Motoneige au Lac-Saint-Jean : des agriculteurs n’autorisent pas le passage

Liste des hôteliers
Le président du club de motoneige le Relais des buttes de Saint-Félicien, Jacques Tremblay, affirme que Sylvain Martel n’est pas le seul à refuser le passage des motoneigistes sur ses terres.
 
L’agriculteur de Saint-Prime a décidé d’interdire le passage du sentier 373, qui fait le tour de la région du Lac-Saint-Jean, parce qu’il croit qu’il devrait être indemnisé pour l’utilisation de ses terres agricoles.
 
Selon Jacques Tremblay, d’autres agriculteurs du nord-ouest du lac Saint-Jean n’ont toujours pas signé d’entente pour accorder un droit de passage aux motoneigistes.
 
Il explique cette situation par le fait que le club de motoneige le Relais des buttes est en pleine restructuration.
 
Jacques Tremblay espère que tout sera réglé d’ici deux semaines, même s’il admet qu’il n’a aucune compensation financière à offrir cette année.
 
« Normalement, les pistes ouvrent juste avant Noël. À ce moment-là, on n’est quand même pas en retard au niveau de l’ouverture des pistes », indique-t-il.
 
Depuis 2011, la municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est et la Ville de Saguenay offrent des compensations aux agriculteurs.
 
L’entente dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est prévoit un montant de 100 000 $ par année pendant cinq ans. De son côté, Saguenay paie 200 000 $ par année pour trois ans aux producteurs agricoles.

Grand Salon de la motoneige et du quad 2022: venez nous rencontrer!
Motoneiges Ski-Doo