Mauricie : Les pressions de l’UPA vont faire mal

Liste des hôteliers
Réunis en congrès régional, mardi soir, les 50 délégués de la Fédération de l’UPA de la Mauricie ont décidé d’interdire, eux aussi, l’accès à leurs terres agricoles aux motoneigistes cet hiver.

«Ça vient limiter les circuits, donc c’est sûr que ça amène une très mauvaise presse au niveau de ceux qui avaient l’intention de venir pratiquer leur activité en Mauricie, dans Lanaudière ou au Lac-Saint-Jean», a fait valoir le directeur général de Tourisme Mauricie, André Nollet, en apprenant la nouvelle.

«Il est certain que ça va toucher un minimum de 1000 employés si jamais il y a des fermetures dues aux sentiers», prévoit-il.

À la Cabane Chez Gerry, le moyen de pression annoncé par les producteurs agricoles, hier, ne pouvait pas tomber plus mal.

On se souviendra que la salle à manger de cet important relais de motoneige, situé à Saint-Paulin et entouré de terres agricoles, avait été rasée par les flammes, en janvier dernier. Le propriétaire, Christian Thériault et sa conjointe, Linda Frappier, avaient alors décidé de ne pas baisser les bras et de reconstruire.

Le nouvel édifice, qui est presque achevé et devrait ouvrir ses portes cet automne, représente un investissement de 1,2 million $. «Quand vous verrez la bâtisse, vous allez comprendre qu’il faut que ça fonctionne», explique M. Thériault.

Or, la clientèle principale de l’entreprise, c’est celle de la motoneige, fait-il valoir. Le moyen de pression de l’UPA fera en sorte que «ça va amener pas mal moins d’eau au moulin», craint M. Thériault.

«L’hiver, c’est très actif chez nous. Il y a beaucoup de motoneigistes et de VTT aussi parce qu’on est relais autant au niveau de la motoneige que du VTT. Donc, pour nous, c’est notre gagne-pain. C’est notre clientèle majeure», explique le propriétaire de Chez Gerry.

Dans les circonstances, explique-t-il, un moyen de pression comme celui qu’entame l’UPA risque de générer des conséquences désastreuses pour son entreprise. «Un conflit, ça peut durer. On ne peut pas savoir si ça va être long ou court», fait-il valoir.

André Nollet, de son côté, ne cache pas son inquiétude face à la situation.

«Il y a beaucoup d’emplois en jeu là-dedans», estime-t-il. «C’est malheureux parce que c’est plus de 30 à 35 millions $ de retombées» si l’on ne tient compte que de la motoneige.

Un des angles de vente du tourisme au Québec, explique M. Nollet, c’est justement le réseau de pistes de motoneiges de 33 000 km. Or, les touristes qui viennent faire de la motoneige au Québec «ne seront plus capables de descendre à partir de Saint-Alexis-des-Monts ou à partir de La Tuque», explique M. Nollet.

«Ça va devenir un problème de descendre au sud», dit-il. Ceci pourrait affecter davantage les touristes américains qui viennent faire de longs trajets de motoneige.

«Le raisonnement qui est fait par les gens qui décident de bloquer les sentiers, c’est de dire: on a fait bien des formes de représentations auprès du gouvernement et il ne nous entend pas. Si l’industrie touristique est importante pour lui, donc il va nous écouter», analyse M. Nollet.

Ce dernier se demande toutefois si les producteurs ne se font pas mal à eux mêmes en entreprenant une telle action.

«Il ne faut pas oublier que cette industrie touristique-là consomme des produits québécois. Alors les gens qui décident de bloquer les sentiers sont en train de faire doublement mal aux producteurs», analyse-t-il.
 

Le Club Sportif Populaire du Bas-St-Laurent souligne son 50e anniversaire

Dossiers : Accès menacé aux terres agricoles 2010

(2010-10-14) – Accès interdit aux motoneiges 
(2010-10-14) – Rencontre entre la Fédération de l’UPA et les motoneigistes 
(2010-10-13) – Stratégie à revoir 
(2010-10-13) – Boycottage de la motoneige: déjà des effets négatifs 
(2010-10-08) – L’UPA Bas St-Laurent recommande à ses membres d’interdire l’accès aux Motoneiges 
(2010-10-08) – Jonquière, La CRÉ dit non aux agriculteurs 
(2010-10-08) – Motoneiges: L’accès aux terres agricoles interdit 
(2010-09-27) – UPA Rimouski-Neigette : interdiction d’accès aux terres à compter de novembre 
(2010-09-23) – La prochaine saison motoneige peut-être compromise au Saguenay – Lac-St-Jean 
(2010-09-20) – La CRÉ du Saguenay-Lac-Saint-Jean est préoccupée 
(2010-09-15) – Saguenay-Lac-St-Jean : Les agriculteurs passent à l’action 
(2010-09-13) – L’Abitibi persiste et signe 
(2010-09-10) – L’UPA ne recommande pas le blocage des sentiers de motoneige 
(2010-09-02) – Sentier de motoneige menacé dans les régions de l’Abitibi, Lanaudière et Laurentides ? 
(2010-09-02) – Les motoneigistes inquiets en rapport aux interdictions de passage 
(2010-08-16) – La Colère monte 
(2010-08-09) – L’UPA repousse les motoneiges 
(2010-08-03) – Inquiétude des motoneigistes du Québec concernant l’accès aux sentiers sur les terres agricoles 
(2010-07-28) – Accès interdit aux VTT et possiblement aux motoneiges 
(2010-07-27) – Mise au point importante concernant le Projet éolien de l’Érable 
(2010-07-23) – Projet éolien de l’Érable : les activités de Quad et motoneige menacées 
(2010-07-16) – Des agriculteurs de Lanaudière et Outaouais-Laurentides menacent de fermer les sentiers de motoneige 
(2010-06-11) – Accès aux motoneigistes menacé au Témiscamingue ? 

Motoneiges Ski-Doo