L’UPA Saint-Hyacinthe appelle au boycott des droits de passage

Liste des hôteliers
Les chasseurs et les motoneigistes devront se trouver de nouvelles terres d’accueil pour pratiquer leur activité sportive. Mécontente de la nouvelle mesure de rendement du programme d’assurance stabilisation, la Fédération de l’UPA Saint-Hyacinthe lance un appel à la solidarité en invitant ses membres à interdire l’accès à leurs terres.
 
Réunis en congrès régional à Granby, jeudi dernier, les membres de l’UPA Saint-Hyacinthe ont convenu unanimement de recourir à ce moyen de pression en guise de représailles contre la Financière agricole. 
 
«À la Fédération, on a décidé de bloquer l’accès aux chasseurs et aux motoneigistes. Les agriculteurs sont écoeurés. On se sert de nous et bien on va se servir d’eux pour se faire entendre. On sait que l’on va rendre les gens mécontents, mais c’est nous qui supportons ces activités», explique le premier vice-président de l’UPA Saint-Hyacinthe, Daniel Racine.
 
Pour les producteurs, il est hors de question d’accepter la réduction de 85M $ au programme d’assurance-stabilisation. L’avenir d’entreprises agricoles du secteur bovin, porcin et des cultures commerciales serait à l’enjeu à la suite de la refonte l’assurance stabilisation. «Si l’agriculture meurt, des régions vont mourir. En Abitibi, 70 producteurs ont lâché depuis le début de l’année et ce nombre pourrait atteindre 120 d’ici décembre», révèle le président de l’UPA Saint-Hyacinthe, Réjean Bessette.
 
Comme Québec et les dirigeants de la Financière font la sourde oreille aux revendications des producteurs, le mouvement syndical régional s’en prend donc aux sportifs pour raviver les discussions.
 
«Le dossier n’a pas bougé. On s’enligne sur une coupure de 25 % et on ne peut tolérer ça. Pour une ferme de 1000 acres, ça représente une perte de revenus de 25 000 $. Les nouvelles règles de la Financière vont mettre des fermes en péril et c’est inacceptable», indique le premier vice-président, Daniel Racine.
 
Selon M. Racine, la mesure de la Financière, qui vise à exclure le quart des agriculteurs moins productifs du calcul des coûts de production, aura une incidence fâcheuse sur l’économie de la province. «L’agriculture est génératrice d’emplois et c’est les gens de la ville qui vont être touchés par ces pertes. Des emplois rattachés au secteur agroalimentaire pourraient disparaître avec cette décision de la Financière.»
 
Du côté du syndicat, on se montre toutefois disponible à retourner à la table de négociation pour dénouer l’impasse. «La porte est toujours ouverte. Les négociations sont au point mort. On a un nouveau ministre (Laurent Lessard) et on va lui donner sa chance. Les gens de l’UPA sont prêts à le rencontrer», déclare M. Racine.
 
Motoneigistes en otage
À quelques semaines de la saison hivernale, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) constate que le mouvement de boycott des terres gagne du terrain un peu partout en région. Un moyen de pression qu’elle juge dommageable pour son industrie de 1,5G $ par année.
 
«Notre fédération a rencontré les gens de l’UPA pour connaître leur position et ils nous ont confirmé qu’il n’y avait pas eu de mot d’ordre pour l’accès aux sentiers. On se rend compte toutefois que le mouvement s’étend. On comprend les besoins des agriculteurs, mais la motoneige tout comme l’agriculture est une activité vitale pour l’économie du Québec. On dénonce ce boycott et on espère que l’UPA et le gouvernement vont en arriver à une entente avant la première neige», déclare le porte-parole de la FCMQ, Charles Vanasse.
 
 

La première « vraie » tempête de neige est à nos portes !

Dossiers : Accès menacé aux terres agricoles 2010

(2010-10-15) – Mauricie : Les pressions de l’UPA vont faire mal 
(2010-10-14) – Accès interdit aux motoneiges 
(2010-10-14) – Rencontre entre la Fédération de l’UPA et les motoneigistes 
(2010-10-13) – Stratégie à revoir 
(2010-10-13) – Boycottage de la motoneige: déjà des effets négatifs 
(2010-10-08) – L’UPA Bas St-Laurent recommande à ses membres d’interdire l’accès aux Motoneiges 
(2010-10-08) – Jonquière, La CRÉ dit non aux agriculteurs 
(2010-10-08) – Motoneiges: L’accès aux terres agricoles interdit 
(2010-09-27) – UPA Rimouski-Neigette : interdiction d’accès aux terres à compter de novembre 
(2010-09-23) – La prochaine saison motoneige peut-être compromise au Saguenay – Lac-St-Jean 
(2010-09-20) – La CRÉ du Saguenay-Lac-Saint-Jean est préoccupée 
(2010-09-15) – Saguenay-Lac-St-Jean : Les agriculteurs passent à l’action 
(2010-09-13) – L’Abitibi persiste et signe 
(2010-09-10) – L’UPA ne recommande pas le blocage des sentiers de motoneige 
(2010-09-02) – Sentier de motoneige menacé dans les régions de l’Abitibi, Lanaudière et Laurentides ? 
(2010-09-02) – Les motoneigistes inquiets en rapport aux interdictions de passage 
(2010-08-16) – La Colère monte 
(2010-08-09) – L’UPA repousse les motoneiges 
(2010-08-03) – Inquiétude des motoneigistes du Québec concernant l’accès aux sentiers sur les terres agricoles 
(2010-07-28) – Accès interdit aux VTT et possiblement aux motoneiges 
(2010-07-27) – Mise au point importante concernant le Projet éolien de l’Érable 
(2010-07-23) – Projet éolien de l’Érable : les activités de Quad et motoneige menacées 
(2010-07-16) – Des agriculteurs de Lanaudière et Outaouais-Laurentides menacent de fermer les sentiers de motoneige 
(2010-06-11) – Accès aux motoneigistes menacé au Témiscamingue ? .