La bouée du développement touristique

Liste des hôteliers

Les municipalités éloignées qui souffrent le plus de la crise forestière essaient de se reconstruire une santé économique en misant sur le tourisme de plein air, la beauté de leur nature et de leur forêt.

C’est pourquoi elles n’ont pas d’autre choix que d’entretenir les chemins qui donnent accès à cette res-source recherchée.

«Par exemple, nous avons quatre belles rivières sur notre territoire, mais il faut qu’elles soient accessibles pour attirer les amateurs de plein air», explique Rémi Bertrand.

Taxer l’utilisateur
Justement, rétorque Alain Lalande, président du Regroupement des locataires des terres publiques, il faudrait trouver un mécanisme pour que les utilisateurs de la forêt publique paient eux aussi leur juste part.

«Les propriétaires de chalets sont prêts à faire leur part, dit-il, mais pas à tout payer. Les randonneurs, les motoneigistes et même les cueilleurs de bleuets, pour ne nommer que ceux-là, devraient être mis à contribution. Il va falloir se pencher sur cette question.»

Lire tout l’article…

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige
Les Motoneiges Géro