Les affaires vont bien pour Polaris

Liste des hôteliers
Le constructeur américain qui se spécialise dans les VTT, les motoneiges et autres véhicules récréatifs a récemment fait l’acquisition d’une société française dont la spécialité réside dans la fabrication de micro-voitures qui ne nécessitent aucun permis de conduire. Polaris souhaite d’abord étendre ses activités en Europe, en Asie ainsi qu’en Afrique, mais l’Amérique du Nord reste un marché très intéressant pour ce genre de voiture à faible coût.

Aixam, dont Polaris est désormais propriétaire, a été fondée en 1983 et emploie aujourd’hui plusieurs centaines de personnes et 400 concessionnaires sont déjà établie à travers l’Europe. L’an dernier, l’entreprise française a enregistré un chiffre d’affaires de près de 110 millions et fabriqué 9 000 véhicules.

Les affaires vont bien pour Polaris

Alors que la majorité des constructeurs automobiles américains se voit dans l’obligation de se défaire de certaines de leurs filiales ou de fusionner avec des constructeurs européens, Polaris est en pleine période croissance et c’est ce qui lui permet de se lancer dans l’automobile en acquièrent Aixam. L’entreprise américaine est également déjà propriétaire de Goupil, une compagnie qui se spécialise dans la fabrication de véhicules utilitaires électriques ainsi que de GEM (General Electric Motorcars). Sans compter que Polaris est aussi propriétaire de Indian, un fabricant de motocyclettes reconnues à travers le monde, depuis 2011.
 

Ce n’est pas tout, car Polaris, même si ce n’est qu’en partie, possède 25 % des parts de KTM en plus de s’être forgé une alliance avec Eicher dont on connait surtout la fameuse moto Royal Enfeild.

Pour compléter la gamme Polaris

Aixam propose un concept de plus en plus populaire qu’est celui de la voiture à basse vitesse qui ne nécessite aucun permis de conduire. Toutefois, l’entreprise française a plus de succès dans le segment des petites voitures électriques pour lesquelles les Européens n’ont aucun mal à craquer. À moins de 10 000 euros l’unité, c’est en effet difficile de résister à une petite voiture aussi pratique et mignonne. Polaris espère séduire une nouvelle clientèle avec ses petites voitures électriques et dotées de motorisations à essence ou diésel.

Au pays des géants

Polaris est l’un des fabricants de VTT les plus prisés en Amérique du Nord, mais il risque de s’en passer du temps avant que ses petites voitures ne traversent l’Atlantique. Les Nord-Américaines commencent tout juste à apprivoiser la classe intermédiaire et celle des sous-compactes et c’est en partie pour cette raison que Suziki a retiré sa gamme d’automobiles du marché. Toutefois, d’ici quelques années, les véhicules produits par Aixam auront définitivement leur place au Canada et aux États-Unis, surtout avec le prix de l’essence qui ne cesse de grimper.

Une acquisition profitable

Comme Aixam et Polaris ont tous deux enregistré de belles ventes l’an dernier, leur fusion ne peut qu’accroître leur succès. Polaris ne dit pour l’instant pas vouloir créer quoi que ce soit de nouveau et préfère plutôt s’en tenir à ce qui fonctionne déjà. Néanmoins, il y a fort à parier que l’influence de Polaris sur Aixam permettra de révolutionner l’univers de la micro-voiture.
 
 
YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Grand Salon Motoneige Quad 2022