Renegade 600 E-TEC 2013 : Bilan de l’essai long terme

Renegade 600 E-TEC 2013 : Bilan de l'essai long terme

Le temps est venu de vous faire part de mes commentaires suite aux essais faits pendant la saison hivernale. Je tiens à préciser que cette saison a été un changement pour moi, car je me suis permis de choisir un modèle hybride. 

Dans la présente chronique, je vous donne mon opinion très spécifique sur plusieurs points,  entre autres, la maniabilité en sentier, la position sur la motoneige, l’espace de rangement, la consommation d’essence, la marche arrière, le tableau de bord, la chenille, la suspension R Motion, le moteur et sa puissance et enfin le côté hors sentier. Mes commentaires pourront sûrement vous aider à vous faire une première idée et ainsi vous permettre de faire un choix éclairé lors de votre prochain achat en fonction évidemment des caractéristiques que vous recherchez d’une motoneige.

Moteur deux-temps Rotax 600 E-TEC 

Ce moteur n’a plus à faire ses preuves depuis que BRP a innové avec le Rotax 600 E-TEC. Il offre une bonne puissance d’accélération, mais vous allez sûrement me dire que je n’ai jamais conduit un 800 cc. Cela va changer l’an prochain et je vais être en mesure de constater la différence, car je vais conduire le même modèle, mais avec un moteur de 800 cc. Le bruit du moteur n’est pas déplaisant à l’oreille comme celui des anciens 2 temps. En fait, le son n’est pas comme celui du quatre-temps, mais plutôt entre les deux et moins irritant. Je dois souligner que ce moteur respecte les règles antipollution. Donc, pour les motoneigistes qui nous précèdent, cela n’est pas désagréable, car la senteur d’huile est presque inexistante.  Nous retrouvons une petite odeur d’huile sur notre ensemble de motoneigiste, mais elle est moins prononcée que celle dégagée par les anciens moteurs à deux temps. Pour l’entretien, on utilise une huile semi-synthétique. Il y a également une fonction automatique de remisage au printemps. En terminant, par très froid, tel -30oC, vous n'aurez aucun problème démarrage; il est instantané.

Maniabilité  

Malgré son poids de 214 kg/472 lb avec la chenille de 16 x 137 po,  cette motoneige est très maniable en sentier et hors sentier. Dans les courbes, elle colle au sentier ce qui rend la manœuvre des plus surprenantes. Je dois vous avouer que la sensation est remarquable. Hors sentier, elle est conçue pour sortir des sentiers battus. Même en neige abondante, elle se manie avec une telle souplesse qui apporte une sensation inoubliable.

Conduite 

Pour la conduite, elle plaira certainement aux amateurs de conduite agressive en raison de la position qu'il faut prendre sur la motoneige. En effet, on doit se placer en position très avancée  qui vers le guidon avec les genoux appuyés sur le capot avant. C'est une façon de conduire un peu différente qui peut être inconfortable lors des premières randonnées, mais avec le temps cette sensation fait rapidement place à l'agrément.  

 

Si vous êtes de ceux qui cherchent des sensations de conduite maximales et inhabituelles, cette motoneige ne vous décevra pas. 

Rangement

L’espace de rangement n'a certainement pas été une priorité, car il est très restreint sous la banquette. C'est une situation peu pratique pour ceux qui apportent en randonnée des articles et outils de dépannage. Vous serez probablement obligés de vous procurer un sac de transport.

Boîte à gants de 4 litres tempérée

Ce compartiment pratique et utile est une nouveauté, car on peut y ranger des accessoires qu’on aimerait garder au chaud, tels que le cellulaire, des mitaines de rechange et des lunettes.

Siège REV-XP X avec rangement de 5 litres

Le siège est placé idéalement, puisque le conducteur doit être placé à la bonne hauteur et cette position offre la possibilité de conduite agressive. Il est très confortable lors des longues randonnées.

Pare-brise de 228 mm / 9 po. 

Ce pare-brise confère une allure sportive, mais je pensais surtout au temps froid et au qui me frappe directement. J'ai donc changé pour un pare-brise de 12 pouces, mais j’avais encore le vent qui arrivait directement sur ma poitrine. Je suggère un pare-brise de 15 pouces. Il modifie un peu l’allure, mais c'est le prix à payer pour ne pas avoir le vent direct sur soi. Je vous laisse le choix de décider.

Consommation de carburant

Au début, le rendement était de 17 à 19  litres/100 kilomètres.  Après quelques randonnées, la consommation en temps froid s'est établie entre 12 à 13 litres/100 kilomètres et en temps doux, à  14 à 15 litres/100kilomètres.  C'est donc un très bon rendement, mais selon le jargon des motoneigistes, cela dépend du zip lors de la conduite.

Tableau de bord nouvelle génération


Écran ACL multifonctions à trois zones

La position au tableau de bord est intéressante et le conducteur peut facilement avoir accès avec sa main gauche à toutes les informations que cette motoneige transmet, telles que le kilométrage par jour ou le kilométrage cumulatif, l’heure et la progression de niveau de l’odomètre. Les miroirs sont très bien placés et ils permettent de voir facilement les motoneiges qui nous suivent. En dernier lieu, la lecture de l'indicateur ne pose aucun problème  surtout le soir grâce au rétro-éclairage du module.

Suspension rMotion

La nouvelle suspension innove, car il n'est plus nécessaire de coucher la motoneige sur le côté pour rajuster la suspension, une manœuvre pénible surtout s'il y a de la glace. De plus, fini le temps où on faisait les rajustements directement sur le châssis selon votre type de conduite, soit un sur les pare-chocs pour exercer plus de pression et un autre sur les ressorts.  Maintenant, selon le type de sentier et les conditions de la neige,  on peut régler la suspension en fonction du type de conduite en un temps record.  Mais, il vous faudra un  certain  temps avant de trouver votre position de confort. Une fois cela fait, vous aurez en main une motoneige performante qui vous apportera des heures de plaisir. 

Amortisseurs avant

Vous pourrez ajuster facilement les amortisseurs avant grâce à divers réglages manuels pour ajouter ou diminuer la pression et les adapter aux conditions du sentier.     

Chenille

La chenille est munie de crampons insérés directement sur la bande pour donner une bonne stabilité lorsqu’on prendre une courbe dont  la surface est glacée. De plus, le bloc de position pour le transfert de poids est beaucoup plus facile qu’auparavant seulement une pression sur le bouton rouge situé entre la chenille et le tour est joué par rapport à l’ancien système ou on devait placer la machine sur le coté et nous rencontrions un problème de glace pour l’ajuster.

Conclusion 

J’ai grandement apprécié ma saison au volant de cette motoneige qui m’a apporté beaucoup de plaisir et de satisfaction lors de mes randonnées. Que ce soit en sentier sans ou avec bosses, cette motoneige maintenant dotée de la nouvelle suspension rMOTION,  offre un contrôle et une stabilité améliorés en sentier.  J’espère que les résultats de mon expérience vous permettront de faire le bon choix lors de votre prochain achat.

Au plaisir de se rencontrer sur les sentiers !

Auberge du Draveur - Motoneige