Saint-Eugène : skieurs et motoneigistes font la paix

Saint-Eugène : skieurs et motoneigistes font la paix

Après avoir sévi sur les médias sociaux, écorchant au passage plusieurs bénévoles, la récente crise au Club sportif Les Appalaches appartient désormais au passé et les deux directions (eh oui, il y a désormais deux directions) lancent un appel à la collaboration pour faire un succès de la saison 2015-2016 à Saint-Eugène.

Le mardi 26 octobre en soirée, les membres des deux conseils d’administration, soit ceux du Club sportif Les Appalaches (CSA) et du nouveau Club Motoneige L’Islet (CML), se rencontraient à l’hôtel de ville de l’endroit pour signer une entente transitoire qui permettrait de lancer la saison.

Si on pouvait sentir une légère tension en début de réunion, tout s’est finalement déroulé dans l’ordre, le calme et la bonne foi. Point par point, les administrateurs des deux entités ont étudié le projet d’entente, y apportant des précisions au passage avant de les adopter.

Valide pour la saison 2015-2016 seulement, l’entente permettra entre autres au Club Motoneige L’Islet d’utiliser la surfaceuse GNT 160, la motoneige Skandic, le traîneau de secours et la signalisation. Elle précise également que les motoneigistes, membres du CML ou visiteurs, auront accès au chalet et à ses installations sanitaires sans obligation de consommer. Bref, au lieu d’être passablement perturbée, la saison 2015-2016 se déroulera comme les précédentes.

Deux entités

Plusieurs crises entre skieurs et motoneigistes ont marqué l’histoire du Club sportif Les Appalaches. La dernière aura débouché sur une scission puisque les motoneigistes ont créé leur propre corporation, le Club Motoneige L’Islet. Leur plan A consistait à demeurer à Saint-Eugène, à la condition de s’entendre avec le CSA, ce qui est chose faite. Leur plan B les conduisait à Saint-Cyrille.

Il y a finalement eu entente. Une entente transitoire conclue in extremis pour sauver la saison. Mais comme le dit son titre, ce document transitoire donnera le temps aux deux partis de négocier un accord à long terme visant à cimenter leur cohabitation à Saint-Eugène. Car les deux partis nous ont affirmé la même volonté: demeurer à Saint-Eugène. Ils auront l’hiver durant pour élaborer une convention à long terme, entérinée par un notaire, qui établira les règles du jeu, entre autres au chapitre du foncier et de l’immobilier.

Optimisme

À la fin de la réunion, mardi soir dernier, les visages affichaient un sourire de soulagement. En plus de féliciter les personnes présentes pour le climat convivial de la rencontre, M. Charles Couillard, président du CSA, a souligné la pertinence de nommer deux responsables, un dans chaque camp, pour maintenir une communication permanente: «Il y a eu un manque à ce chapitre depuis 30 ans. Il faut développer le réflexe de se parler aussitôt qu’un point accroche et le régler immédiatement» a-t-il lancé.

«Même si les administrations sont désormais séparées, le chalet est toujours là et tous les membres doivent s’y sentir chez eux. Aujourd’hui, avec la signature de l’entente, c’est un message positif que nous envoyons à la population. Il y aura une autre belle saison de ski, de raquette et de motoneige au Club sportif Les Appalaches» de conclure M. Jérôme Lord, du CSA.

Joint par téléphone, M. Jean-Luc Lussier, président de la Fédération des clubs de motoneige du Québec, abondait dans le même sens: «Je suis très content de cette entente et j’espère qu’elle débouchera sur du long terme».

Grand Salon Motoneige Quad 2022