Snow Shoot 2016 : Les coups de coeur de Steve Gaudreau

Snow Shoot 2016 : Les coups de coeur de Steve Gaudreau

Durant la première semaine de mars 2015, j’ai eu la chance de participer pour la première fois au Snow Shoot 2016 qui se tenait à West Yellowstone au Montana. C’est le moment pour les 4 grands fabricants de motoneiges de nous montrer et de nous faire essayer les modèles qu’ils vont présenter à la clientèle l’année suivante. Pour ceux et celles qui ne savent pas de quoi je parle comme évènement, laissez-moi vous donner un exemple.  Pour un chroniqueur motoneige comme moi, c’est comme couvrir la finale de la Coupe Stanley pour un journaliste sportif. C’est un privilège qui n’est pas offert à tous et je suis extrêmement reconnaissant d’avoir pu assister à cet évènement organisé par les manufacturiers de motoneiges dans un décor de rêve.

J’ai eu la chance d’essayer personnellement pas moins de 45 motoneiges au cours de cet évènement, principalement des motoneiges de sentier. Notre équipe a essayé plus de 80 modèles. De ces essais, certaines motoneiges se démarquent du lot. Pour des raisons personnelles et selon le type de pilotes que nous sommes, nos coups de cœur varient d’un chroniqueur à l’autre. Je vous présente donc les miens pour chacun des fabricants.

Arctic Cat

C’est difficile de faire un choix quand plusieurs modèles te font de l’œil! Mais allons-y! Chez Arctic Cat cette année, la refonte de la gamme Bearcat est mon coup de cœur. La gamme en entier!!! On ne parle pas seulement de quelques améliorations, c’est totalement une nouvelle motoneige. Le Bearcat est bâti autour de la nouvelle plate-forme ProUte WT inspirée du châssis ProTour qui équipe la Pantera. Coté moteur, le Bearcat délaisse les moteurs 5000 et 2000 offerts l’an passé par le 7000 et le nouveau 3000. J’ai trouvé le 7000, moteur à 4 temps de 1049 cm3, très bien adapté au Bearcat.  Il est puissant et offre beaucoup de couple.

J’ai beaucoup apprécié son comportement en sentier. Pour ce qui est du 3000, c’est un nouveau moteur de 700 cm3 à quatre temps développant 65 ch. Dans cette version, la vitesse de pointe n’est pas impressionnante, mais le moteur offre une douceur et un couple à bas régime très intéressants en plus d’être très silencieux.

Motoneige Arctic Cat Bearcat 7000 XT 2016
Arctic Cat Bearcat 7000 XT 2016

En plus du nouveau châssis et des nouveaux moteurs, Arctic Cat nous réservait d’autres surprises pour le Bearcat. La première étant la nouvelle transmission WR3 qui offre 3 régimes dont un Super Low, une première dans l’industrie qui permet de vraiment « travailler » avec cette motoneige. Sur le « High », la vitesse de pointe est très respectable pour une motoneige utilitaire. Notons également de nouveaux skis dont la largeur varie entre 8 et 10 po / 20,3 et 25,4 cm pour une flottabilité exceptionnelle et une nouvelle suspension arrière X-TRA Action. Arctic Cat a même introduit une version touring, la Pantera XT pour compléter sa gamme de 20". Une motoneige 3 places super équipée qui se comporte aussi bien en sentier que sa petite sœur la Pantera. Une version Bearcat GS pour entretenir les sentiers avec une mini surfaceuse est également disponible.

Motoneige Arctic Cat Bearcat 7000 XT GS 2016
Arctic Cat Bearcat 7000 XT GS 2016

Essai de la Renegade X-RS 900 ACE R Turbo 2022

En résumé, tous les modèles Bearcat essayés m’ont agréablement surpris par leur agilité en sentier, tant au niveau de la conduite que de la suspension. J’oubliais totalement que j’étais sur des motoneiges utilitaires en accumulant les kilomètres. J’ai apprécié la protection contre le vent, l’ergonomie et le confort des sièges. Les couleurs et la qualité de finition attirent également l’œil.  

Motoneige Arctic Cat Bearcat 7000 XT 2016
L'auteur avec son coup de coeur 2016 chez Arctic Cat

Ski-Doo

Du côté de BRP, mon choix fut assez facile car il s’agit vraiment d’un coup de cœur pour ne pas dire un coup de foudre!!!  La Renegade Enduro dans sa version 1200 cm3 est toute une motoneige.  D’abord son look est excessivement attrayant. Les ingénieurs du fabricant de Valcourt se sont inspirés des motos Enduro pour élaborer ce concept. Ces motos parcourent de longues distances dans des régions éloignées de toutes civilisations et ont une réputation de durabilité. C’est ce qu’on ressent quand on voit la Renegade Enduro pour la première fois.

Motoneige Ski-Doo Renegade Enduro 1200 2016
La Renegade Enduro 1200 est mon coup de coeur chez Ski-Doo

On remarque tout de suite son allure robuste avec son imposant pare-chocs avant qui nous permet de nous aventurer plus facilement hors sentier.  La nouvelle couleur ‘’Lichen du nord’’ avec son tunnel peinturé en noir et son siège surpiqué avec le logo Enduro a vraiment attiré les regards lors de nos essais au Montana.

Mais ce n’est pas seulement son look accrocheur qui en fait mon coup de cœur, c’est l’ensemble des caractéristiques de pointe de cette motoneige qui m’allume.  

Notons entre autres la modernisation du réputé moteur 1200 cm3 à quatre temps avec l’ajout du iTC (accélérateur intelligent) qui permet au conducteur de choisir l’un des 3 modes de conduite.  La réponse en mode Sport fait rugir les 130 ch instantanément alors que le mode Standard développe cette puissance de façon très civilisée.  Un mode ECO est disponible pour une économie de carburant accrue.

Les nouveaux skis ajustables Pilot TS procurent une adaptabilité quasi illimitée aux conditions de sentier et au style de pilotage. Une belle innovation de BRP qui une fois de plus fait figure de précurseur. Par quelques clics on ajoute ou enlève facilement du mordant aux skis. Jumelés à la chenille Ice Ripper XT de 15x137x1,25, dans les conditions glacées que nous retrouvions cette année à West Yellowstone, cette motoneige se comportait comme une F1 en virage alors que ses concurrents manquaient nettement de stabilité dans ces conditions.  

Bilan de la Ski-Doo Renegade X-RS 850 E TEC 2022

Motoneige Ski-Doo Renegade Enduro 800 2016

Comme toujours la suspension rMotion est très efficace dans les bosses, confortable, facile à ajuster et bien adaptée à la Renegade Enduro. La Renegade est maintenant sur le châssis REV-XS qui lui donne fière allure. En plus du 1200 cm3, la Enduro est disponible avec les moteur 900 ACE, 600 et 800 E-TEC. Avec toutes ces caractéristiques, on va sûrement croiser beaucoup de Renegade Enduro la saison prochaine.

Polaris

Chez Polaris en 2016,  mon choix s’est arrêté sur la 800 Switchback PRO-X de couleur Bleu Voodoo que j’ai eu la chance d’essayer au Snow Shoot 2016. J’aime la polyvalence de cette motoneige hybride de Polaris. Sa suspension est configurée pour attaquer des sentiers extrêmement bosselés de façon agressive.

Certains pilotes d’essai l’ont d’ailleurs trouvée un peu rigide dans des conditions de sentier plus normales. Comme j’aime personnellement une suspension plus ferme qui ne va pas cogner au fond, j’ai adoré la suspension du PRO-X. Elle est équipée d’amortisseurs à pointeau Walker Evans® qui permettent des ajustements personnalisés très efficaces. La suspension arrière PRO-XC est maintenant plus légère grâce entre autres à des pièces en aluminium forgé.

Motoneige Polaris 800 Switchback PRO-X 2016
Polaris 800 Switchback PRO-X 2016

Polaris se démarque de la concurrence avec son châssis Axys. Ils ont une approche différente et le résultat est unique. L’expérience de conduite est agréable en toutes conditions car le pilote peut facilement se déplacer de l’avant vers l’arrière du siège afin de mettre plus ou moins de pression sur les skis. Donc dans la poudreuse, on veut que l’avant se soulève pour flotter sur la neige et en piste, on souhaite avoir le maximum de contrôle dans les courbes en se positionnant vers l’avant. Ça peut sembler compliqué mais c’est très intuitif et on le fait sans s’en rendre compte.

Motoneige Polaris 800 Switchback PRO-X 2016

Outre le châssis et la suspension, je dois absolument vous parler du moteur  800 Cleanfire® H.O.   WOW!!! La performance de ce moteur au Montana, pourtant à près de 10 000 pieds / 3 048 m d’altitude, m’a subjugué, me laissant un sourire permanent sous mon casque lorsque j’enfourchais un Polaris 800.

L’accélération et les reprises sont impressionnantes avec la chenille 137’’ de la Switchback Pro-X.  J’ai sûrement les bras plus longs de quelques millimètres!!! Sérieusement, je n’entrerai pas dans les spécifications techniques qui rendent ce moteur si performant, mais Polaris peut vraiment être fier de ce moteur qui excelle à tous les régimes.

Polaris INDY XCR 650 128 2022: Bilan d'essai court terme

Motoneige Polaris 800 Switchback PRO-X 2016
La 800 Switchback PRO-X 2016 est mon coup de coeur chez Polaris

De plus, le siège est confortable, les contrôles sont bien positionnés et faciles à utiliser. J’aime bien la couleur Bleu Voodoo de notre modèle d’essai qui attire notre attention au premier coup d’œil.  Bref, tout un bolide!!!

Yamaha

Du coté Yamaha, plusieurs modèles ont reçu des améliorations significatives et quelques nouveaux modèles ont fait leur apparition. Le modèle le plus amélioré est sans contredit le valeureux RS Vector introduit par Yamaha en 2005. Il a su s’améliorer au fil du temps comme un bon vin. Avec l’introduction du SX Viper en 2014, les mordus de Yamaha ont quelque peu délaissé le RS Vector, lui reprochant sa suspension jugée moins actuelle que la concurrence et sa position de conduite disons ‘’vintage’’.

Motoneige Yamaha RS Vector X-TX LE 1.75 2016
La RS Vector X-TX LE 1.75 2016 est mon coup de coeur parmi la gamme Yamaha

Alors, lorsque j’ai vu que nous avions dans notre groupe cette journée-là le nouveau RS Vector X-TX LE 1,75, j’étais mi-figue mi-raisin. Mais, en professionnel, je me suis dit que j’allais en faire l’essai en faisant ressortir les points forts. Après seulement quelques secondes et quelques bosses, je me suis dit : ‘’Suis-je vraiment sur un RS Vector???’’  La nouvelle suspension Single Shot 146 qui mise sur des amortisseurs Fox FLOAT 3 XV plus légère fait vraiment son travail. Elle absorbe bien dans les conditions bosselées et est très confortable. Une grande amélioration qui va, j’en suis convaincu, prolonger la carrière de ce vétéran de quelques saisons. Cette suspension jumelée à une chenille 15x146x1,75 Backcountry lui donne une excellente traction, une bonne flottabilité et beaucoup de stabilité en virage.  

Motoneige Yamaha RS Vector X-TX LE 1.75 2016

Autre point à souligner, le réputé moteur Genesis 3 cylindres de 1049 cm3 à injection reçoit également une belle amélioration en intégrant la technologie YCC-T qui introduit un accélérateur électronique et un système à trois modes de conduite. J’ai toujours trouvé ce moteur très agréable mais, avec le mode Sport, il l’est encore davantage. Notons une accélération constante et de bonnes reprises ainsi que le son caractéristique du Genesis. Vous ajoutez à ça la direction à assistance électrique EPS et vous avez une ‘’nouvelle ancienne’’ motoneige vraiment agréable à piloter.

Donc, contre toute attente, mon coup de cœur chez Yamaha est le RS Vector X-TX LE 1,75.

 

 

Les Motoneiges Géro