Investissement pour la sécurité des motoneigistes et l’accès aux services à Victoriaville.

Investissement pour la sécurité des motoneigistes et l'accès aux services à Victoriaville.

C'est le 10 décembre 2014 qu'a été annoncé officiellement lors d'une conférence de presse tenue à Victoriaville par l'Association Touristique Régionale du Centre-du-Québec  que les motoneigistes et quadistes pourront bénéficier d'une nouvelle desserte touristique menant aux différents services essentiels de la ville de Victoriaville. Cette nouvelle desserte, aménagée spécifiquement pour les VHR et dont les travaux ont été réalisés cet automne, consiste à une traverse sécuritaire du boulevard Arthabaska par un feu de circulation spécifique aux motoneigistes et quadistes et à l'aménagement principal de deux ponts surplombant la rivière l'Abbé pour mener directement aux différents services des commerçants.

Sécurité en motoneige

En effet, la traverse obligatoire de la route 116 de ce tronçon de sentiers partagés (sentier # 34 quads et # 65 motoneiges) s'avérait depuis quelques années un défi important pour les Clubs, les usagers et la sécurité s'y rattachant. Pour se rendre aux différents établissements procurant les services essentiels d'essence, de réparation, de restauration et d'hébergement, les motoneigistes et quadistes devaient franchir à deux endroits les quatre voies de cette importante artère à la hauteur du rang Lainesse et du rang Allard. Comme il était hasardeux de s'y engager, surtout aux heures de pointe, une idée a été initiée il y a quelques années par les dirigeants du Club Alléghanish nous raconte son président actuel, M. Michel Hamel.   Rendre cette traverse obligatoire plus sécuritaire et y assurer un accès durable, c'est ce que les élus de la Ville approuvaient avec enthousiasme au grand bonheur des commerçants. De plus, l'accès à la traverse de la route 116 se faisait trop souvent avec le désagrément de neige insuffisante sur plusieurs mètres de l'accotement des deux rangs mentionnés au grand désarroi des motoneigistes.

Sécurité en motoneige
Sécurité en motoneige

Le projet prend forme officiellement en 2013 entre autres par l'intervention de M. Gervais Grenier, Agent de liaison pour la Fédération des Clubs Quad du Québec (FQCQ), Estrie et Centre-du-Québec, pour le compte du Moto-Club Bois-Francs dans ce cas, dont M. Yvon Bélanger est son président.   Ce projet a coûté au total 60 835 $ mis à part le bénévolat réalisé estimé entre 12 000 $ et 13 000 $ si on avait dû payer pour tous les travaux réalisés par les bénévoles. En plus de l'aménagement du feu de circulation spécifique aux VHR, des travaux d'importance ont été mis en branle sur le terrain du Ministère des Transports et sur la propriété privée de deux propriétaires fonciers majeurs (Mme Céline Marcoux et M. Michel Marcoux de Vic Roulan et M. Pierre Laquerre de Laquerre Ford et Laquerre Chrysler)  qui ont bien voulu accorder un droit de passage essentiel à la réalisation de ce projet. Le rehaussement du terrain aux abords de la route 116, la construction de deux ponts avec structure d'acier de 50 pieds par 12 pieds de largeur pour enjamber la rivière l'Abbé ainsi que l'achat de ponceaux et de nouveaux panneaux de signalisation et accessoires pour le bon affichage dans les sentiers sont la partie majeure de l'investissement.

Sécurité en motoneige

Sécurité en motoneige

Vraiment tout a été mis en place pour la réalisation de ce projet. Du  coût total de 60 835 $, une subvention au montant de 43 861 $ a été accordée à Moto-Club Bois-Francs dans le cadre de l'Entente de partenariat régional en tourisme nous informe M. Yves Zahra, Directeur Général de Tourisme Centre-du-Québec. Considérant que la région Centre-du-Québec accorde une importance significative au développement des produits touristiques quad et motoneige, il était important que tous les intervenants s'entendent pour emboîter le pas dans la même direction rétorque M. Zahra, soit de donner un accès facile et sécuritaire pour la clientèle touristique des VHR. Depuis plusieurs années, Tourisme Centre-du-Québec et les différents acteurs de l'industrie touristique de la région travaillent avec les établissements d'hébergement à la commercialisation de forfaits motoneige et quad. Ceci se joint aux actions marketing de l'association touristique.   Évidemment que les commerçants concernés, Dépanneur Sonic Coop des Bois-Francs, Victorin Hôtel et Congrès, Hôtel Quality Inn & Suites, Restaurant Pacini et le concessionnaire RM Motosports sont heureux de la réalisation de ce projet non seulement pour l'attrait touristique que celui-ci facilite, mais aussi pour l'achalandage de la clientèle locale. N'eût été leur participation financière, le projet aurait plus difficilement été réalisable. Les organisateurs en profitent pour remercier l'apport des commerçants dans ce dossier.

Sécurité en motoneige

Finalement, ce projet répond à la recommandation d'une étude interne au Ministère du Transport réalisée en 2013 et qui établissait que l'intersection du boulevard Arthabaska et du boulevard Pierre-Roux était l'emplacement le plus sécuritaire pour aménager une traverse avec feu de circulation spécifique aux motoneigistes et quadistes. Avec son achalandage de plus de 10 000 véhicules par jour en moyenne, il fallait penser à une solution logique, sécuritaire et durable pour que cette route ne soit pas un encombre à la bonne marche des activités sportives, commerciales et touristiques de la région. C'est ce qui a été réalisé à la grande satisfaction de tous. Voilà un bel exemple de partenariat entre les différents intervenants de l'industrie pour le bénéfice de chacun.

Sécurité en motoneige
Dans l'ordre habituel, à gauche, M. Yvon Bélanger Président Moto-Club Bois-Francs, M. Gervais Grenier Agent de liaison FQCQ, M. Yves Zahra D.G. ATR Centre-du-Québec, M. Jean-François Gingras Propriétaire Restaurant Pacini et M. Michel Hamel Président du Club de motoneiges Alléghanish des Bois-Francs.

Crédit photos:  Jean-Sébastien Lafleur

Les Motoneiges Géro