors que nous sommes à plus de 150km de St-Quentin. Nous avons
prévu souper à cet endroit. Avant de quitter ce sentier, nous
devons nous ravitailler à un relais… Nous sommes dans milieu du Nouveau-Brunswick
en ce moment… On est pas mal loin de chez nous! L’essence n’est pas donnée
ici : $1.30 / litre… Par contre on est bien content d’en trouver !!!


Cliquer l’image pour agrandir
Station service en plein bois…


Cliquer l’image pour agrandir
Un fort (Lodge)


Cliquer l’image pour agrandir
Vue de face

Nous reprenons
de nouveau le sentier en revenant sur nos pas d’une dizaine de kilomètres
afin de prendre un petit sentier (1-23) qui nous mènera au sentier 19
qui est plus au nord. Ça y est la nuit est pratiquement tombée
lorsque nous empruntons la 1-23. Ici, c’est pas le temps de rester en panne…
Ce sentier est très isolé! Nous roulons dans une belle neige pendant
environ 30 minutes.


Cliquer l’image pour agrandir
Sentier 1-23.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023


Cliquer l’image pour agrandir
Sentier 1-23

Nous atteignons
finalement le sentier #19. Il nous reste un bon 80km à rouler en direction
de St-Quentin et de notre souper! Le sentier n’est pas très beau. Il
y a des bosses et il est sinueux. Un peu plus loin, la surfaceuse a passé
mais cela n’améliore pratiquement pas la qualité du sentier. Cependant,
plus on roule et meilleures sont les conditions. À notre arrivée
à St-Quentin, les conditions sont superbes. Nous nous ravitaillons de
nouveau et nous décidons d’aller dîner chez Carlo ! Ceux qui demeuraient
à Rimouski dans les années 60,70 et 80 connaissent Carlo ou à
tout le moins en ont entendu parler ! Il est maintenant autour de 20h45


Cliquer l’image pour agrandir
Restaurant Chez Carlo à St-Quentin.

Après
avoir bien mangé, nous reprenons le sentier en direction de St-Léonard.
La neige cesse tranquillement de tomber. Nous roulons donc sans histoire sur
cet ancien chemin de fer. Les courbes sont peu prononcées et malgrés
quelques endroits où la signalisation pourrait être meilleure,
nous atteignons le sentier #12 vers 23h00. Nous nous dirigeons alors vers Edmonston
puis vers le Québec. Nous traversons la limite du Québec vers
minuit. On tombe maintenant dans des sentiers connus ! On ravitaille nos machine
pour l’avant dernière fois… On a plus de 850 km de fait!

Il s’agit
maintenant de trouver une station service 24 heures près de Rivière
du Loup ! On trouvera bien. On emprunte le sentier #85 qui est en très
bonne condition! On roule bon train jusqu’au relais de St-Modeste où
l’opérateur de la surfaceuse nous indique le chemin pour nous rendre
à une station 24hrs. Ça y est! On a 1000km de fait. Il est passé
02h00 du matin… Il nous reste environ 170km à faire. Nous prenons une
pause au restaurant afin de rassembler nos dernières forces!

Nous quittons
vers 02h45 en direction de Rimouski. La fatigue commence à se faire sentir
et je ralenti un peu la cadence question de rester prudent. Les réflexes
ne sont plus aussi prompts et ont doit ajuster la vitesse en conséquence.
Finalement on arrive à Rimouski vers 05h00 où Walter nous quitte.
Nous reprenons aussitot la direction de Sainte-Luce où nous arrivons
une quinzaine de minutes plus tard. On vérifie la distance parcourue
et ont arrive à 1175km en 22h45.

Nous avons
très apprécié notre randonnée. Bien sûr nous
étions fatigué mais c’est d’abord dû au manque de sommeil.
Je pensais être courbaturé les jours suivants mais non… J’ai
repris mon sommeil et le dimanche, j’ai rouler près de 200km !

L’année
prochaine, il y aura une deuxième édition de cette randonnée…
J’ai déjà hâte au Challenge Motoneiges.ca 2006 !!!

 

Auberge du Draveur - Motoneige