Pour la plupart des motoneigistes, les Monts-Valin jouissent d'une réputation enviable pour les conditions de neige et l'accueil des relais qu'on y retrouve. www.motoneiges.ca a voulu vérifier si cette réputation était vraie. Jacques Turgeon et Maurice Fecteau se sont portés volontaires pour faire un circuit dans cette région du Québec. Voici un bref reportage de leurs cinq journées de voyage. 

Jour 1 – Lévis – Monts-Valin

Pour la plupart des adeptes de motoneige, réaliser une randonnée consiste à monter une motoneige et à parcourir les pistes fédérées de la province. Nous sommes le 19 janvier 2014, la température est confortable puisque le mercure avoisine les -5°C. Le départ s'effectue en automobile de Lévis en direction du Saguenay. Notre aventure débute à  au lac Jalobert à l'Auberge du km 31 dans les Monts-Valin. C'est l'endroit idéal pour faire un bon départ en raison de l'abondance de la neige qu'on y retrouve.  Nous saluons nos hôtes et afin de nous familiariser un peu avec nos motoneiges, nous parcourons 57 km de sentier avant de profiter de l'établissement. 

Auberge du km 31

Dès notre arrivée, on découvre que l'Auberge du km 31 est installée sur une colline, ce qui rend le bâtiment majestueux.  En pénétrant à l'intérieur, un accueil très chaleureux nous attendait. Lyna Morin, la patronne et son équipe nous ont souhaité la bienvenue. Elle nous a informés des commodités incluses avec les chambres dont l'heure des repas, l'endroit où stationner nos véhicules dans le vaste terrain situé à l'arrière de l'Auberge et le service d'essence. Nous avons bénéficié d'une chambre ayant un ameublement de qualité et surtout des lits très confortables. La cuisine est excellente. Quoi demander de mieux. 

Jour 2 – Monts-Valin – Tadoussac

Lundi, 20 janvier 2014, le thermomètre indique -31°C, le soleil est présent avec un peu de vent. Durant la nuit, nous avons reçu 10 cm de nouvelle neige. Nous sommes comme des enfants, émerveillés par des conditions exceptionnelles et les décors des Monts-Valin.

Nous partons en direction du Club de chasse & pêche Tadoussac, accessible via les sentiers Trans-Québec No 93 et No 3 Ouest. Tout le long du parcours, le paysage se transforme radicalement avec des masses de neige et des hordes de fantômes blancs. Séduits par la beauté du paysage et la qualité des sentiers d'une largeur d'environ 5 mètres, nous voilà déjà à 40 km de notre point de départ. Nous longeons le lac des Six Milles puis nous tournons à droite en direction du pic des monts Sainte-Marguerite. D'une élévation de 910 mètres, cette montagne longe la rivière Bras des Murailles, laquelle se déverse dans la rivière Sainte-Marguerite. 

Club de chasse & pêche Tadoussac
Club de chasse & pêche Tadoussac

Nous grimpons sur le pic, en motoneige, pour découvrir un passage longeant un lieu très profond et escarpé. Cet endroit nous donne l'impression d'être plus haut que les nuages. De retour dans le sentier No 93, nous nous dirigeons vers la zec Chauvin. Ce lieu fut le premier poste de traite de fourrures au Canada. On constate qu'il y a moins de neige au sol, mais malgré cela, les sentiers sont bien entretenus par le Club de motoneige du Fjord et Charlevoix. Nous parcourons encore 60 kilomètres avant d'atteindre la municipalité de Sacré-Cœur. C'est à cet endroit que nous croisons le sentier Trans-Québec No 3 direction ouest. Nous sommes à 10 kilomètres de l'Auberge La Tanière où l'on retrouve Johanne Claisse et Guy Daigneault qui nous réservent un bel accueil. 

Club de chasse & pêche Tadoussac

L'auberge est située près de la Route 138 et outre l'hébergement de qualité, on y retrouve un restaurant qui est aussi ouvert à l'année. Les installations comprennent neuf chalets pouvant accueillir de 2 à 15 personnes. Ils sont tous alimentés à l'électricité et offrent les commodités telles que le réfrigérateur, la cuisinière, la douche et la toilette, naturellement. La nouvelle auberge offre maintenant une salle à dîner avec permis d'alcool ainsi qu'une salle de séjour et un petit bar. Nous avons discuté avec les propriétaires du club en dégustant un copieux et délicieux repas. 

Distance parcourue le jour 2 :  211 km

Jour 3 – Tadoussac – Monts-Valin

Nous sommes le mardi 21 janvier 2014. Après une bonne nuit, Guy, le propriétaire, nous rend visite à notre chalet.  « Ce matin, les gars, le mercure indique -35°C, le tout accompagné d'un bon vent». On se rend à l'Auberge pour un copieux déjeuner qui nous fournit l'énergie nécessaire pour la randonnée de cette journée froide. Avant notre départ, Guy passe en revue avec nous les installations de l'Auberge dont il est très fier. Après notre séjour, nous pouvons témoigner que les motoneigistes sont les bienvenus à l'Auberge La Tanière, 45, Route 138, Tadoussac, G0T 1Y0. Téléphone 418-235-4523.

Vers 10h00, nous empruntons le sentier No 3 Est, direction Les Escoumins.  Chemin faisant, nous empruntons le sentier « Pelchat » qui est un sentier tracé dans une route non utilisée en hiver. Il longe la rivière des Escoumins et nous amène vers des paysages d'une beauté exceptionnelle.  La chance fait que la surfaceuse est passée durant la nuit et nous sommes les premiers à circuler dans cette piste en ce début d'avant-midi. Après 60 km de ce décor majestueux, nous atteignons la tête de la rivière et la pourvoirie du Lac des Cœurs « Essipit ». À partir de là, nous nous dirigeons vers le sentier No 93 en direction des Monts-Valin. L'épaisseur de neige augmente, les arbres se couvrent de givre au fur et à mesure que l'on se rapproche des Monts-Valin.  

À l'extrémité sud du lac Jalobert, nous arrêtons au relais La Chapelle qui porte bien son nom puisqu'il ressemble vraiment à une chapelle avec sa voûte d'une hauteur de trois mètres. Vous pouvez vous y rassasier d'un bon repas. Nous en profitons pour faire le plein de nos montures avant de poursuivre notre voyage sur le sentier No 93 Nord en direction de l'hébergement des Monts-Valin (Passion Québec). À quelques kilomètres de notre destination, nous apercevons au loin les lumières du village et l'éclairage des pentes de ski. À notre arrivée, nous sommes accueillis par Lise et Vincent qui sont d'une gentillesse remarquable, tout comme le personnel de Passion Québec. On nous invite à stationner nos motoneiges en sécurité dans un grand enclos muni d'une porte à commande automatique et verrouillée pour la nuit.  

L'hébergement des Monts-Valin (Passion Québec)
L'hébergement des Monts-Valin (Passion Québec)

L'hébergement des Monts-Valin (Passion Québec) offre des choix variés pour une nuit ou un séjour : chalets, condos ou encore des gîtes. Il est aussi possible de louer des motoneiges. Téléphone 418-673-1001   Site web de Passion Québec.
 
Distance parcourue le jour 3 :  291 km.

Jour 4 – Monts-Valin (Passion Québec) – Relais Onatchiway – Auberge du km 31

Nous sommes le 22 janvier 2014, le thermomètre indique -37°C, ensoleillé, sans aucun vent. À 10h30, après un copieux déjeuner pour résister au froid, nous nous dirigeons vers le Relais Onatchiway à Saint-David-de-Falardeau en empruntant les sentiers locaux No 267 et No 477. Nous arrivons au relais vers midi pour nous y rassasier et nous sommes accueillis chaleureusement. Dès notre entrée, nous découvrons un chalet décoré d'une impressionnante collection d'animaux naturalisés. Il est facile de s'y restaurer et d'y trouver des biens d'accommodation (dépanneur). L'approvisionnement en électricité du relais provient d'une génératrice. Le relais offre également des séjours en chalet que ce soit pour la pêche, la chasse ou la villégiature. Il est aussi possible d'y avoir de l'essence.  Le Relais Onatchiway, téléphone 418-690-4121. Site web.

Nous pouvons atteindre Saint-Ludger-de-Milot ou Saint-David-de-Falardeau en passant le long de la rivière Péribonka et du lac Tchitogama. Nous jugeons que la distance est trop longue. Ce sera pour un autre voyage dans les années à venir. Nous optons pour un retour vers l'Auberge du km 31.  Lors de notre souper, nous avons eu l'occasion de discuter avec les clients de l'Auberge. Plusieurs questions nous sont formulées à propos de notre site internet www.motoneiges.ca . Les motoneigistes sont curieux d'avoir notre opinion sur la qualité des sentiers parcourus ainsi que l'itinéraire que nous avons suivi. 

Auberge du km 31
Salle à manger de l'Auberge du km 31

Distance parcourue en ce jour 4 : 170 km.

Jour 5 – Mont-Valin – Lévis

Nous sommes le 23 janvier 2014.  À l'aide de la carte du secteur des Monts-Valin, nous parcourons 60 kilomètres afin de nous rendre au lac Cassey. Nous prenons quelques photos souvenirs avant de mettre fin à ce circuit inoubliable.  Nous pouvons l'affirmer, les conditions de neige sont enviables pour plusieurs régions du Québec et l'accueil est à la hauteur de la réputation des gens du Saguenay. 

Voilà un voyage à recommander aux motoneigistes.  Toutefois, il faut tenir compte que les toilettes sont éloignées. 

Nous remercions particulièrement nos hôtes pour leur chaleureux accueil.

Grand Salon Motoneige Quad 2022