Un début de saison record

Liste des hôteliers

Les motoneigistes n’ont jamais été si nombreux sur les pistes du Québec aussi tôt dans la saison. Déjà, 60 000 membres sont inscrits, comparativement à 70 000 à la fin de l’hiver dernier.

«D’aussi loin que je me souvienne, on n’a jamais eu un tel début de saison», assure le directeur des services aux membres de la Fédération des clubs de motoneige du Québec (FCMQ), Michel Brault.

«Et si la tendance se maintient, on devrait avoir un très bon hiver cette année», prévoit-il.

Un record
Déjà, 60 000 membres ont des passes de sentier, qu’elles soient journalières, hebdomadaires ou mensuelles.

L’an dernier, qui a toutefois été mauvais pour l’industrie de la motoneige, les clubs de la province ne comptaient que 73 000 membres à la fin de la saison.

«Une bonne année pour nous veut dire environ 90 000 inscriptions», dit Michel Brault.

L’engouement pour la motoneige a aussi touché les commerces, qui battent des records de ventes.

«On a déjà vendu 75% de plus d’appareils que l’an dernier», s’étonne Linda Roy, de chez Garage Réjean Roy à Nantes.

«Ça va être la meilleure année de notre histoire», ajoute le propriétaire d’Équipement Tm à Huntingdon.

Dame Nature
Si la FCMQ compte déjà tant de membres qui proviennent presque tous du Québec et si les ventes de motoneiges vont si bien, c’est en grande partie grâce à Dame Nature.

«Ça faisait un petit bout qu’on n’avait pas eu tant de neige aussi tôt», explique M Brault.

«Pour une des rares fois, il y avait des pistes ouvertes partout au Québec dès le mois de décembre, ajoute-t-il. Normalement, la Montérégie et la Gaspésie ouvrent beaucoup plus tard.»

Des motoneigistes se sont même butés contre des portes d’hôtels closes en Gaspésie, car les propriétaires n’avaient pas prévu le coup et étaient en vacances.

La seule chose qui pourrait ralentir le nombre d’inscriptions, c’est l’inscription de membres américains, qui compte pour 17% de la clientèle de la FCMQ.

Enfin un balado 100% motoneige!

«Il y a de la neige chez nos voisins, alors ils n’ont pas besoin de venir ici, dit Michel Brault. Et le taux de change les effraie un peu.»

Lire tout l’article…

Grand Salon Motoneige Quad 2022