Un sport d’hiver coûteux

Liste des hôteliers
Il faut avoir de
bons moyens financiers pour pratiquer la motoneige, de façon constante,
chaque hiver. Engin dispendieux pour une saison qui, en moyenne, permet une
vingtaine de journées d’excursions, le sport de la motoneige oblige aussi
ses adeptes à dépenser dans les restaurants, les stations d’essence
et les lieux d’hébergement puisqu’ils se déplacent avec le moins
de bagages possible.

Selon l’étude Zins, Beauchesne et associés, publiée
au début de 2002, chaque motoneigiste devait consacrer une moyenne de
1140 $, chaque année, avant de mettre sa motoneige dans les sentiers.
Ces frais concernent l’entretien et les réparations, les accessoires
de motoneige, l’immatriculation, les assurances et les droits d’accès
aux sentiers. Ils excluent donc le coût d’une motoneige et sa dépréciation
au fil des ans.

Ces frais de 1140 $ sont, depuis, à la hausse : à
l’époque de la réalisation de l’étude, le memberhip annuel
était de 180 $. Il est maintenant de 200 $ par motoneige.

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige