Nouvelles et rumeurs de l’industrie : Que nous réserve 2018 ?

Nouvelles et rumeurs de l'industrie : Que nous réserve 2018 ?

Le mois de novembre tire à sa fin et dans quelques semaines, la neige recouvrira le sol de son beau tapis blanc et les surfaceuses débuteront la préparation des sentiers pour leur ouverture officielle. En cette période d'attente qui fait la transition entre les activités automnales et la saison de motoneige, pourquoi ne pas faire ensemble un petit survol de ce qui se passe dans l'industrie et des surprises que les fabricants nous préparent pour leur gamme de motoneige 2018?

Arctic Cat

Le printemps dernier, dans le cadre de son partenariat avec Yamaha, Arctic Cat a annoncé l'arrivée au sein de sa flotte d'un tout nouveau moteur turbo. Bien que la puissance de ce moteur a été annoncée à 180 CV, les essais sur dynamomètre ont plutôt démontré que l'on parle d'un bon 200 CV. L'arrivée de ce moteur a montré la porte au moteur Z1 Turbo fabriqué par Suzuki. En fait, même la version Z1 à aspiration naturelle (sans turbo) a presque complètement disparu de la gamme 2017 d'Arctic Cat.


Moteur 9000 turbo fabriqué par Yamaha

On sait que l'entente d'Arctic Cat avec Suzuki tire vraiment à sa fin alors l'étape suivante pour le constructeur de Trief River Falls est de présenter le successeur du moteur Suzuki deux-temps de 800cc que l'on retrouve dans tous les modèles 8000. Comme en 2015, Arctic Cat avait annoncé un agrandissement de son usine de fabrication de moteur à St-Cloud (Minnesota) et que le moteur Arctic Cat 600 C-TEC2 en est rendu à sa quatrième saison, il ne serait pas surprenant de voir Arctic Cat nous présenter un moteur dans la classe des 800cc construit sur la technologie C-TEC2.


Moteur Arctic-Cat 600 C-TEC2 – Verrons-nous bientôt une version de plus grande cylindrée utilisant la même technologie ?

Si on pousse plus loin nos observations sur la gamme 2017 d'Arctic Cat, on se rend compte que les châssis des modèles de sentiers, les hybrides et les modèles de montagne (ProCross et ProClimb) datent de 2012. En effet, la gamme 2017 est la sixième construite sur ce châssis. Récemment, Polaris et Ski-Doo ont introduit de nouveaux châssis ce qui va pousser tôt ou tard Arctic Cat à nous présenter une toute nouvelle plateforme. L'arrivée d'un nouveau moteur 800cc serait une belle occasion tout comme l'a fait Ski-Doo cette année avec l'introduction de son moteur 850. Il serait donc très surprenant de ne pas voir de belles annonces chez Arctic Cat pour 2018.

Coup de cœur du snowshoot chez Ski-doo

Polaris

Les gens de Polaris trouvent toujours le moyen de nous surprendre. En effet, même si le fabricant américain nous avait présenté coup sur coup la gamme des Indy, le châssis AXYS sur les motoneiges de sentiers et finalement sur les modèles de montagne, il a introduit de belles nouveautés dans sa gamme 2017. Le nouveau Switchback Assault construit sur le châssis AXYS, le Rush XCR, le Pro-RMK de 174 » ainsi que le 600 Voyageur viennent combler les petites lacunes qu'on pouvait retrouver dans l'offre de Polaris… 


Polaris Switchback Assault 144 2017

Mais pour 2018, à quoi devons-nous nous attendre? 

Même si sur l'ensemble du marché mondial, le segment touring à deux est petit, c'est le seul segment où Polaris n'est pas présent. Lorsqu'un fabricant offre des motoneiges de type « Touring à deux », il se doit d'offrir certains modèles avec un moteur 4 temps.  

Même si plusieurs demandent à Polaris de réintroduire un moteur 4 temps dans sa flotte, le discours des gens de Polaris semble indiquer que le fabricant va rester le seul à n'offrir que des moteurs 2 temps dans tous ses modèles de motoneige (en faisant abstraction, bien sûr, de la 120 Indy destinées aux enfants). Alors, est-ce la raison pour laquelle Polaris ne fait pas de retour dans la gamme de motoneiges « Touring à deux »?

Lors de l'introduction de sa gamme 2015 et du châssis AXYS, Polaris avait apporté plusieurs améliorations à son moteur CleanFire 800. Économie d'essence, plus de puissance, 25 % moins d'inertie et perte de poids d'environ 1,6 kg (3,5 lb) étaient les points forts de cette mise à niveau. Est-ce que le fabricant de Roseau va nous présenter une version améliorée ou encore une toute nouvelle version de son moteur 600cc pour 2018? Nous croyons qu'il y a de fortes chances, car les gens de Polaris adorent nous garder assis sur le bout de notre chaise!

Ski-Doo

Pour 2017, Ski-Doo a marqué un grand coup en introduisant une quatrième version du châssis REV qui monte la barre significativement du point de vue du contrôle, de la facilité de conduite et du confort. De plus, le fabricant de Valcourt nous a présenté la deuxième version de la technologie E-TEC qui équipe son nouveau moteur Rotax de 850cc. Meilleure réponse, accélérations améliorées sur toute sa plage de puissance, fiabilité accrue ainsi qu'environ 10 CV de plus ne sont que quelques exemples de ce que ce moteur nous offre par rapport au Rotax 800 E-TEC.

La popularité de la pratique de la motoneige en forte hausse


Moteur Rotax 850 E-TEC

Ceci dit, pas nécessaire d'être devin pour savoir que Ski-Doo va assurément étendre son offre du moteur 850 E-TEC et de sa nouvelle plateforme REV dans sa gamme 2018 et ce, tant sur ses modèles de sentiers, que les modèles hybrides et naturellement les modèles de montagne. 

Il ne serait pas surprenant d'avoir droit à quelques ajustements mineurs à son nouveau châssis REV de quatrième génération (G4) d'améliorer l'expérience conduite. 


Châssis REV de quatrième génération (G4)

Éventuellement, Ski-Doo et Rotax vont introduire un nouveau moteur 600 E-TEC qui sera « compatible » avec le nouveau châssis REV. Est ce que ça sera pour la gamme 2018? Nous l'espérons, mais on devra sans aucun doute attendre une année supplémentaire afin que les gens de Ski-Doo puissent voir comment se comporte la 850 E-TEC dans la « vraie vie », c'est-à-dire dans l'utilisation que les clients vont en faire.

Alors, une expansion de l'offre du châssis REV – G4 et du moteur 850 pour la gamme 2018 et l'arrivée du successeur du moteur 600 E-TEC pour la gamme de motoneiges Ski-Doo 2019.

Yamaha

Cette année, les amateurs des motoneiges Yamaha ont de quoi célébrer. En effet, depuis plusieurs années, les amateurs mettaient une forte pression sur le fabricant Japonais afin qu'il introduise un successeur digne de ce nom au moteur Genesis 4 cylindres de l'Apex. C'est maintenant chose faite avec l'arrivée du moteur Genesis Turbo!


La Sidewinder avec ses 200 CV est devenu le nouveau porte-étendard chez Yamaha

Le moteur ne vient pas seul évidemment. Yamaha, dans le cadre de son entente d'approvisionnement avec Arctic Cat, nous a présenté le printemps dernier la Sidewinder! Bien que Yamaha a annoncé modestement que le moteur Genesis Turbo développe 180 CV, on parle ici d'un moteur qui a dépassé les 200 CV sur dynamomètre. Non seulement Yamaha a créé le moteur de série le plus puissant de l'histoire de la motoneige, mais il a, de facto, créé une nouvelle classe de moteur soit les 190 CV et plus.

Lancement de la toute nouvelle MXZx 600RS 2022 de Ski-Doo

Ceci dit, que nous réserve Yamaha pour 2018? C'est la grande question… À priori, il faut se rappeler que le volet Recherche et Développement pour la motoneige chez Yamaha est en pleine mutation. En effet, on apprenait au début de l'été (Lire l'article…) que le siège social mondial pour les opérations motoneige est maintenant établi en Amérique du Nord. Étant plus près du marché, les décisions et les orientations du fabricant devraient donc plus rapides afin de suivre les demandes et les besoins de la communauté motoneigiste.

L'autre question que tous les motoneigistes se posent… Est-ce que le fabriquant travaille toujours sur le développement de modèles 100 % Yamaha (Moteur, châssis, suspension, etc.). Avec un siège social maintenant installé en Amérique du Nord, on pourrait croire que oui.

D'un autre côté, l'industrie s'attend de Yamaha, tout comme d'Arctic Cat dans une moindre mesure, à ce qu'il présente une nouvelle plateforme (châssis). Est ce que les deux fabricants travaillent présentement de concert afin d'introduire un nouveau châssis? C'est une forte possibilité. En effet, en combinant leurs ressources, ils peuvent ainsi réduire leurs investissements respectifs afin de nous présenter une nouvelle plateforme sur laquelle ils pourront construire leurs motoneiges pour les prochaines années. Si cette hypothèse se concrétise, est-ce que c'est en 2018 que nous la verrons se réaliser?

En terminant…

Avec des ventes mondiales de motoneiges qui se situent entre 120 000 et 130 000 unités annuellement, il est vraiment impressionnant de voir le grand nombre d'avancées technologiques qui nous sont présentées année après année. Les motoneigistes sont vraiment choyés à ce niveau.

Il faut prendre nos « prévisions » avec un grain de sel. Il s'agit de spéculations qui se basent sur des tendances observées chez les différents constructeurs au cours des dernières années. Est-ce qu'on a vu juste? Qui sait? Les manufacturiers trouvent toujours 

le moyen de nous réserver des surprises. Quoi qu'il en soit, nous serons fixés dans quelques mois lorsque les gammes de motoneiges 2018 seront annoncées!

Bonne saison à tous!