Motoneige: la circulation sur les cours d’eau peut être dangereuse

Première neige dans plusieurs régions du Québec

La circulation hors-sentier en motoneige constitue une activité
très risquée à ce temps-ci de l’année sur
les cours d’eau puisque la température devient de plus en plus
douce et que la glace s’amincit. Il faut donc se méfier.

Le danger
est donc présent à plusieurs endroits, comme certaines parties
de la rivière Harricana. Il y a en fait une seule consigne à suivre
à ce moment-ci de l’année.

«La meilleure recommandation, c’est de circuler sur les sentiers
balisés, a fait savoir le porte-parole de la Sûreté du Québec
en Abitibi-Témiscamingue, Hugues Beaulieu. Ceux-ci sont inspectés
régulièrement.»

Les policiers
continueront de leur côté les opérations de patrouille.
«Régulièrement, la SQ fait des interventions, des interceptions
ou de la sensibilisation auprès des motoneigistes, a-t-il renchéri.
C’est presque à toutes les fins de semaine.»

La Fédération
des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) estime que l’épaisseur
de glace minimale sécuritaire pour circuler avec un tel engin est de
12 cm ou cinq pouces. Comme elle n’est pas égale partout, elle
est maintenant en-dessous du standard à certains endroits.

Nouveauté : le casque CKX Contact
Auberge du Draveur - Motoneige