Même si l ‘UPA provincial maintient le blocus, les motoneigistes peuvent toujours circuler

Liste des hôteliers

La rencontre entre le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, les représentants de la Financière agricole et le président de l’UPA Christian Lacasse, jeudi matin, a permis de faire progresser les négociations, mais pas suffisamment, pour lever le blocus des sentiers de motoneige.  Le ministre Laurent Lessard a laissé entendre qu’il serait prêt à faire quelques compromis tout en s’en remettant à la Financière agricole pour apporter les solutions. 

Maintient du blocus ou non ?

Le président de l’UPA de la Beauce, Jean-Denis Morin, précise que l’organisme tiendra un conseil général téléphonique, vendredi, en soirée.  On statuera entre autres si l’on maintient ou non le blocus dans la région. Interrogé sur le fait que peu d’agriculteurs ont appliqué le mot d’ordre sur son territoire, M. Morin avoue que la réponse est plutôt tiède actuellement et que c’est pourquoi on va soulever le point lors de ce conseil.

Impact sur les sentiers

Pour sa part, le vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec et responsable de la région Chaudière-Appalaches, Dany Quirion, affirme que les sentiers de motoneige dans la région 12 sont accessibles dans une proportion de 45 %, 20% sont fermés en raison du fait qu’il n’y a pas assez de neige ou les lacs ne sont pas gelés alors que 35 % font l’objet d’un blocus des agriculteurs.  Sur le territoire de la Beauce, les sentiers où les conditions climatiques le permettent sont ouverts dans une proportion de 75 à 80 %.

Lorsque l’on visualise la carte des divers tronçons sur le site de l’ATR de Chaudière-Appalaches, l’on constate que quelques sentiers dans la région sont fermés en raison des moyens de pression de l’UPA dont un entre Saint-Georges et Beauceville, un sentier local à Saint-Odilon, deux en Nouvelle-Beauce soit à Sainte-Marguerite et Saint-Elzéar.  Cependant, un motoneigiste peut très bien se rendre de Saint-Georges jusqu’à Saint-Pamphile en passant par Saint-Cyprien ou encore se diriger vers Thetford-Mines, où le blocus ne tient pas la route dans ce secteur.

Les motoneigistes renouvèlent leur carte de membre
Le blocus a tout de même fait mal à l’industrie, souligne Dany Quirion.  « On a perdu presque tout le marché de l’Europe pour la prochaine saison.  On se réjouit en contrepartie que les motoneigistes de la région Chaudière-Appalaches aient très bien compris l’importance de renouveler leur carte de membre ».  M. Quirion note que, « malgré les menaces qui ont plané au-dessus de la prochaine saison, on a vendu autant de cartes de membre que l’année dernière, à pareille date .  C’est excessivement important puisque les clubs de motoneige vendent 80 % de leur membership  lors de cette période », souligne le vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

Le chroniqueur Patrick Roch se joint à l’équipe de Motoneiges.ca

Pour lire tout l’article…..


Les Motoneiges Géro