SwitchBack 600 Adventure 2012 : Bilan de saison

Liste des hôteliers
Je dirais un mot pour exprimer mon premier sentiment : Enfin ! Polaris est enfin revenu dans le créneau des « grandes routières » de sentiers. Depuis plusieurs années, les GSX, RS Vector ainsi que la série LXR de Arctic-Cat, étaient les choix de prédilection des motoneigistes Québécois qui cherchaient une motoneige performante pour une personne et qui serait équipée comme une touring. Polaris ne réussissait pas vraiment à séduire les acheteurs du nord-est du continent même si le châssis IQ était sous-estimé par plusieurs.  Plusieurs « fanatiques » de longue date de la marque avait changé « d’écurie » ces dernières années, les autres manufacturiers ayant réussi à proposer des modèles plus attrayants aux yeux des acheteurs. Que les autres manufacturiers se le disent, ce temps est révolu et Polaris est résolument tourné vers un succès de vente dans cette catégorie.
 
SwitchBack 600 Adventure 2012 : Bilan de saison

Présenté comme un nouveau segment appelé « Adventure », cette Switchback vise à proposer un véhicule qui a tout l’équipement d’une touring, mais pour un seul passager. Performante, confortable et avec son look accrocheur, ce modèle devrait également vous permettre de faire des sorties hors-sentiers. Pour cette dernière caractéristique, il faudra gérer vos attentes car autant la SwitchBack Assault 144 est polyvalente en hors pistes, les qualités de l’Adventure dans la neige profonde sont assez limitées. Le poids supplémentaire dû au concept même de la suspension Pro-Ride la rend plus lourde à l’arrière, ce qui provoque souvent un enlisement rapide de la chenille. Pour ma part ce n’est pas un enjeu, car j’avais déjà fait mon idée et ainsi catégoriser cette motoneige beaucoup plus comme une touring 1 place, ce qu’elle fait avec brio. 

C’est précisément dans ce genre d’utilisation que nous avons pleinement pu apprécier les qualités de l’Adventure. Tout d’abord, le choix du moteur Cleanfire 600 est clairement un choix logique pour tous les motoneigistes qui planifient parcourir plusieurs milliers de kilomètres par année. La puissance des 120cv de ce moteur combiné au système de poulies P-85/P2 donne toujours d’excellentes performances.  Même avec une chenille Cobra de 136x15x1.35 pouces qui, pour sa part est très bien adapté à ce type de véhicule. Le moteur Liberty 600cc est probablement le plus durable des moteurs 2-temps produit par l’industrie dans les 5 dernières années, ce qui le rend très intéressant pour un motoneigiste qui roule 3, 4 et même plus de 5000 km par année.  La consommation d’essence est cependant moins intéressante que la compétition, ce qui devient de plus en plus agaçant étant donné l’augmentation des  prix de l’essence. Il en est de même pour les émissions polluantes. Cependant, on nous annonce une amélioration sur ces deux aspects pour le CleanFire 600 en 2013. Paradoxalement, la consommation d’huile à injection est optimale et se compare avantageusement avec la compétition.

Côté confort et maniabilité, la version 136 pouces du châssis Pro-Rode offre vraiment le meilleur de cette technologie pour 2012. La suspension avant Pro-Ride qui est en fait une IQ améliorée, travaille toujours aussi bien et offre sur l’Adventure, un meilleur contrôle dans les virages que la série Rush des années passés.  À l’arrière, la suspension Pro-Ride est à son meilleur dans les bosses de 12 pouces et moins. Celle-ci absorbe parfaitement la petite « planche à laver » et l’ajout d’un nouveau siège plus large et moelleux contribue au confort amélioré de cette SwitchBack. Quand on parle de confort au sens large, c’est aussi lié aux équipements de série comme le pare-brise haut qui protège bien le pilote, ainsi que les poignées chauffantes à multiple intensités qui donnent un excellent rendement. Bien que le modèle soit plus « Touring », les poignées en « J » améliorent le confort et la facilité de conduite de la motoneige et qui devrait être un standard sur toutes les motoneiges. Tous les autres équipements de série installés normalement sur une « Touring » sont offerts, comme le démarreur électrique, la marche arrière ainsi que la prise 12V pour la visière chauffante. 

Une autre des caractéristiques intéressantes de la série Adventure est définitivement les valises munies du système « lock & ride » qui est monté sur le nouveau porte bagages en aluminium situé à l’arrière. En quelques secondes, on change le look de la motoneige en enlevant ou en réinstallant les valises.   La combinaison de ces ajouts donne une capacité de charge très intéressante pour les longues randonnées.  Le seul élément qui n’améliore pas notre expérience de randonnées sur cette motoneige est encore une fois, les contrôles électriques au poignées qui reste difficile à utiliser et ce, particulièrement en mouvement. Bien que facile à utiliser au niveau des fonctions, le cadran de bord aurait avantage à être surdimensionné pour améliorer la visibilité lors de nos déplacements.  
 
SwitchBack 600 Adventure 2012 : Bilan de saison

En résumé, c’est clairement un positionnement stratégique pour le futur de la motoneige de sentiers chez Polaris, et on peut dire que le pari de l’Adventure est gagné. Les ventes de la première année, l’accueil des motoneigistes face à ce nouveau modèle, ainsi que les résultats concrets en sentiers prouvent que le manufacturier récolte les résultats de l’écoute attentive des gens du Minessota face aux besoins des motoneigistes du Québec. Pour ma part, je peux dire mission accomplie pour Polaris, car cette motoneige m’a procuré beaucoup de plaisir tout au long de la saison en me surprenant positivement à plusieurs reprises.
 

Motoneiges Ski-Doo