La saison de motoneige est en danger à Percé

Liste des hôteliers

Les dégâts causés par la tempête Noël sur les sentiers de motoneige compromettent la saison dans le secteur de Percé.

La réparation des dommages pourrait s’élever à plusieurs centaines de milliers de dollars. Une quinzaine de ponts et ponceaux ont été emportés par la crue des eaux et plusieurs sentiers sont impraticables.

Le président du club de motoneige de la région, Jacques Nicolas, estime qu’il n’y aura pas de saison de motoneige dans le secteur de Percé si les réparations ne sont pas effectuées avant le début de l’hiver. « Au mois de février, en tourisme, tu roules entre 500 et 1000 motoneiges par jour. Si ça ne vient pas à Percé, d’après moi ça ne viendra plus en Gaspésie », ajoute M. Nicolas.

La motoneige génère chaque année des retombées économiques de plus de 10 millions de dollars en Gaspésie. Pour Kenneth Cahill, propriétaire de l’hôtel Fleur de Lys à Percé, l’industrie de la motoneige est la pierre angulaire du tourisme hivernal.

Après plusieurs saisons de développement, M. Cahill souligne que l’industrie commence à peine à récolter le fruit de ses investissements. La saison 2007, 2008 sera d’ailleurs déterminante pour le développement de cette industrie. Cet hiver, trois hôtels, une station d’essence et d’autres services touristiques rouvriront leurs portes à Percé.

Des demandes pour financer les réparations des sentiers ont été acheminées à la ministre responsable de la région, Nathalie Normandeau. Elles sont jusqu’à maintenant restées sans réponse.

RedBull SLEDHAMMERS est de retour à Ski La Réserve le 2 avril
Les Motoneiges Géro