SnowShoot 2011 : Les coups de coeur de Marc Thibeault

Liste des hôteliers
Encore une fois cette année, nous devons ni plus ni moins nous torturer afin de choisir nos coups de coeur de la gamme 2011 des 4 manufacturiers. Nos attentes sont toujours aussi élevées d’année en année, et les ingénieurs de chacun des manufacturiers ne cessent de nous impressionner. Ceci dit, chaque manufacturier à son cycle de développement à lui, sa stratégie de mise en marché précise, ainsi que ses choix d’affaires et ce sans compter les exigences environnementales de plus en plus sévères qui modulent chacune des cuvées qui nous sont présentées. Comme vous le constaterez, si certains manufacturiers sont en phase d’expansion quant à leurs nouveaux concepts, tel que Polaris avec son châssis Pro-Ride, d’autres capitalisent sur leurs acquis en raffinant leurs produits. C’est le cas entre autre d’Arctic-Cat qui ne présente pas vraiment de grandes nouveautés fracassantes en 2011. Mais, ne vous trompez pas, ce sont souvent ces années qui nous procurent les meilleures motoneiges d’un manufacturier, car les efforts sont consacrés essentiellement sur l’amélioration du produit. Il n’y a cependant pas beaucoup de hasard dans ce petit monde… N’oubliez pas que l’an prochain, en plus de la venue des nouvelles exigences environnementales EPA-2012, ce sera le 50ième anniversaire d’Arctic-Cat ! Pariez sur ce manufacturier l’an prochain… Dans le milieu de ce spectre de changements, on retrouve Ski-Doo et Yamaha qui capitalisent sur plusieurs acquis solides, tout en innovant avec plusieurs nouvelles technologies, ainsi que de nouveaux ensembles résultant de l’écoute des demandes faites par les consommateurs. Ceci étant dit, les 4 grands rivaux (et souvent partenaires) proposent plusieurs modèles exceptionnels encore cette année et j’ai dû me résoudre à en choisir seulement 4 qui m’ont vraiment procuré des moments uniques lors de nos essais au SnowShoot 2011 à West Yellowstone au Montana.  


Arctic-Cat
 

Arctic-Cat Z1 Turbo SnoPro 2011
 
Le manufacturier de Thief River Falls a misé sur l’amélioration continue pour 2011 et sa gamme de motoneiges est beaucoup orientée sur le raffinement de ces modèles. Cette année encore, je me suis laissé séduire par la douceur et la puissance du moteur Turbo de 1100cc. Plus précisément, la Z1 Turbo SnoPro qui, malgré son poids important, demeure une motoneige très maniable pour la puissance disponible.  En plus du comportement exceptionnel du châssis Twin Spar, la tenue de piste de la SnoPro en virages serrés est impressionnante  tout en bénéficiant d’une puissance inouïe à tous les régimes, spécialement en sortie de virages. La suspension AWS VII avec les amortisseurs FoxFloat-2 offre une large plage d’ajustements qui plaira à la majorité des motoneigistes. Encore une fois cette année, la calibration des suspensions est parfaite et la SnoPro négocie les bosses et « la planche à laver » de façon très efficace. Pour compléter le « bien-être » conféré par l’efficacité de la suspension, le système d’ajustement à multiple positions du siège (IRP) permet au pilote d’adapter la motoneige à son style.  N’oublions pas la qualité du siège qui rend cette motoneige si agréable côté confort spécialement lors de très grandes randonnées. Pour 2011, j’ai vraiment tenté de me laisser séduire par d’autres modèles chez Arctic-Cat, mais mon coup de coeur s’est arrêté sur la Z1 Turbo SnoPro. Avec son impressionnant moteur 4-temps de 177cv ainsi que son look félin très accrocheur grâce à ses décalques réussis, c’est la motoneige idéale pour les grands randonneurs du nord-est du continent qui cherchent la motoneige confortable de randonnée. C’est mon choix chez Arctic-Cat pour 2011.


Polaris
 
Polaris 800 Swichback Assault 2011
Polaris 800 Swichback Assault 2011
 
Chez Polaris, on ne peut passer sous silence toute la nouveauté amenée l’an passé par l’arrivée du châssis ProRide et la Rush 600. Après une stratégie d’introduction limitée mais calculée en 2010, l’année 2011 démontrera tout le potentiel de la nouvelle plate-forme Pro-Ride, qui est d’ailleurs présentée en plusieurs variantes : de sentiers et hors sentiers. C’était une année record pour Polaris en ce qui a trait au nombre de motoneiges disponibles pour les essais lors de notre passage au SnowShoot. Bien que cette situation fût très plaisante pour les passionnés que nous sommes, elle augmentait clairement le niveau de difficulté afin de faire un choix. Presque tous les modèles Polaris essayés lors du SnowShoot avaient des améliorations significatives au niveau du confort et du comportement des suspensions. Nous nous plaisons à croire que cela démontrait sans doute l’écoute des ingénieurs face à nos commentaires des dernières années sur la rigidité des suspensions (voir les articles 2010 et 2009 du SnowShoot). Peu importe la raison, les résultats sont concluants et bon nombre de motoneigistes du nord-est du continent apprécieront cette amélioration pour 2011. L’arrivée d’un nouveau 800cc CleanFire « revampé » ne me laissait pas beaucoup de choix côté moteur, même si j’ai toujours eu un faible pour le Polaris 600cc. Il ne me restait qu’à choisir dans quelle configuration je pourrais profiter de toute cette puissance.  Malgré la grande amélioration apportée à la suspension Pro-Ride de la série Rush 2011, j’ai eu un coup de coeur canon pour le nouveau Switchback Assault 2011. Et oui, vous avez bien lu Assault ! Moi qui valorise toujours les suspensions plus souples qui sont faites pour monsieur tout-le-monde (ne demandant pas un dos d’acier), j’ai été séduit pas cette motoneige hybride. Les gens de Polaris semblent avoir décidé de démocratiser cette série et ont rendu les modèles Assault beaucoup plus accessibles au grand public. Robustesse, légèreté, traction, rendement explosif du CleanFire 800, combiné au nouveau châssis Pro-Ride et à l’efficacité de la suspension 144 » inclinée de type « Coil Over », la nouvelle SwitchBack 144 Assault a vraiment frappé un grand coup … et a définitivement touché mon coeur. De quoi s’amuser en sentiers et hors des sentiers, tant dans la poudreuse que dans les grandes pentes abruptes. C’est mon choix chez Polaris pour 2011.


Ski-Doo 
 
Tundra Xtreme 600 H.O. E-TEC 2011
Tundra Xtreme 600 H.O. E-TEC 2011
 
Depuis quelques années, BRP et sa marque Ski-Doo ne nous donne pas beaucoup de répits en matière de nouveautés… Probablement que le numéro 1 mondial sait que, malgré que le chemin pour se rendre en haut du peloton des constructeurs soit ardu, se maintenir en tête de liste est tout aussi difficile dans le monde de la motoneige. Ceci dit, il  ne semble pas que les gens de Valcourt aient l’intention de ralentir le tempo si on en croit la multitude de nouveautés qu’on nous présente d’années en années.  Outre les nouveautés techniques que le manufacturier nous présente, les gens de chez Ski-Doo ont bien compris que des assemblages différents de technologie déjà en place peuvent aussi bien donner de la nouveauté. Un art dont BRP est passé maître afin de toujours garder notre adrénaline au sommet. On a qu’à penser au Renegade BackCountry, au Summit FreeRide ainsi qu’au Tundra Extrême pour ne nommer que ceux-ci. Pour 2011, difficile d’ignorer l’arrivée en force du nouveau 800ETEC qui développe, selon le manufacturier, plus de 163 chevaux vapeur. Offert dans différents modèles, il y a fort à parier que tous les modèles qui partagent ce moteur prendront une large part des ventes pour BRP en 2011. Ne négligeons pas non plus le nouveau 600 ACE à quatre temps qui risque de faire une percé importante dans le monde de la motoneige de location, en remplacement des polluants et bruyant 550cc à deux temps. Encore cette saison, mon choix n’a pas été facile car plusieurs modèles dans plusieurs segments sont franchement très intéressants. Cependant, à ma surprise la plus totale, mon coup coeur a été attribué au Tundra Extrême 2011 muni du 600 ETEC.  Bien que plus lourde qu’un Summit muni du même moteur, la Tundra est clairement mieux adaptée pour faire du hors sentiers dans  nos forêts du nord-est. J’ai été sidéré par la facilité avec laquelle on peut contrôler cette monture à travers les arbres tout en bénéficiant d’une excellente traction. Contrairement au Summit qui a besoin de plus d’espace pour manoeuvrer, la Toundra bascule de gauche à droite avec une facilité déconcertante, et est capable de sortir de plusieurs situations grâce à la puissance disponible. Il faut cependant se méfier de cette puissance en sentiers, car la maniabilité en neige profonde offerte par l’écartement des skis réduit provoque de l’instabilité à haute vitesse sur une surface de neige plus dure. Outre cette mise en garde, j’ai clairement passé de très bons moments au volant de ce petit bijou, affichant un large sourire après toutes les manoeuvres que j’ai essayées. C’est pourquoi la Tundra Extrême à moteur 600 ETEC est mon coup de coeur pour 2011.


Yamaha 
 
Yamaha Apex SE 2011
Yamaha Apex SE 2011
 
Après un avant-goût en février dernier de ce que le manufacturier du soleil couchant nous réservait, Yamaha a clairement positionné sa priorité pour 2011… Relancer l’Apex avec plusieurs améliorations innovatrices. Naturellement, Yamaha étant un leader de l’amélioration continue, plusieurs autres modèles ont eu différents ajustements visant à améliorer le comportement et la performance de la motoneige. Notons entre autre la suspension à air 2011 « ProComfort CK 144 » de la RS Venture GT qui nous a clairement impressionnés lors de notre passage au Montana. Bien que la suspension avant de cette dernière manque de stabilité en virages, la suspension de 144 pouces avec ses amortisseurs GYTR a été la meilleure dans les bosses de tous nos essais, isolant littéralement les passagers du terrain emprunté. Cependant, Yamaha ne nous a pas vraiment donné le choix pour notre coup de coeur de l’année 2011. Avec la venue du premier système de direction assistée de l’industrie, l’optimisation de la puissance du moteur Genesis Extreme, ainsi que l’ajout de valves contrôlées EXUP, la réduction de la compression lorsque le pilote relâche l’accélérateur ainsi que plusieurs autres améliorations, l’Apex-SE se démarque clairement de la gamme 2011. Il faut prendre quelques minutes pour comprendre en sentier le comportement d’une Apex avec une direction assistée. En effet, le réflexe naturel fait en sorte qu’on peut faire un peu de « survirages » dans les premiers kilomètres. On prend rapidement l’habitude et on comprend l’avantage d’un tel système sur une motoneige de longues randonnées comme l’Apex. Diminuant de façon significative l’effort requis pour contrôler la motoneige, le système de direction assistée EPS risque bien de devenir pratiquement une nouvelle norme pour les motoneiges de plus de 500lbs. Gageons sur l’arrivée de cette nouvelle technologie dans les motoneiges du segment « Touring » qui bénéficieront grandement des avantages de tels systèmes. Pour en revenir à l’Apex-SE, notons également la suspension arrière qui bénéficie des avantages de l’amortisseur Maga-Float de FOX qui améliore grandement le confort du pilote par rapport aux autres suspensions offertes par le manufacturier. Fidèle à sa stratégie depuis l’introduction du premier RX-1, le manufacturier Nippon amène la plupart de ses innovations dans son modèle de haute performance pour ensuite, les étendre à sa gamme aux années subséquentes. Difficile de passer à côté de l’Apex-SE pour 2011, surtout pour les adeptes de longues randonnées,  ce qui en fait clairement mon coup de coeur 2011du côté de Yamaha. 
 
YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Motoneiges Ski-Doo