Les meilleurs choix d’usagées des dernières années (Automne 2006)

Liste des hôteliers

À quelques reprises cet automne, nous avons reçu des demandes de plusieurs visiteurs internautes afin de donner nos recommandations dans le domaine des motoneiges usagées. Plusieurs motoneigistes se questionne à savoir : si j’avais à investir dans une machine usagée, quel serait le meilleur choix ? On comprend par le fait même que vous ne cherchez pas seulement l’opinion du beau-frère, mais plutôt une opinion plus objective. Je sais, on a tous un beau-frère comme ça et on ne voudrait pas nécessairement piloter sa motoneige ou la racheter.

Il reste que cette question est toujours délicate. Même si une machine fait relativement l’unanimité dans le marché, il reste que la mécanique pointue d’une motoneige est fortement liée à l’utilisation et l’entretien des dernières années, information qui n’est pas toujours clairement disponible. Nous tenons d’emblée à remercier les amateurs qui nous ont fait cette demande et il nous fait plaisir d’y répondre enfin – dans les limites que vous lirez ici-bas.

La démarche.

Et pour faire un peu mieux que le beau-frère en question, nous nous sommes donné un certain cadre. D’abord, nous avons opté pour recommander deux motoneiges pour chacun des principaux manufacturiers. Pourquoi ? Simplement parce qu’il y a plusieurs bonnes machines et rarement une seule. Dans le même ordre d’idée, nous avons voulu nous limiter à deux modèles par manufacturier.

Ensuite, nous avons fait appel à un de nos spécialistes du portail en la personne de Jacques Turgeon. Celui-ci a fait appel à son réseau d’initiés, parmi lesquels un certain nombre de mécanos représentant l’ensemble des manufacturiers et cumulant un nombre impressionnant d’années d’expérience. C’est donc sur la base de l’expérience en sentier et en atelier que nous vous présenterons nos recommandations.

Puis la mise en garde.

Choisir une motoneige usagée, c’est finalement comme pour n’importe quel autre véhicule de loisir. C’est d’abord celle qui répond le mieux à vos besoins qui est la meilleure. Même si on vous recommandait une machine de sentier comme étant le meilleur choix, si votre besoin est une motoneige hors sentier pour travailler en forêt alors vous ne feriez pas un bon choix en suivant une telle recommandation.

Plus de 200 000 $ pour la construction d’un pont et l’amélioration de la sécurité en motoneige dans les Hautes-Laurentides

C’est aussi pour cela que nous n’avons pas voulu nous limiter à un seul choix. Il y a trop de bonnes motoneiges et trop de besoins différents pour croire qu’un seul choix répondre à tous les besoins.

Finalement, il y a un grand nombre de machines qui sont bonnes et fiables même si elles ne sont pas mentionnées ici. Ce n’est pas parce qu’elle n’est pas mentionnée dans cet article qu’une machine n’est pas bonne. Ceci étant dit, allons voir nos recommandations pour chacun des manufacturiers.

Du côté de Bombardier Produits Récréatifs.

Le premier modèle qui ressort de nos recherches ici est le Tundra 550 fan, une machine hors sentier. Il s’agit ici d’une véritable bête de travail offrant deux places assises, une grande fiabilité et de la puissance suffisante pour le poids du véhicule. Le second modèle, c’est la GSX 600 H.O. SDI. Il s’agit dans ce cas-ci d’une machine de sentier qui est convertible en deux places et qui existe en quelques versions où le niveau d’équipement varie en fonction de la désignation. Cette motoneige à fait ses preuves et les petits bugs des premières années du SDI ont été réglés depuis belle lurette.

Du côté de chez Yamaha.

Quand on fait le tour de la gamme Yamaha ces dernières années, le premier modèle qui vient à l’esprit, c’est le Viper 700. Une machine de sentier à moteur deux temps conçue pour une seul personne. Ce moteur qui offre une grande performance et il jouit d’une fiabilité légendaire. Le second modèle à mentionner chez Yamaha, est le Vector, un modèle à une place qui est décliné en un certain nombre de variantes, et propulsé par un trois cylindres à quatre temps de 1000 cc qui développe 120 H.P. A sa première année en 2005, aucun « Claim » n’a été enregistré chez Yamaha Canada au cours de la saison. De plus, ce Genesys 120hp donne une reprise très efficace à plusieurs régimes.

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

Puis chez Polaris.

Dans la gamme de Polaris, on pense tout de suite au modèle 550 Touring fan. Une machine de tourisme propulsée par un deux temps et offrant deux places. Le châssis Edge jumelé à la suspension Xtra12 sont exceptionnels au niveau du confort.  L’autre machine est aussi une deux temps, il s’agit du XC 600. Une machine de sentier offrant une place et ayant fait ses preuves depuis plusieurs années.

Et finalement chez Arctic Cat.

Du côté de chez Arctic Cat, la première machine que nous avons retenue est la T660 Touring LE. C’est une machine de tourisme à moteur quatre temps offrant deux places. Un conduite et un confort exceptionnels avec un moteur qui a fait ses preuves. L’autre motoneige que nous retenons dans la gamme Arctic Cat, c’est la ZR Panthera 800 EFI. Il s’agit ici d’une deux temps offrant une place. Quand on recherche puissance, plaisir de conduire et confort, c’est une motoneige qui ne vous décevra pas.

Avant de sauter aux conclusions.

Nous avons retenu ces modèles sur la base des prémisses annoncées plus haut. Volontairement, nous avons choisi deux modèles par manufacturier. Peu importe la catégorie ou le type de moteur. Mais en se fiant beaucoup sur les observations partagées avec les mécanos des ateliers chez plusieurs concessionnaires qui eux, peuvent faire un échantillonnage des motoneiges leurs rendant le moins de visites.

Nous n’avons pas la prétention d’avoir fait une étude qui soit totalement objective ni exhaustive. Nous avons plutôt mis un peu d’ordre dans les propos qu’on échange autour d’une bonne bière – mais en profitant de l’expérience éclairée d’un nombre important de spécialistes du milieu.

Finalement, il ne faut pas perdre de vue quand vous choisirez une motoneige usagée qu’il faut toujours être attentif à son état général. Portez une attention particulière à l’état de la chenille, le kilométrage et le genre d’usage qui en a été fait puis finalement à la propreté et l’état général de la machine.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike
Les Motoneiges Géro