Coups de coeur 2017 de Greg Gilbert

Coups de coeur 2017 de Greg Gilbert

J’ai eu le temps de connaître les modèles 2017, le temps de conduire la plupart des motoneiges dans des conditions réelles et le temps de réfléchir sur ce que j’avais appris et ressenti.

C’est maintenant à moi de vous présenter mes coups de coeur 2017
C’est maintenant à moi de vous présenter mes coups de coeur 2017

Si je devais nommer un thème pour mes coups de coeur 2017, je dirais « Tout ce que je désire et bien plus encore ! ».

Alors que pour 2017, il y a des offres très intéressantes et pleines d’innovations dans la catégorie des motoneiges de montagne, moi je suis un gars de sentier ! Mon expérience, mes références et mes opinions seront toujours axées sur les machines de sentier.

Par le passé, je vous ai dévoilé mes coups de coeur en ordre alphabétique croissant une année, puis décroissant l’année suivante. Pour 2017, j’ai pigé au hasard. Finalement, l’ordre obtenu semble plutôt approprié pour 2017. Allons-y !

YAMAHA

On a beaucoup écrit au sujet de la puissance la plus nouvelle, la plus grosse, la plus méchante qui soit à être offerte par une motoneige de série.

Moteur Genesis turbo à 3 cylindres de 998 cm3 de Yamaha

Le moteur Genesis turbo à 3 cylindres de 998 cm3 de Yamaha est une merveille d’ingénierie de performance. Dans d’autres articles de Motoneiges.ca, on peut retrouver les détails techniques et les secrets de la distribution constante de son incroyable puissance tout au long de sa course. 

Yamaha 2017 : L'année de la Sidewinder

Je choisis un modèle Sidewinder de Yamaha pas seulement pour sa puissance extraordinaire, mais parce qu’il représente un engagement important de la part de Yamaha de demeurer un féroce compétiteur dans l’industrie de la motoneige.

Ce moteur m’a incroyablement impressionné, pas juste par ses capacités de vitesse de vaisseau spatial, mais aussi par sa douceur raffinée à un rythme de pilotage normal. C’est une bête extrêmement bien élevée sans soubresaut ou à la recherche de réponse fluide et prévisible à des commandes sérieuses de l’accélérateur.

Je n’ai jamais pensé que les modèles Viper avaient toute l’énergie qu’ils auraient dû avoir et je n’ai jamais compris pourquoi ils ne l’avaient pas. J’avais une Vector 2011 avec moteur Genesis de 1049 cm3 et il avait en masse de tire et de vitesse de pointe. Les modèles Sidewinder s’occupent de ça et de beaucoup plus encore.

Je sais que certains diront qu’il n’y a pas de logique raisonnable à posséder une motoneige avec des capacités qui dépassent de beaucoup les limites du pilote, des conditions d’essai et de la loi. Mais ça fait partie de la nature humaine de désirer des choses qui dépassent nos besoins ou nos capacités. Maisons, autos, tondeuses, BBQ…, vous voyez ce que je veux dire.

J’ai une BMW qui peut faire du 150 mph / 241 km/h et j’achète des pneus avec ratio vitesse de 149 mph / 240 km/h. Je n’ai pas de misère (OK, j’en ai de temps en temps) à l’utiliser de façon raisonnable, sécuritaire et responsable. Ce n’est pas parce que l’auto peut le faire que je vais le faire.

C’est un fait, les gars et les filles veulent des motoneiges qui secouent l’âme et qui peuvent performer plus que nous. Comme vous le verrez pour mes autres coups de cœur, j’ai l’intention de continuer dans ce sens.

Voilà pourquoi je choisis une Sidewinder 2017. Pas pour la grande vitesse, pour la réponse en douceur, immédiate et excitante. Cette chose est tellement douce !

Lors de ma première sortie, la puissance disponible était si évidente que je me suis demandé si j’avais assez de jugement pour conduire de façon sécuritaire une motoneige avec tant de potentiel sur des milliers de kilomètres. La sensation était drastique à ce point. C’était bien équilibré au-delà de mes espérances et c’était plaisant à conduire sans les bruits désagréables du turbo et un frein-moteur limité.

Les Gants Freeride de 509

La carrosserie de la Sidewinder met en évidence l’amélioration de l’assemblage et de la finition avec les panneaux latéraux et central qu’on peut enlever beaucoup plus facilement pour avoir accès à tout ce qu’il y a dessous. Merci à Polaris de montrer à toute l’industrie de la motoneige qu’un phare à DEL est une amélioration nécessaire pour les yeux plus mûrs, la Sidewinder est équipée d’un phare à DEL unique et impressionnant.

M. Wade West, directeur du Marketing de la division Motoneige chez Yamaha, a raison d’être fier des modèles Sidewinder 2017
M. Wade West, directeur du Marketing de la division Motoneige chez Yamaha, a raison d’être fier des modèles Sidewinder 2017

La première motoneige de série avec près de 200 ch calibrée en usine et garantie par le manufacturier… J’en prends une !

Mais quelle version prendre ? R-TX, L-TX, S-TX, X-TX ou B-TX en calibration DX, SE ou LE. Oui, je suis d’accord… beaucoup trop de lettres, mais il y a 6 configurations différentes de châssis pour un total de 11 modèles différents, sans compter les choix de couleurs. Il y a une Sidewinder pour chacun !

Une motoneige aussi énergique a besoin de plus de traction pour maximiser l’ACCÉLÉRATION aussi bien que l’ARRÊT. Oui, c’est vrai… certaines motoneiges accélèrent beaucoup plus vite et vont beaucoup plus vite que d’autres, mais elles ralentissent toutes à peu près au même rythme. À mon avis, la chenille Back Country de 1.75 po/4,4 cm de la Sidewinder X-TX 137 LE va beaucoup aider aux accélérations et aux arrêts.

Mon choix Yamaha 2017 ? La Sidewinder X-TX 137 LE pour le 998 turbo, la glissière arrière couplée de 137 po./348 cm, la chenille Back Country 1.75 po/4,4 cm et l’ensemble renommé d’amortisseurs QS3.

Note de l’étideur : J’étais tellement intrigué et impressionné par mes premières sensations avec la Sidewinder que j’ai demandé que nos partenaires chez Yamaha offre à Motoneiges.ca une Sidewinder X-TX 137 LE pour nos essais à long terme de la prochaine saison. À suivre !

BRP

C’est sûr que nous avons tous lu ou vu quelque chose à ce sujet. Nous vous invitons à lire plusieurs articles parus ici-même sur Motoneiges.ca.

Présentation des motoneiges Ski-Doo 2017, la REVolution continue!

C’est ce qui s’en vient de la part des ingénieurs en motoneige de Valcourt, Québec, aux cerveaux surdéveloppés et extra-stimulés. On visait un chassis équilibré avec poids de ski divisé 50/50 et une position améliorée du pilote sur le véhicule. L’équipe de recherche et développement de Ski-Doo a passé les 4 dernières années à planifier et perfectionner ce qui est connu non officiellement comme le G4.

Bien que BRP n’appelle pas officiellement le chassis REV de 4e génération par le nom G4, moi je vais le faire. Et on peut sentir l’équilibre qu’ils ont réussi à produire.

Posons-nous quelques questions.

  • Est-ce qu’un équilibre latéral inégal est une raison pour laquelle les motoneiges en général ne s’envolent pas à niveau ?
  • Est-ce qu’un équilibre latéral inégal est une raison pour laquelle c’est plus facile de tourner vers la droite que vers la gauche ?
  • Est-ce qu’un équilibre latéral inégal est une raison pour laquelle les virages à gauche en montée sont les plus difficiles ?

Peut-être, je ne sais pas. Ça me paraît logique que l’équilibre latéral soit un facteur important.

Le G4 semblait et donnait l’impression d’être extrêmement bien équilibré comme il se doit, parce qu’il l’est.

N’avez-vous jamais eu envie de ramper au-dessus de votre ski pour obtenir le mordant supplémentaire exactement quand et où vous le vouliez ?

Quand l’intérieur d’un ski montre son horrible bout, n’avez-vous jamais souhaité pouvoir l’atteindre et le repousser par en bas ?

C’est ce que j’avais l’impression de faire grâce à la suspension avant RAS 3 améliorée, à l’équilibre du G4 et à la position de conduite. L’action du pilote et son influence sur le véhicule, bien au-delà de ce que nous avions auparavant. Le G4 se manoeuvre mieux, beaucoup mieux, que je choisisse de seulement m’asseoir et conduire une motoneige mieux équilibrée ou que je choisisse de bouger tout autour comme si je faisais de l’aérobie-motoneige.

Je pense qu’il y a encore des discussions au sujet du cale-pied ouvert avec retenue d’orteils. Les amateurs de montagne préfèrent la mobilité supplémentaire qu’apporte cet étrier ouvert. Je comprends bien le concept, mais je suis un vieux de la vieille, habitué d’être accroché par plus que juste par mes mains. J’aurai besoin d’au moins 1 000 milles / 1 600 km de plus pour pouvoir porter mon jugement final. Heureusement, Ski-Doo offre en option un ensemble réglable de retenue d’orteils et une plaque latérale pour le pied pour plaire à tous.

Ski-Doo Renegade XR-S 2022, le plaisir y est!

Nous avons tous ces éléments positifs plus l’ajout des avantages qu’on nous a promis au sujet de la consommation réduite d’huile, de la durabilité améliorée et de la performance accrue du nouveau 850 E-TEC. Lors de mes essais au Snow Shoot avec ce nouveau moteur 850 E-TEC, je l’ai vraiment senti plus doux et très linéaire dans sa distribution de puissance sans le sursaut bizarre du 800R à 7 000 tr/min. Toutefois, la performance vraiment améliorée ne m’est pas apparue immédiatement à l’altitude où nos tests étaient effectués. Si on se base sur les expériences vécues dans des conditions réelles au niveau de la mer par mes copains pilotes d’essai de Motoneiges.ca/Sledmagazine.com, l’augmentation de la performance du 850 E-TEC sera tout simplement la cerise sur le sunday. Ajoutez à cela la nouvelle poulie motrice pDrive que l’on dit sans entretien et que la fête commence !

Pour 2017, les différences entre la MXZ X 850 E-TEC offerte durant la vente Fièvre du printemps et la MXZ TNT offerte en saison sont les éléments suivants du modèle X : la direction et le frein de course, l’amortisseur arrière KYB Pro EA, le bloc d’élévation ajustable, les graphiques et l’ensemble Ajustements offert en option qui comprend le système de réglage rapide rMotion et les skis ajustables Pilot TS.

Mon choix BRP 2017 ? Je vais mettre de l’argent de côté et prendre une MXZ TNT 850 E-TEC noire, s.v.p. !

POLARIS

Une fois encore, je vais choisir un modèle dont les capacités dépassent largement ce que je veux ou ce que je peux faire avec et qui est bâti plus robuste que ce dont j’ai besoin. Plusieurs motoneigistes (probablement la plupart) choisissent régulièrement des modèles de ce genre. On achète des modèles X-RS, PRO-X et RR sans vraiment avoir l’intention de les utiliser à leur plein potentiel.

Mes copains et moi sommes aussi coupables. Nous achetons des modèles avec suspension à capacité supérieure et ensuite, on fait tout pour trouver les destinations et les sentiers les plus doux possible.

Pour 2017, c’est la nouvelle Rush XCR avec ensemble d’amortisseurs Walker Evans de première qualité et la chenille Cobra de 1.35 po/3,4 cm qui m’allume. J’ai parcouru des milliers de kilomètres sur le chassis AXYS du modèle Switchback PRO-S et j’ai beaucoup aimé l’expérience et la performance.

Pour 2017, la version XCR est offerte seulement dans le modèle Rush. J’aurais aimé que Polaris offre aussi une Switchback XCR. Bien que rien de majeur n’ait changé, l’impression de calibration supérieure de la XCR était exaltante. Ce n’était pas une sensation de rigidité ou de dureté; c’était plus une sensation de prise dans la surface et les bords du sentier. Stable, sûre et sensationnelle !

Ça ne me dérange pas si je dois la démarrer avec une corde, j’en veux une. Capacité limitée de rangement, OUI, mais je vais m’y faire. Même si elle est conçue pour des courses de cross-country, je n’ai absolument pas l’intention de m’en servir pour ça, mais j’en veux une. Elle est bâtie plus robuste et elle a l’air plus robuste.

Essai du Renegade X-RS 850 E-TEC 2022

Je veux me sentir comme la XCR m’a fait sentir à chaque fois que je vais partir en motoneige. Elle a eu le même effet sur moi que mes casques et lunettes 509 ont. Ça m’a fait sentir plus jeune. Et c’est ce qui compte, n’est-ce pas ?

Mon coup de coeur Polaris 2017 ? Une Rush 800 XCR pour moi, s.v.p. !

ARCTIC CAT

Je gage que vous pensiez que mon choix Yamaha influencerait mon choix Arctic Cat et que ce serait la nouvelle Thundercat 9000 avec le même moteur Genesis trois cylindres turbo de 998 cm3… HÉ NON.

La Thundercat est sans doute toute une machine, mais la Cat qui a vraiment grafigné mon coeur pour 2017 est une pure Cat.

Pour moi, Arctic Cat est la Harley-Davidson du monde de la motoneige avec des racines bien ancrées dans leur style unique d’image et de performance. Leur héritage, leur marque et leur attrait demeurent indéniables.

J’ai toujours trouvé que le moteur Suzuki 800 à 2 cylindres d’Arctic Cat semblait et sonnait exactement comme un animal féroce en cage qu’on associe à la fois à Arctic Cat et à la performance brute du 800. Il se peut que le moteur 800 d’Arctic Cat ne soit pas le plus rapide ni le plus puissant 800 sur le marché. Mais la sensation de force brute sauvage, de puissance d’animal rugissant est la tradition Arctic Cat et c’est exaltant de la conduire. Un héritage unique dans l’industrie de la motoneige est ce qui continue de faire d’Arctic Cat le premier choix de plusieurs motoneigistes.

J’ai sérieusement considéré un modèle de la Série 6000, avec le moteur C-TEC2 de 600 cm3 construit par Arctic Cat comme mon premier choix. Lors de mon Snow Shoot 2017, j’ai été témoin d’une calibration irrégulière sur plusieurs modèles avec le même moteur. Quand la calibration du 600 C-TEC2 est au point, elle est vraiment au point et j’aime ça, mais quand elle est légèrement pas au point, elle ne m’impressionne pas autant. Le moteur de la Série 8000 m’offre la même performance agréable à chaque fois.

La maniabilité de mon coup de coeur était nette et précise, pas trop dure pour les bras dans différentes conditions et sous différentes températures. Et la suspension arrière Slide-Action avec chenille RipSaw 1.25 po./3,18 cm complète très bien les capacités de l’ensemble d’amortisseurs Fox Zero QS3 d’Arctic Cat.

Mon choix est offert en commandes printanières seulement, alors dépêchez-vous si vous en voulez un. Vous pouvez aussi l’avoir en longueur de 137 po./348 cm, à votre goût.

Mon choix est équipé de série avec les skis ProCross-6 à quille plus profonde, le pare-brise de 11 po./27,94 cm, le pare-chocs avant ProCross, le porte-lunettes, le sac arrière de grandeur moyenne, les évasements de tunnel, le levier de frein Sno Pro et le démarreur électrique.

Si les raisons ci-dessus ne suffisaient pas, mon choix porte l’un des noms les plus cools de l’industrie de la motoneige et il a l’air aussi cool que son nom peut l’être.

Mon choix Arctic Cat 2017 est la ZR 8000 El Tigré ES (129)

Pour moi, ça se résume toujours à choisir la motoneige qui fait battre mon coeur. Et la ZR 8000 El Tigré ES 2017 a vraiment fait battre mon cœur.

Auberge du Draveur - Motoneige