«Le vrai Jacques Villeneuve» — Courir, à la vie, à la mort

«Le vrai Jacques Villeneuve» — Courir

«Le vrai Jacques Villeneuve» — Courir, à la vie, à la mort

Portrait du coureur automobile et de motoneige Jacques Villeneuve, l’oncle de l’autre…

motoneiges «Le vrai Jacques Villeneuve» — Courir, à la vie, à la mort

Le vrai Jacques Villeneuve. Ce titre de ce documentaire de Marc G. Carbonneau dit tout : on nous livre ici un portrait d’un homme authentique, qui n’a pas subi la patine trompeuse du formatage médiatique, contrairement à son neveu homonyme et un temps grand champion international de course. Jacques Villeneuve, l’oncle, a toujours vécu à cent mille à l’heure. Les blessures, la maladie et les défaites ne l’ont jusqu’à tout récemment jamais empêché de prendre le volant d’un bolide, sur une piste enneigée ou non, pour « peser sur la suce » comme il le dit avec la dégaine et la parlure accélérée qui le distinguent.

 Le documentaire, qui retrace la carrière en dents de scie du téméraire frangin de Gilles Villeneuve, toujours dans l’ombre de ce dernier, puis dans celle, beaucoup plus amère, de son jeune neveu qui le reniera, montre l’intrépide coureur automobile dans son élément naturel : son garage, à préparer sa motoneige pour la saison de courses à venir. Il se permet des réflexions tranchées dans une langue épicée de jurons sur les méandres de sa vie, qu’il a menée sans compromis, même en se sachant atteint d’un cancer. Les commentaires de journalistes sportifs, de coureurs automobiles et de membres de sa famille (à l’exception notable de son célèbre neveu…) viennent compléter ce portrait chaleureux d’un homme qui a toujours fait à sa tête pour assouvir sa soif de vitesse.

RedBull SLEDHAMMERS est de retour à Ski La Réserve le 2 avril
Grand Salon Motoneige Quad 2022