Les grands froids n’ont pas ralenti l’ardeur des motoneigistes

Les grands froids n’ont pas ralenti l’ardeur des motoneigistes

Le froid extrême de cet hiver n'a pas découragé les passionnés de motoneige qui s’en sont donnés à cœur joie sur les 32 000 km de sentiers enneigés du Québec. Le bilan provisoire de la saison qui tire à sa fin est positif.

Motoneige

«À Montréal, on n'a plus rien, c'est pour ça qu'on a fait plus de six heures de route dans la tempête pour venir», a dit un motoneigiste.

«Extraordinaire! C'était une très belle saison et on finit avec de belles tempêtes», s’est réjoui Éric Gagné, propriétaire du Domaine Valga à Saint-Gabriel-de-Rimouski.

La faible valeur du dollar canadien a permis d’attirer nos voisins du sud qui ont été plus nombreux sur nos sentiers.

«Les touristes américains étaient au rendez-vous cette année. On a une augmentation de 25 % de motoneigistes en provenance des États-Unis», a souligné Geneviève Marquis, du Groupe Hôtelier Le Navigateur.

La motoneige représente près de 60 millions $ en retombées économiques pour l’est du Québec.

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs
Auberge du Draveur - Motoneige