Semaine de la sécurité en motoneige : revenir à la base

Liste des hôteliers

La semaine de sécurité en motoneige de l’Abitibi-Témiscamingue bat son plein avec la tournée régionale de la randonnée sécurité.

Alors que la semaine provinciale a dû être annulée en raison des temps doux et du manque de neige dans la majorité des régions du Québec, l’Abitibi-Témiscamingue a tout de même pu tenir la sienne. Retardée d’une semaine, la raison principale de sa tenue est de sensibiliser les motoneigistes aux dangers. La tournée partait de Ville-Marie, pour rejoindre Rouyn-Noranda, puis La Sarre. La seconde journée reliait Amos, Barraute, Senneterre, puis Val-d’Or. Finalement, les motoneigistes revenaient à Rouyn-Noranda en passant par Malartic, Cadillac et Preissac.

Avec le temps, les utilisateurs perdent parfois leurs habitudes et c’est exactement ce que Nelson Laflamme veut éviter. L’administrateur régional de la Fédération des clubs de motoneige du Québec précise que la semaine met l’accent sur la base. «Il est important de respecter les consignes clés comme de garder la droite dans les sentiers, de respecter la vitesse, mais surtout de ne pas consommer d’alcool lors des promenades», a-t-il indiqué.

Sensibiliser aux droits de passage
L’actuelle semaine a également comme objectif de sensibiliser les gens aux droits de passage dans les sentiers. Selon les chiffres de M. Laflamme, il ya 15 000 motoneiges en liberté sur le territoire, alors que seulement 5 000 droits sont payés annuellement. «On aimerait avoir 50 %, mais il faut être réaliste, a lancé M. Laflamme. Le mieux pour nous serait que la carte de membre soit intégré au coût de la plaque et que l’on touche un pourcentage», a-t-il poursuivi.

Pour le moment, les hors-la-loi pris en défaut vont payer leur carte au coût de 350 $, plutôt qu’au prix régulier de 285 $.

Lire tout l’article…

 

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige
Les Motoneiges Géro