Le bilan de la saison de motoneige s’annonce très bon

Le bilan de la saison de motoneige s'annonce très bon

La saison de motoneige n'est pas encore terminée, mais selon quelques intervenants, on peut d'ores et déjà affirmer que le bilan sera bon voire, excellent selon les endroits.

En effet, la neige a été au rendez-vous cette année, au grand plaisir des motoneigistes.

Au Bas-Saint-Laurent

Au Bas-Saint-Laurent, la saison a été bonne. À certains endroits, les hôteliers ont connu une augmentation de l'achalandage jusqu'à 20 %. Les motoneigistes américains et de l'Ontario ont été plus nombreux à arpenter les sentiers.

Pour Tourisme Bas-Saint-Laurent, les efforts de promotion dans ces secteurs ont donné des résultats.

« On a fait aussi des salons aussi aux États-Unis. On en a fait à Toronto, en Ontario donc je pense que c'est un petit peu de tout qui a fait que les Américains et les Ontariens étaient de retour », explique Karine Lebel, responsable des communications.

Et en effet, les hôteliers gaspésiens et de la Côte-Nord remarquent qu'il y a un peu plus de voyageurs étrangers cette année. Par contre, le nombre de nuitées demeure sensiblement le même.

Fréquentation presque doublée pour Extrême Chic-Chocs, en Haute-Gaspésie

Les adeptes de motoneige dite « extrême » s'en sont donné à coeur joie.Les adeptes de motoneige dite « extrême » s'en sont donné à coeur joie.  

Selon l'Association touristique régionale (ATR) de la Gaspésie, la motoneige attirerait 25 000 à 30 000 visiteurs par année.

Mais, là où la saison a été exceptionnelle, c'est pour les entreprises qui offrent des expériences hivernales hors des sentiers en Gaspésie… C'est le cas pour Extrême Chic-chocs, où le nombre de sorties a presque doublé. La principale raison : la neige qui est tombée très tôt cette année.

Le propriétaire, Alain Thibault, rappelle que la saison a commencé deux mois plus tôt.

« On a eu deux mois de plus que l'année passée, le mois de novembre et le mois de décembre. Alors au mois de novembre beaucoup de personnes avaient de nouvelles machines qu'ils voulaient essayer. Aussitôt qu'ils ont vu la neige arriver en Gaspésie ça c'est… on pourrait dire entre guillemets, « garroché » en Gaspésie pour venir essayer leurs nouvelles machines. »— Alain Thibault, propriétaire d'Extrême Chic-Chocs

Une saison à oublier pour Percé

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

À Percé, la saison ne s'est pas déroulée comme prévu, certains propriétaires terriens ayant interdit le passage des motoneiges.
Les responsables touristiques veulent régler le problème pour la prochaine saison. Des bénévoles motoneigistes de Percé, en collaboration avec le Club de motoneige Les sentiers Rocher-Percé, sont actuellement sur le terrain afin de négocier les droits de passage nécessaires pour ces nouveaux tracés.

Auberge du Draveur - Motoneige