La glace des cours d’eau est encore trop mince pour les motoneiges

Liste des hôteliers

Les abondantes chutes de neige ont fragilisé la glace sur les cours d’eau, rendant la pratique de la motoneige plus périlleuse.

Conséquemment, la Société de sauvetage demande aux motoneigistes de redoubler de prudence et de ne pas s’aventurer sur les plans d’eau gelés s’ils ne sont pas balisés.

La neige agit comme une couche d’isolation qui érode la glace, en plus de constituer un poids qui la rend moins solide.

La couche neigeuse peut par ailleurs donner aux adeptes de la motoneige l’illusion que la glace est suffisament épaisse pour soutenir leur poids, ce qui n’est pas toujours le cas.

Selon Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, la situation pourrait perdurer encore un bon moment, puisque plusieurs jours très froids sont nécessaires pour la formation d’une glace solide.

Depuis 2004, 14 motoneigistes ont perdu la vie en tombant dans un cours d’eau glacé.

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022