Entrevue exclusive avec Mutsuhito Kojima, directeur des ventes et du marketing international chez Yamaha

Liste des hôteliers

Pour la
première fois de l’histoire de Motoneigistes.com et du portail
Motoneiges.ca, nous avons rencontré le numéro 1 du marketing chez
Yamaha pour les ventes de motoneiges à l’échelle mondiale.
Monsieur Kojima, qui travaille au siège social de Yamaha à Shizuoka
au Japon, s’est déplacé spécialement pour participer
à une randonnée organisée par Yamaha Moteur, à laquelle
le portail Motoneiges.ca avait été invité comme accompagnateur
de la délégation. L’activité a eu lieu le 21 janvier
dernier dans la réserve faunique des Laurentides en compagnie d’ingénieurs
et de représentants en provenance du Japon et du Canada. Lors du souper
qui a suivi la randonnée, monsieur Kojima a bien voulu nous faire part
de ses commentaires sur la journée qu’il a passée ainsi
que sur sa vision, et celle de Yamaha, de l’avenir de la motoneige.


Cliquer la photo pour agrandir
De gauche à droite, Takahiko Kubota(Superviseur division
de l’ingénierie), Mutsuhito Kojima (Directeur des ventes et marketing
international), Teruo Nagai (Assistant au président Yamaha Moteur du
Canada), Jon Blaicher (Assistant directeur produits), Norman Payeur (Directeur
Régional de Commercialisation), Marc Thibeault (Vice-président,
développement des affaires du Portail motoneiges.ca) et Denis Lavoie
(Président directeur général du Portail Motoneiges.ca)

Monsieur
Kojima, chez Yamaha depuis plus de 24 ans, a travaillé au sein de différents
services dans plusieurs pays. Il est devenu directeur de la division des véhicules
récréatifs avant tout par choix. En effet, celui-ci nous confiait
que le véhicule qui le fascine et le passionne le plus est sans contredit
la motoneige. « C’est, à mon avis, le sport le plus excitant
que j’ai essayé », mentionne-t-il. Responsable de cette division
depuis plus de 10 ans, il souligne que l’orientation actuelle de l’entreprise,
qui vise à migrer l’ensemble de sa production de motoneiges vers
les moteurs quatre-temps, a été adoptée depuis plusieurs
années. À ce moment, la haute direction a décidé
de poursuivre l’aventure qui dure maintenant depuis plus de 35 ans, mais
avec un objectif clair : construire les meilleures motoneiges au monde. Le résultat
de cette décision a commencé à prendre forme en 2003, avec
l’arrivée des moteurs quatre-temps performants et propres qui équipent
la RX1. Mais n’allez pas croire que le fabricant nippon a improvisé
cette décision! « Nous travaillons sur le concept du moteur quatre-temps
pour les motoneiges depuis plus de 15 ans, confit monsieur Kojima, de plus,
notre expertise et nos découvertes sur les moteurs quatre-temps dans
le domaine de la moto nous ont permis de créer une gamme de moteurs adaptés
à la motoneige sans sacrifier la performance et la fiabilité…».
En effet, Yamaha a su prendre les devants en mettant sur le marché, il
y a quelques années, la première motoneige de performance équipée
d’un moteur quatre-temps.

Grand Salon de la motoneige et du quad 2022: venez nous rencontrer!

L’engagement
de Yamaha à produire des motoneiges écologiques, économiques
et fiables est clair, et selon les propos tenus par monsieur Kojima… ce
n’est pas fini. « Vous allez être impressionnés par
la nouvelle gamme 2006 de nos motoneiges », ajoute-t-il, avant de souligner
que le dévoilement canadien se fera encore une fois, ici même,
à Québec, au Château Frontenac les 5, 6 et 7 février
prochain.

Questionné
sur l’importance du marché québécois, monsieur Kojima
mentionne sans détour que le Québec est un marché très
important pour Yamaha. L’écoute dont a fait preuve monsieur Kojima
et toute son équipe lors de cette journée en est une preuve sans
équivoque. « Nous sommes sérieux quand nous disons cela,
dit-il, nous sommes associés avec le Portail dans le projet 4M afin d’obtenir
les commentaires, positifs ou négatifs, des motoneigistes québécois
sur notre motoneige Vector. Nous ne voulons surtout pas nous faire dire que
nous sommes bons là où nous ne le sommes pas… », a-t-il
ajouté avec franchise. Il explique qu’il est important de venir
au Québec pour voir et pour comprendre les habitudes des motoneigistes
québécois ainsi que les conditions dans lesquelles les motoneiges
sont utilisées.

Monsieur
Kojima s’est dit ravi de sa randonnée sur les sentiers du Québec.
« La qualité des sentiers empruntés est impressionnante
», dit-il. Les différents décors et paysages qu’il
a vus tout au long des 250 kilomètres parcourus lui ont également
beaucoup plu. Il a été impressionné d’apprendre que
l’on doit les bonnes conditions des sentiers du Québec à
des milliers de bénévoles. Malgré le froid qui faisait
rage (entre -25 °C et -30 °C) dans la réserve faunique des Laurentides
lors de leur visite, monsieur Kojima et toute son équipe ont tenu à
vivre cette journée extraordinaire et à faire la randonnée.

Finalement,
nous avons demandé à monsieur Kojima quelle sera la priorité
de Yamaha pour les prochaines années du côté de la motoneige.
« Nous nous orientons clairement vers les moteurs quatre-temps, et nous
sommes convaincus d’avoir la bonne recette », mentionne-t-il. L’arrivée
de moteurs plus puissants que le Genesis 145 HP ne semble pas être une
priorité. En effet, l’objectif est plutôt d’améliorer
le rapport poids/puissance. En effet, Yamaha a une approche méthodique
par rapport à ses motoneiges. Monsieur Kojima donne l’exemple de
la RX1 : « À chaque année, nous tentons de réduire
le poids de ce modèle. » Depuis deux ans, la RX1 a effectivement
subi une cure d’amaigrissement de plusieurs kilos. Il semble que la nouvelle
série RS subira le même traitement dans les prochaines années.
De plus, on devrait voir bientôt l’apparition d’un moteur
quatre-temps plus petit que le Genesis 120 HP, ce qui augmentera l’éventail
déjà offert.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike

Une autre
des priorités est certainement les suspensions. « Yamaha a écouté
les commentaires des motoneigistes sur les modèles précédents.
Nous avions à nous améliorer sur ce plan, ce que nous avons fait
et continuerons de faire », mentionne monsieur Kojima Mais par-dessus
tout, l’objectif ultime de Yamaha est de dépasser les attentes
des consommateurs du Québec et de partout ailleurs. Deux énoncés
ont effectivement été répétés constamment
tout au long de l’entrevue : « …répondre aux besoins
des consommateurs… », et surtout « … dépasser
leurs attentes envers nos motoneiges… ».


Auberge du Draveur - Motoneige