Les motoneigistes devront patienter avant de s’aventurer dans les sentiers

Les motoneigistes devront patienter avant de s'aventurer dans les sentiers

Les motoneigistes devront patienter avant de s'aventurer dans les sentiers

Crédit Photo : Radio-Canada

Les adeptes de motoneige de la région devront patienter encore quelques jours avant de sillonner les sentiers. Contrairement à certaines régions de la province où les sentiers sont déjà pris d'assaut, l'Abitibi-Témiscamingue n'a pas le couvert de neige suffisant pour permettre une circulation sécuritaire des motoneigistes.

Le président du Club motoneige Val-d'Or, Denis Lefebvre, invite les motoneigistes à ne pas s'aventurer dans les sentiers et les cours d'eau de la région.

La patience est donc de rigueur et selon lui, il sera possible d'ouvrir les sentiers vers la moitié du mois de décembre si les conditions météorologiques le permettent.

D'ailleurs, les surfaceuses sont prêtes à commencer le travail dès la semaine prochaine.

« À partir de mercredi prochain, si le froid persiste puis qu'il y a de la neige, on va commencer à préparer les sentiers, envoyer de la machinerie plus légère pour taper le fond du sentier et si on voit que ça gèle bien puis qu'il tombe de la neige, les surfaceuses vont embarquer quelques jours plus tard », explique Denis Lefebvre.

Le Club motoneige d'Abitibi-Ouest doit préparer près de 500 km de sentiers.

Les surfaceuses seront à l'œuvre au début du mois prochain. Le président Serge Marquis espère pouvoir y circuler vers la mi-décembre s'il y a assez de neige au sol.

« Au niveau du club, on va l'afficher, quand les sentiers vont être ouverts. Avec l'association touristique, on a un site [Internet] qui dit si les sentiers sont ouverts et dans quel état ils sont. Mais c'est toujours une question de prudence, insiste Serge Marquis. S'il y en a qui sortent leur motoneige, avant de traverser par exemple un plan d'eau, on demande un minimum de 5 pouces de glace. Il faut prendre ses précautions sinon c'est à leurs risques et périls. »

Le manque de neige se fait également sentir au Témiscamingue.

BRP annonce des motos électriques Can-Am

Le club de motoneige de la région ne croit pas pouvoir commencer le travail de surfaçage avant la mi-décembre.

Les Motoneiges Géro