Voir le Grand Prix Ski-doo de Valcourt et mourir

Liste des hôteliers
Zzzzzzzzzzzzzzzzzz. Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.
Le Grand Prix Ski-doo de Valcourt est une course de motoneige, une fête de village, un méchant party, oui, mais c’est d’abord et avant tout un son: Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.
 
L’ami Lys et moi avons à peine stationné la voiture dans un grand terrain vague et glacé que le bourdonnement des moteurs chatouille nos tympans. «Tu crois qu’on aurait dû apporter nos bouchons d’oreilles?» 
 
Je ne sais pas, man, mais je sais par contre qu’on aurait dû s’habiller plus chaudement. Dire qu’en partant de Sherbrooke, j’ai songé à enfiler ma veste en cuirette (je me plais à penser que c’est ainsi que l’on convoque le printemps).
 
 
Ici à Maricourt (la banlieue de Valcourt), dans un grand champ au milieu de nulle part, les arbres dansent dans le noir, les bouts de mes doigts gèlent et nous sommes les deux seuls cons à ne pas avoir sur le dos un manteau Ski-doo. Regarde-moi les citadins débarquer à la campagne.
 
Ce qui ne nous a pas empêchés d’être soufflés par les courses d’accélération de motoneige au programme en ce vendredi soir de Sibérie.
 
La suite de cette comédie journalistique dramatique en empruntant le lien ….
Yamaha Moteur du Canada annonce les concessionnaires Élite de 2022
Les Motoneiges Géro