Relance de leur Grand Prix : Les gens de Valcourt relèvent le défi !

Liste des hôteliers

Si certains assumaient que l’édition 2010 du Grand Prix de Valcourt était morte et enterrée, ils peuvent maintenant se raviser puisqu’au cours des dernières semaines un comité de relance a vu le jour et a tenu une assemblée mardi soir à Valcourt à laquelle ont participés quelques 200 personnes.


Comité de relance du Grand Prix de Valcourt

Il est clair pour les intervenants et la population de Valcourt qu’il est primordial que le Grand Prix soit relancé dès la saison prochaine afin d’éviter de perdre définitivement cet événement au profit d’une autre communauté.

D’entrée de jeu le député de Johnson à l’Assemblée Nationale, M. Étienne Alexis Boucher, a indiqué aux gens présents «Je n’accepte tout simplement pas la faillite du Grand Prix de Valcourt». M. Boucher qui ne ménage pas les efforts est l’un des membres du Comité de relance de l’événement. D’ailleurs il s’est montré très touché par la réponse des citoyens de Valcourt à l’invitation pour cette rencontre qui avait comme objectif premier de vérifier leur intérêt à s’impliquer dans cette relance.


M. Étienne Alexis Boucher

Pour la tenue de l’événement dès février 2010 le temps presse. «Il est midi moins une…» averti le président de la Chambre de Commerce M. Roch Bourassa. Il renchéri en indiquant que «les prochains jours seront déterminants».

En effet, le calendrier provisoire des événements est annoncé officiellement durant le weekend du 12 et 13 septembre prochain et il serait très important de pouvoir y annoncer la tenue du Grand Prix de Valcourt. En effet plusieurs équipes et coureurs préparent leur saison respectives à partir des annonces faites lors de ces deux jours. M Denis Leclerc, qui est un acteur indispensable dans la tenue du Grand Prix nous a mentionné que le principal défi à cette étape-ci était le temps!

Il faut donc être en mesure de faire le montage financier. Le comité estime que le budget nécessaire à la tenue de cet événement est de $500 000. Le comité de relance a déjà approché son principal commanditaire qui est BRP qui s’est montré intéressé. Nous devrons préparer rapidement un plan d’affaires afin de le soumettre au fabricant de motoneige québécois.

Le chroniqueur Patrick Roch se joint à l’équipe de Motoneiges.ca

Étienne Alexis Boucher a présenté plusieurs sources de subventions et de commanditaires possibles. Nous devrons aussi aller cogner aux portes des intervenants des villes et des municipalités de la région qui bénéficient elles aussi des retombées de l’événement qui sont évaluées à $2 millions.

Les résidents de Valcourt seront également mis à contribution. «Si nous voulons être crédibles auprès des ministères pour l’obtention de subventions et auprès de commanditaires, nous devons démontrer que le milieu s’implique lui-aussi.» indique M. Boucher. L’objectif est réunir un montant de $30000 provenant des citoyens et commerçants de Valcourt ce qui représente un montant de $10 par personne.

Un plan de donation sera annoncé sous peu. Déjà les personnes intéressées à faire un don, à donner son nom à titre de bénévole ou à s’impliquer au niveau de la relance sont invitées à écrire à l’adresse [email protected].

Le coloré coureur Jacques Villeneuve (Oncle) est venu dire quelques mots aux personnes présentes. « On ne peut pas se passer du Grand Prix de Valcourt» mentionne t’il. Celui qu’on surnomme affectueusement «Mon Oncle Jacques» et qui participe au Grand Prix les tout débuts en 1980 renchéri en ajoutant «Valcourt, c’est LA place !!!». M. Villeneuve était accompagné de plusieurs autres coureurs et ex-coureurs qui sont également venus apporter leur appui.


M. Jacques Villeneuve

Déjà le comité de relance peut compter sur plusieurs partenaires. M. Marcel Fontaine de SCM Racing (Super Compétitions Motorisées) qui est le directeur de compétition et sanctionneur d’événement a annoncé que son organisation mettait à la disposition du Grand Prix un prêt sans intérêt d’un montant substantiel.

De son coté le président de la FCMQ, M. Mario Côté, a indiqué le renouvellement des ententes des années passées et il a aussi confirmé que l’emplacement pour le kiosque du Grand Prix au Salon des Sports Motorisées et Récréatifs de Québec qui aura lieu en octobre prochain est assuré.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023

M. Alain Bombardier de Prinoth a également offert le support d’Équipement Plannord pour le prêt d’un surfaceur ainsi que l’expertise de Prinoth dans la préparation du terrain du site, du nettoyage du contour de la piste glacée et de l’entretien de la piste de SnowCross. «Ce travail nécessite environ 100 heures d’ouvrage» nous a indiqué M. Bombardier qui est originaire de Valcourt et qui a à cœur la survie de l’événement.

Les deux membres de l’équipe de votre Magazine web Motoneiges.ca, qui ont assisté à cette rencontre, ont été grandement impressionnés par la concertation et le dynamisme de la population et des différents intervenants. Nul doute qu’ils ne ménageront aucun effort afin d’assurer la relance et la survie à long terme de «leur Grand Prix».


Environ 200 personnes ont assistées à cette réunion.

Les chances de pouvoir assister au Grand Prix en février prochain semblent très bonnes avec ce qu’on a pu voir et entendre lors de cette rencontre.

Les Magazines Web Motoneiges.ca et SledMagazine.com ont également offerts leur plein support au Comité et participera activement dans la relance du Grand Prix de Valcourt.

Photos : Sylvain Thibodeau

Autres articles

Auberge du Draveur - Motoneige