Essai court terme: Arctic Cat M8 HCR 153

Liste des hôteliers

Avouons-le d’entrée de jeu, nous n’étions pas gagnés d’avance. Rouler une machine de montagne dans les sentiers, ce n’est pas toujours la partie la plus agréable de nos essais.

Puis en arrivant chez le concessionnaire, nos appréhensions n’ont fait que se confirmer La machine est dotée d’un pont arrière plutôt long, on sera assis presque sur les skis, le siège est très haut et très à l’avant tout en étant très court. On nous indique 19 pouces de débattement à l’arrière et 9,2 à l’avant. Le moteur est un deux temps, deux cylindres de 794 cc. La chenille est plutôt aggressive. Ça va être bruyant …

Évidemment, il n’y a pas de miroir sur la machine. Préoccupés de sécurité et du respect de la réglementation, nous demandons sur le champ qu’il y en ait un. Dans le temps de le dire, la motoneige est conduite à l’atelier et l’installation débute.

Nous en profitons pour discuter avec le personnel. On nous rassure, cette M8 HCR serait plutôt docile en sentier. Confortable même nous dit-on. Pas convaincu je suis !

Ce qui distingue la version HCR de cette motoneige, à part la livrée verte plutôt que noire, c’est la qualité et la possibilité des ajustements de certaines composantes des suspensions avant et arrière ainsi que la colonne de direction qui est télescopique. Il y a aussi l’écartement des skis qui peut être ajusté à 42 ou 44 pouces, plutôt que 39 à 41 sur les modèles qui ne sont pas HCR.

Notre machine est dans l’état dans lequel son créateur l’a conçue, à l’exception du miroir qu’on vient tout juste de faire ajouter et du réservoir d’essence de secours fixé au tunnel derrière le siège. Parlant du siège, on retrouve un compartiment de rangement sous l’arrière de celui-ci. Il y a eu quelques appliques esthétiques sur le carénage, mais elles sont tellement bien intégrées que nous ne les avons vraiment remarquées qu’une fois bien avancé dans la journée.

La prise en mains est beaucoup plus agréable qu’on s’y attendait. La position est confortable, le siège est haut mais la position est naturelle et permet un excellent contrôle de la machine. La hauteur du guidon a un impact direct sur le confort en sentier, les positions basses permettent un excellent contrôle en position assise et soulage les épaules et le coudes qui autrement sont continuellement en tension. Les reposes pieds permettent une grande variété de positions et les pieds restent bien en place.

Le tableau de bord présente un odomètre analogue et une portion où l’affichage est  digital – on peut y faire afficher une grande quantité d’informations qui couvre :
altimètre, Rpm, odomètre, compteur journalier et cumulatif, en plus des heures d’utilisation.

Le pare-brise fait un bon travail, même à des vitesses plus élevées. Les suspensions sont relativement confortables. La conduite est bonne en sentiers, étonnamment bonne même ! Le moteur est très performant, on pourrait même dire enthousiaste. Les accélérations sont vives et soutenues alors que les reprises, peu importe le régime moteur, sont énergiques. Évidemment, on est sur une deux temps, ça se sent à l’occasion et pour celui ou celle qui suit la M8, il faut garder quelques distances pour rester hors de portée des projections de neige et de glace.

 

Aujourd’hui nous avons parcouru 125 km en consommant 23,8 litres de carburant (attention, la M8 HCR requiert du suprême seulement ), pour une consommation de 19,04 litres au 100 kilomètres. Cela nous semble un peu élevé et comme nous n’avions pas vérifié le niveau d’essence réel dans le réservoir avant le départ, il faut ici prendre la consommation avec circonspection.


  Jacques et  Alain
1  Maniabilité et position de conduite 4 / 5  4 / 5
2  Confort et suspension 3.5 / 5  3.5 / 5
3  Accès aux commandes 4 / 5  4 / 5
4  Puissance du moteur 4 / 5  4 / 5
5  Bruit et vibrations du moteur 3.5 / 5  3,5 / 5
6  Roulement de la chenille 4 / 5  4 / 5
7  Traction de la chenille 5 / 5  5 / 5
8  Finition du véhicule 3,5 / 5  3,5 / 5
9  Odeur et émanations 3 / 5  3 / 5
10  Consommation d’essence  4 / 5 4 / 5
11  Position du passager N/A N/A
12  Confort du passager  N/A  N/A
 Total ( sur 50) 38,5 38,5

Les motoneiges que nous essayons aujourd’hui nous sont rendues disponibles grâce à l’excellente collaboration de Centre de location d’outillage Carl Lambert.

 

CARL LAMBERT Centre de location d’outillage
200 A Route 138
ST–Augustin, QC
G3A 1W7
Tél: (418) 878-2153

Nous profitons de cet essai pour souligner la collaboration appréciée de Kimpex. En effet, nos pilotes d’essais sont équipés des vêtements et accessoires Kimpex / CKX. On les porte pour vrai et on les apprécie !
 

 

Auberge du Draveur - Motoneige