Motoneige: Consultation parlementaire déterminante

Liste des hôteliers

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) accueille avec enthousiasme et espoir la convocation d’une commission parlementaire sur les véhicules hors route. Comme elle l’a fait lors de la tournée de consultation publique réalisée au printemps 2005 par la ministre déléguée aux Transports, Mme Julie Boulet, la FCMQ entend suivre de très près les travaux de la commission et y participer activement car les sujets qui y seront abordés conduiront à des décisions déterminantes pour l’avenir de l’industrie de la motoneige au Québec.

Nous sommes très heureux de l’occasion que nous offre la ministre déléguée aux Transports de discuter des enjeux et de l’avenir de notre industrie, de souligner Raymond Lefebvre, directeur général de la FCMQ. Le document d’orientation rendu public aujourd’hui nous laisse croire que le gouvernement a entendu les messages qui ont été transmis lors de la tournée de consultation publique. La pérennité du réseau de sentiers, le support aux bénévoles, la cohabitation harmonieuse et la sécurité sont au coeur des préoccupations que nous aborderons. Nous souhaitons que tous les intervenants invités à participer à la commission parlementaire prennent le temps de s’exprimer car il s’agit d’une occasion unique qui nous est donnée d’influencer le développement de notre industrie."

La FCMQ accueille favorablement différentes mesures proposées dans le document d’orientation. C’est le cas, notamment, de la reconnaissance du principe de la constitution d’un réseau de base protégé de sentiers et du financement des réseaux régionaux. Par ailleurs, la mise sur pied, tant aux niveaux provincial que régional, de mécanismes de concertation devrait faciliter les relations entre les différents acteurs et favoriser une meilleure planification des interventions. L’obligation de détenir un droit d’accès aux sentiers et le renforcement des pénalités devraient contribuer à la stabilisation des revenus des clubs. Enfin, l’augmentation des pouvoirs des agents de surveillance ainsi que les différentes actions de sensibilisation contribueront à améliorer la sécurité des motoneigistes.

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige

L’industrie de la motoneige, qui génère plus de 1,5 milliard $ annuellement, repose en grande partie sur le réseau de sentiers dont le développement, l’aménagement, l’entretien et la surveillance sont tributaires de l’engagement de milliers de bénévoles oeuvrant partout au Québec. Il s’agit probablement de la seule industrie ayant un tel impact économique qui repose d’abord et avant tout sur les épaules de bénévoles. A cet égard, pour soutenir et appuyer leurs interventions, il est primordial que l’on aborde, au cours de la commission parlementaire, la problématique du financement des infrastructures et des opérations.

Enfin, l’aménagement des sentiers sur les terres publiques et les chemins forestiers est également un sujet de préoccupation qui sera abordé par la FCMQ.

Par ses interventions, la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec travaille au développement et à la promotion de cette activité pratiquée par près d’un million de Québécoises et de Québécois et qui génère 1,5 milliard $ en retombées économiques annuellement. La Fédération regroupe 228 clubs regroupant plus de 100 000 membres. Grâce à l’appui de 4 000 bénévoles, les clubs affiliés à la Fédération gèrent la vente des droits d’accès aux 33 700 kilomètres du réseau québécois et veillent au développement, à l’aménagement, à l’entretien, à la signalisation et à la sécurité de ce réseau.

On peut obtenir plus d’informations en consultant le site Web www.fcmq.qc.ca.

Renseignements:
    Raymond Lefebvre,
    (514) 252-3076;

    Hugo Delorme,    
    (514) 843-1908

Les Motoneiges Géro