Virage vert sur fond blanc pour la motoneige

Liste des hôteliers

Le nouveau président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), le Sherbrookois Mario Côté, entreprend son mandat en voulant faire prendre un virage vert à ce loisir.

«Nous avons un plan d’actions concrètes, assure-t-il. On parle de plantations d’arbres et de tenir des événements zéro carbone.»

«Le motoneigiste doit être conscient de la relation qui existe avec son environnement.»

L’activité de la motoneige a dû essuyer des critiques en matière environnementale au cours des dernières années. Des progrès ont toutefois été réalisés dans ce domaine. «Ce que nous voulons faire, par exemple, c’est d’inciter les motoneigistes à ne pas laisser des déchets par terre lors des randonnées. Qu’il faut aussi avoir des motoneiges bien entretenues. Choisir des motoneiges qui polluent moins» quand vient le temps d’acheter, dit-il.

Parcs nationaux

Autre dossier qui occupera le nouveau président: l’interdiction prochaine pour les motoneigistes de circuler dans les parcs nationaux. En Estrie, on regarde dans la direction d’Orford. Le gouvernement provincial a fait part de sa volonté d’interdire les motoneiges dans ses parcs.

Toutefois, M. Côté se fait rassurant. Pour le moment, c’est le statu quo, assure-t-il. Lors de la prochaine saison de motoneige, les adeptes pourront circuler dans le sentier qui emprunte le parc national du mont Orford, sur une distance de 1,4 kilomètre.

«Le sentier se trouve vraiment à la limite du parc. Nous sommes en négociations à ce sujet avec les gens de la Sépaq. Nous attendons des réponses», mentionne-t-il.

Lire tout l’article…

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike
Auberge du Draveur - Motoneige