Comme dans le bon vieux temps?

Liste des hôteliers

Dans tout ce qui s’est écrit sur la prochaine saison de motoneige, je ne pense pas que quelqu’un a prédit ce qui allait se passer réellement si les motoneigistes sont pris en otage par l’UPA.

Ne vous inquiétez pas, ils ne resteront pas à la maison à admirer leurs machines qui ont coûté plusieurs milliers de dollars. Ils vont rouler, mais comme il y a 40 ans.

À l’époque, les motoneigistes se promenaient n’importe où, avec très peu de respect pour les terrains privés. Les clôtures en fil de fer n’étaient pas un problème; on les coupait. Même chose pour les chaînes ou les cadenas des barrières…

Un autre bel endroit pour faire de la motoneige, surtout dans les années 60, c’était les voies ferrées. Il y a des chances que cette pratique redevienne populaire cette année. Les trains ne passant qu’une ou deux fois par jour, il faudrait être vraiment malchanceux pour rencontrer quelque chose d’aussi insignifiant qu’un train!


Les exemples cités plus haut sont à la base de la création de la Fédération des clubs de motoneige du Québec. J’estime que ça ne prendra pas plus d’une fin de semaine ou deux, cet hiver, pour défaire ce que la FCMQ a travaillé à instaurer depuis quelques décennies.

Apparemment, ce n’est pas important que le Québec ait le réseau de sentiers le plus sophistiqué au monde. Nous étions gâtés au Québec depuis longtemps. Gâchons tout maintenant!

D’un point de vue plus positif, il y aura quelques économies pour les motoneigistes cette année. Vu qu’il n’y aura pas de patrouilleurs bénévoles des Clubs, pourquoi acheter une carte de membre des sentiers? Si les sentiers ne sont pas officiellement ouverts, un laissez-passer n’est pas officiellement requis… Laissons tous les clubs faire faillite. Et si l’industrie de la motoneige cesse d’exister, l’UPA n’aura qu’à trouver d’autres gens à prendre en otage lorsqu’elle aura un «problème». (…)

BRP annonce des motos électriques Can-Am

Des millions de dollars ont été dépensés par les manufacturiers pour créer des véhicules aux technologies avancées. Les moteurs propres et silencieux sont la nouvelle norme et de plus en plus de gens ont dépensé pour acheter ces nouvelles merveilles.

L’un des bénéfices inattendus de ces nouveaux moteurs silencieux est que les membres de l’UPA n’entendront pas les motoneiges circuler illégalement sur leurs terres cet hiver. (…)

Je n’ai pas le temps, ni l’énergie, ni le désir, d’aller couper des clôtures cet hiver. Je pense que ma motoneige restera simplement dans le garage et que je ferai autre chose avec les plusieurs centaines de dollars que je dépense chaque année sur les repas, l’essence, l’entretien et les réparations liés à la pratique de la motoneige. Les commerces que je fréquente régulièrement depuis des années, incluant un concessionnaire de Sherbrooke, ne me verront pas cet hiver.

Un dernier conseil aux membres de l’UPA: si vous voyez des spéciaux sur les matériaux à clôture, achetez-en! Vous allez en avoir besoin au printemps.

 Pour voir tout l’article…..

Les Motoneiges Géro