Les chambres de commerce veulent une rencontre avec Québec

Liste des hôteliers

Le Regroupement des Chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean réclame une rencontre avec le gouvernement afin de trouver une solution permanente au conflit qui oppose les producteurs agricoles aux motoneigistes.

La présidence de la Chambre de commerce d’Alma, Chrystel Simard-Monalt précise d’ailleurs que le temps presse. « On dit que le gouvernement et les agriculteurs doivent s’entendre, et j’insiste sur les mots doivent s’entendre, parce qu’il est midi et quart », souligne-t-elle.

Les gens d’affaires considèrent que l’industrie de la motoneige est trop fragile pour être prise en otage par la décision des agriculteurs d’interdire aux véhicules récréatifs de passer sur leurs terres.

Selon le président de la Chambre de commerce de Saguenay, Éric Dufour, la motoneige est devenue une industrie qui génère plus de 55 millions de dollars de retombées par année et ne doit plus être considérée comme un simple loisir.

Cette industrie-là est sous-financée et ce qui est délicat, c’est que c’est une industrie qui, à mon avis, tient artificiellement sur du bénévolat.

— Éric Dufour

Éric Dufour mentionne que les clubs de motoneigistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean se sont pris en main en formant un regroupement régional. Cependant, les moyens de pression des agriculteurs sont en train de briser la solidarité entre les organisations.

Même s’ils s’opposent à la fermeture des sentiers de motoneige, les chambres de commerce ne sont pas d’accord avec les hôteliers qui songent à boycotter les produits agroalimentaires régionaux.

Pour voir tout l’article…..

 

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022