Les coups de coeur 2012 de Marc Thibeault

Liste des hôteliers
Au moment d’écrire ces lignes, mon regard se porte sur ma tasse de café arborant fièrement un gros orignal avec l’inscription Yellowstone. Une belle matinée d’été où les membres de ma famille se moquent un peu de ma tasse qui pourrait paraître, je dois bien l’avouer, un peu « kétaine » dans un contexte normal. Quand moi je la regarde, je ne vois cependant pas la même tasse. Celle-ci me rappelle encore une fois, combien je suis privilégié d’avoir pu l’acheter sur place, aux abords du célèbre parc Yellowstone au coeur des rocheuses Américaines du Montana, là où se tenait pour une deuxième année consécutive le SnowShoot 2012. Cet évènement est le rendez-vous annuel des médias du monde de la motoneige provenant de l’Amérique du nord et de l’Europe. Pour la majorité des motoneigistes, pouvoir être de cet événement est un rêve bien avoué. C’est là que toute l’équipe du Magazine Motoneiges.ca a pu assister aux présentations techniques de la gamme 2012 des 4 manufacturiers. De plus, ce fut l’occasion de faire l’essai de plus de 60 modèles de motoneige qui seront dans les sentiers cette saison et ce, dans des conditions exceptionnelles. Non, ce n’est pas une simple tasse !


Motoneige : Snowshoot 2012

Encore une fois, je prends conscience que le monde de la motoneige a des règles de marché très dures pour les manufacturiers. Le rythme des changements imposés par la compétition et les clients ne donnent pas beaucoup de répit aux fabricants qui doivent sans cesse présenter de nouveaux concepts afin de maintenir l’intérêt des consommateurs. Nouveaux châssis, nouvelle suspension, moteurs plus propres et moins gourmands sont les éléments clés de cette bataille en étant aussi, les plus coûteux de la recherche et du développement. Aucun autre véhicule récréatif ne commande autant d’innovation rapidement et ce, en ayant un nombre d’unités fabriqués relativement faible par rapport à d’autres types de véhicules. En plus de tout cela, il faut contrôler les coûts car cela se reflète sur les prix de vente qui sont déjà à un stade maximum par rapport à la capacité des consommateurs. Vous remarquerez que vous ne voyez pas beaucoup de compétition chinoise dans notre domaine contrairement à d’autres types de véhicules (ex : vtt)… Il doit bien y avoir une raison. Malgré ce fait, les manufacturiers continuent d’innover pour notre plus grand plaisir. Comment classer toutes ces innovations ? Y-a-t’il un cycle précis ? Sans être une science précise, j’ai ma façon bien à moi de voir la chose. De mon point de vue, il y a 3 types d’années rencontrées lorsque les fabricants nous présentent une nouvelle gamme de motoneiges. Encore une fois cette règle n’est pas parfaite et il y a des exceptions, mais si on l’applique avec discernement on peut la constater la plupart du temps.


Motoneige : SnowShoot 2012

L’année de « Grand lancement » : On parle ici d’un changement de plate-forme qui est majeur car cela aura de l’influence sur l’évolution de plusieurs autres éléments dans les prochaines années de la gamme du manufacturier.  Il est clair que pour son 50e anniversaire en 2012, Arctic-Cat est dans une année de « Grand Lancement + » avec ses nouveaux châssis Pro-Cross et Pro-Climb. Pourquoi le + ? Contrairement aux habitudes des manufacturiers,  Arctic-Cat introduit une nouvelle motoneige à tous points de vue et ce, à grand volume (plusieurs modèles). En fait il y a essentiellement que les moteurs proprement dits qui reviennent ainsi que le fameux bouton de marche arrière inutilisable.


 
L’année des « Innovations » : Lancement de nouveaux moteurs, nouvelles suspensions, nouveaux concepts ou encore, de nouveaux modèles. Encore cette année, Ski-Doo et Polaris sont dans ce type d’année. Le premier avec sa nouvelle suspension rMotion ainsi que l’étendu du châssis XU jusqu’au Skandic 24 pouces qui en sont de bons exemples. Dans le cas de Polaris, on introduit la version 136 pouces du châssis Pro-R, ce que plusieurs croyaient impossible. Celle-ci se retrouve dans la gamme SwitchBack, ce qui amène plusieurs nouveaux modèles très intéressants telle que la SwitchBack Adventure 600.


Motoneige : SnowShoot 2012

L’année de la « consolidation » : C’est à ce moment que le manufacturier a un léger répit et qu’il peut enfin voir le retour sur son investissement. Bien que cela ne dure jamais longtemps, il ne faut pas sous-estimer ce type d’année car souvent, plusieurs améliorations et petits ajustements  faisant une grande différence sont apportés aux modèles. C’est souvent les meilleures versions d’un modèle qui existent depuis plusieurs années. C’est le cas de Yamaha qui est actuellement dans ce type d’année en améliorant plusieurs aspects de ses modèles. Ce sont clairement les meilleures cuvées des modèles Yamaha actuels. A titre d’exemple, les modèles RS Vector et RS Venture héritent ainsi de plusieurs améliorations au niveau des suspensions. Dans le même ordre d’idées, la direction assistée présentée l’an dernier est aussi étendue à ces modèles.


Motoneige : SnowShoot 2012

Passons maintenant à la torture annuelle à savoir : choisir mon coup de coeur pour chacun des manufacturiers. Comme dans la vie de tous les jours, faire des choix est souvent ce qu’il y a de plus difficile surtout quand on parle de notre passion.  Il faut cependant en faire un, mais rassurez-vous chacun des manufacturiers a réussi à attirer mon attention sur un modèle en particulier. Comme par le passé, j’ai trouvé une façon de me sortir de mon dilemme en vous présentant mon coup de coeur ainsi qu’une mention spéciale à un autre modèle qui mérite selon moi, une attention particulière.


Arctic-Cat



Tel que mentionné précédemment, le fabricant de Thief-Rivers Falls se place dans une année de « grand lancement » en présentant une cure d’amincissement importante à sa flotte de motoneiges. Cette cure se traduit par le remplacement des chassis TwinSpar et M par le châssis Pro-Cross ainsi que sa variante de montagne Pro-Climb. Comme l’ont fait d’autres manufacturiers, on parle d’une perte de poids de plus de 60 lbs dans certains cas. Mon choix était instinctivement orienté vers ces nouveaux modèles et bien que le modèle F 1100 Turbo SnoPro Limited mérite une mention spéciale, mon choix s’est arrêté sur la XF 800 LXR qui est selon moi une motoneige idéale pour le nord-est du continent. Contrairement aux années passées, les motoneiges hybrides dont fait partie la XF ne font plus de compromis sur la performance ce qui les rendent très polyvalentes. Grâce à sa nouvelle suspension avant Arctic-Race qui avale les bosses, sa chenille cobra de 15x141x1,25 pouces qui la rend polyvalente et confortable ainsi que son moteur 800HO qui procure 160cv de puissance,  la XF 800 LXR est définitivement mon choix.  Avec son look très réussi et digne du côté rebelle qui caractérise Arctic-Cat, cette version de moteur 2 temps préserve le centre de gravité de la XF plus bas que la version à 4 temps la rendant ainsi plus maniable.
 
Polaris
Motoneige : SnowShoot 2012


Déjà à sa troisième année d’évolution, on peut maintenant pleinement apprécier ce que le châssis Pro-Ride a de mieux à donner. Dans une année de type « Innovation », Polaris en a surpris plus d’un en proposant une version de 136 pouces de sa suspension arrière Pro-ride. Cela paraissait difficile à imaginer de par sa conception même, mais les ingénieurs de Polaris ont réussi à adapter le concept. Non seulement par obligation mais pour le bénéfice des motoneigistes. A mon avis, c’est dans la version 136 pouces qu’on apprécie le plus le chassis et la suspension Pro-Ride. C’est pourquoi la série SwitchBack m’a conquis et que j’ai choisi la Switchback 600 Adventure comme coup de coeur 2012. Munie d’une chenille Cobra de 15x136x1,35 pouces, le calibrage des suspensions arrière et avant Pro-Ride donnent beaucoup plus de stabilité dans les virages à l’Adventure et la rende plus prévisible que les versions courtes comme la Rush. Le réputé et fiable moteur Liberty 600 à injection Cleanfire en fait une grande routière, tout comme le nouveau siège plus large et plus moelleux qui améliore significativement l’expérience du pilote. Avec son équipement de type « touring », cette nouvelle motoneige propose un modèle parfait pour les amateurs de longues randonnées du Québec. C’est pourquoi la SwitchBack 600 Adventure est mon choix pour 2012. Une mention spéciale est accordée encore une fois cette année à la Switchback 800 Assault 144 pour l’amateur de hors-sentiers en moi. 


Ski-Doo



Bien que je catégorise globalement Ski-Doo dans une année « d’innovation » encore une fois en 2012, certains modèles en sont à des années de consolidation et bénéficient du meilleur des dernières années. Cela démontre encore une fois que ce n’est pas une règle parfaite mais un indicateur qui aide à positionner le manufacturier. D’entrée de jeux, il m’est difficile de passer sous silence ma mention spéciale soit, la Skandic Widetrak 24 pouces à moteur 600 E-TEC basée sur la plateforme XU. Bien que cela reste une « utilitaire » qui fût souvent dans le passé comparé à un tracteur, ceux qui feront l’essai de cette Skandic en sentiers comme en dehors seront époustouflés. Comme je devais choisir, mon choix s’est porté vers la MX-Z X 800 E-TEC munie de la nouvelle suspension rMotion. Non pas par ce que c’est la nouveauté, mais bien par les résultats de nos essais sur cette suspension. Ceux qui m’ont déjà entendu ou lu connaissent peut-être ma théorie des 3 ans pour atteindre la maturité d’une suspension. Il semble qu’il y a une exception à la règle, car le calibrage de la rMotion de la motoneige que nous avons essayée le printemps passé était exceptionnel pour une première année, et en pré-production de surcroît. Grâce à sa capacité exceptionnelle d’absorption des bosses de type progressive, son moteur 800 E-TEC développant une très grande puissance, un esthétique soigné et une plate-forme RevXP éprouvée, mon choix ne pouvait pas aller ailleurs que sur la Ski-Doo MX-Z X 800 E-TEC 2012.


 
Yamaha



L’amélioration continue est dans l’adrénaline même des gens de Yamaha et c’est se qui se passe dans une année de type « consolidation ». Cela se traduit en une multitude d’améliorations qui sont souvent moins éclatantes à première vue mais qui, dans les faits ont un impact direct sur le comportement de la motoneige. C’est ce que Yamaha a fait avec l’une des motoneiges les plus populaires au Québec soit, la RS Venture GT. En introduisant la technologie de direction assistée DAE, Yamaha vient « d’alléger » la conduite de cette grande routière qui affiche un poids non négligeable. Cette technologie est une réponse très efficace à la réalité des moteurs à quatre temps soit, une addition moyenne de plus ou moins 60 lbs pour des motoneiges similaires. Combinez l’efficacité hors du commun de la suspension arrière ProComfort CK144 qui est munie d’amortisseurs GHP réglables, la RS Venture GT est devenue l’une des plus confortable dans les bosses à deux passagers. Le moteur à injection électronique de carburant Genesis 120 est performant et extrêmement doux, ce qui est un atout pour ce genre de motoneige. Les équipements de série sont complets et la qualité des matériaux, de la finition et de l’assemblage sont sans reproche. C’est pourquoi la RS Venture GT 2012 est mon coup de coeur chez Yamaha en 2012. Une mention spéciale est donnée à la RS Vector qui bénéficie également du système de direction assistée en plus d’amélioration au niveau de la suspension tout en étant l’une des motoneiges de la catégorie des 120cv la plus fiable de l’industrie. 
 
Motoneige : SnowShoot 2012
Comme vous avez pu le constater je l’espère, ce n’est pas une simple tasse de café…  C’est l’image qui me rappelle que « nous y étions » et que nous avons passé un séjour exceptionnel, tout en ayant le privilège de faire ce que bon nombre de motoneigistes rêvent de faire. Bien que mes coups de coeurs ne sont pas seulement théoriques mais bien pratiques, il y a plusieurs autres modèles qui méritent également votre attention chez chacun des manufacturiers et ce, en fonction de vos besoins. J’espère grandement que vous avez apprécié cette chronique et que cela vous aidera dans vos réflexions automnales.

Marc Thibeault
Chroniqueur et Pilote d’essais,
Magazine Motoneiges.ca
 
Jeff Stoxen nommé spécialiste de produits motoneiges Yamaha
Les Motoneiges Géro