La Tuque visitée par les motoneigistes

Liste des hôteliers
La Sûreté du Québec (SQ) de la Mauricie et du Centre-du-Québec a tenu la première Opération catalyseur lors du dernier week-end «porte-ouvertes» des sentiers de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec. Quand on regarde les statistiques, sans aucun doute, le paradis des sentiers est dans le Haut-St-Maurice.

Au cours de la dernière fin de semaine, c’est la MRC du Haut-St-Maurice où il y a eu le plus de motoneigistes d’interceptés pour des vérifications, soit 323. Shawinigan arrive au deuxième rang en Mauricie pour le nombre d’interceptions faites par les policiers, soit 219.

Pour La Tuque, des 323 interventions, 10 constats d’infraction ont été émis pour la vitesse, 20 autres constats d’infraction, et 39 avertissements. Aucun adepte n’a été arrêté pour conduite avec les capacités affaiblies.

«Le nombre d’heures de patrouille en motoneige est plus grand à La Tuque comparativement aux autres districts de la Mauricie et du Centre-du-Québec parce que nous savons qu’il y a plus de motoneigistes», explique Hugo Fournier, porte-parole de la SQ en Mauricie et Centre-du-Québec.

L’opération Catalyseur

«L’opération Catalyseur avait pour but de favoriser la réduction du nombre de collisions mortelles ou causant des blessures et d’inciter les amateurs de motoneiges et de quads à adopter une conduite responsable», a expliqué Éloïse Cossette, porte-parole pour la SQ.

C’était la première fois que la Sûreté du Québec lançait une opération nationale d’interventions sur les sentiers récréotouristiques de la province. Pour cette première expérience, l’organisation avait préparé une vidéo présentant l’opération Catalyseur et fournissant des conseils de prévention aux amateurs de motoneiges et de quads.

Dans cette vidéo, le capitaine Jimmy Potvin du Service de la sécurité routière et récréotouristique rappelait aux usagers des sentiers certaines règles de base à suivre avant de partir et l’importance de respecter la loi une fois sur les sentiers. «On souhaite éviter que vous fassiez partie des statistiques», mentionnait-il.

À cet effet, rappelons que depuis le début de l’année 2012, on dénombre neuf collisions mortelles en motoneige dans la province. Dans la région, pour toute l’année 2011, quatre personnes ont perdu la vie lors d’embardées et de collisions avec des véhicules hors route: deux fois à bord de motoneiges et deux fois à bord de VTT. En 2010, huit personnes ont perdu la vie, dont cinq en motoneiges et trois en VTT.

Notons que tout au long de la saison, la Sûreté du Québec assure régulièrement une surveillance aux abords des sentiers.

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.