La quasi-totalité des clubs de motoneiges de l’Estrie n’ouvriront pas

Liste des hôteliers

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) dresse un portrait extrêmement sombre de la saison qui s’annonce en Estrie. Sur un total de 15 clubs de motoneigistes, 13 ou 14 resteront tout simplement fermés en raison du blocus imposé par l’Union des producteurs agricoles (UPA) sur les droits de passage en terres agricoles.

L’Estrie sera particulièrement touchée par rapport à d’autres régions du Québec et la FCMQ entrevoit des répercussions pour les deux ou trois prochaines années.

«Les motoneigistes sont carrément pris en otage. C’est extrêmement déplorable qu’une industrie prenne en otage une autre industrie qui est supportée par 4000 bénévoles. Les agriculteurs aussi sont situés en région, tout comme nous, et ce sont nos partenaires depuis 40 ans. La motoneige représente un apport économique important pour les régions», relate Mario Côté, président de la FCMQ.

Rappelons que les agriculteurs veulent protester contre l’imposition d’un nouveau calcul des prestations de leur assurance revenu. Mercredi, devant 420 délégués de l’Union des producteurs agricoles réunis en congrès, le ministre des l’Agriculture Laurent Lessard a maintenu cette nouvelle façon de calculer les coûts de production, qui permet de déterminer les réclamations du programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA).


Des malaises à prévoir

Le blocus imposé par les agriculteurs membres de l’UPA risque d’affecter le tissu social et économique de certaines régions rurales qui carburent aux retombées liées à la motoneige durant la saison froide.

Pour lire tout l’article……

 

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige