6 174 km sur la Switchback AXYS

6 174 km sur la Switchback AXYS

Polaris nous permet de tester leurs motoneiges de sentier les plus récentes en toute confiance en sachant que l’essai à long terme de Motoneiges.ca est effectué dans la réalité. Comme vous, nous nous promenons sur des distances réelles, sur des terrains réels et dans des conditions réelles tout au long d’un hiver du Nord-Est. Nous sommes vous et vous êtes nous. Nous apprécions que les gens de Polaris aient du respect envers notre façon unique d’effectuer nos essais et qu’ils acceptent le fait que nos lecteurs demandent et s’attendent à avoir des rapports qui ne font pas que répéter ce que disent leurs dépliants publicitaires. 

La saison dernière, je conduisais une 800 H.O. Switchback AXYS Limited Edition – 60e Anniversaire pour mon essai à long terme Polaris.

Il est rare que la première année d’un châssis, d’un modèle, d’un moteur soit à la hauteur des promesses, des attentes ou des annonces publicitaires. Ceci est particulièrement vrai quand il y a autant d’innovations dans la conception et la technologie d’un bout à l’autre qu’il y en a eu sur les modèles de sentier AXYS 2015 de Polaris. Sur papier et lors des présentations, tout semblait parfait au sujet du AXYS.

Dès mes premiers instants seul avec lui dans l’atelier, j’ai été impressioné par le style, le détail et l’assemblage / la finition de l’AXYS.

Polaris reconnait l’importance qu’ont nos motoneiges d’essai à long terme quand elles sont vues et utilisées avec un assortiment complet d’accessoires disponibles. Que ce soit le pare-chocs Ultimate, les miroirs AXYS, les pare-brise offerts en option, ou encore les accessoires de rangement et protège-mains Lock & Ride, absolument tout est installé, ajusté et fonctionnel exactement comme on s’y attend.

Rien n’attire plus l’attention que le style différent d’une motoneige toute redessinée. Dans les sentiers, dans les aires de repos et aux hôtels à travers tout le Nord-Est, la Switchback LE Rouge brillant/Blanc faisait souvent tourner les têtes. Notre Switchback AXYS « Pure Polaris » toute équipée a favorisé de belles conversations avec nos copains motoneigistes du Vermont, du New Hampshire, du Maine, du Québec et du Nouveau-Brunswick.

Je n’ai eu aucun problème avec l’AXYS durant toute la saison, avec 3 836 milles / 6 174 km tel qu’indiqué sur le nouvel affichage numérique interactif de Polaris (PIDD). J’ai terminé la saison avec les glisses originales, sans roulements de roue endommagés et sans trop de dépôts dans les bagues de la direction ou de la suspension. J’ai été étonné de voir que les réponses de l’accélérateur et la vitesse de pointe sont demeurées constantes avec la courroie d’entrainement d’origine. J’ai conduit cette motoneige telle qu’elle avait été préparée, sans attention particulière, par Roadside Motorsports, notre concessionnaire et supporteur de Williston au Vermont.

Coups sûrs de la mission AXYS

Position assise – La position du siège et des pieds était plus confortable et fluide pour le pilote que sur les modèles PRO R précédents. On n’a jamais été aussi bien sur une Polaris durant une longue randonnée.

Ski-Doo Mach Z 2022 – Premières impressions

Équilibre – C’était évident que le transfert d’avant à arrière et d’arrière à avant répondait mieux au contrôle actif du pilote que le PRO R. Les percées technologiques en ce qui concerne les virages et la maniabilité dans le but d’améliorer l’équilibre et la stabilité ont maintenant fait leur preuve dans la vraie vie. On sentait l’AXYS plus léger et manipulé avec une plus grande confiance dans toutes les conditions que peuvent offrir les sentiers du Nord-Est. 

Performance de la suspension – La calibration de l’ensemble d’amortisseurs Walker Evans, faciles à ajuster, de l’AXYS  était excellente sur tous les terrains et dans toutes les conditions de sentier. Dans les bosses saccadées, dans les grosses bosses, dans les trous abrupts et dans les virages pris à plus haute vitesse, c’était constant et stimulant. À chaque randonnée, il y avait une augmentation du niveau de confiance et du degré de plaisir. Tous pour le plaisir, le plaisir pour tous! 

Accélération – Oui, définitivement plus de mordant de la part du 800 H.O. et une accélération du pouls du pilote causée par un débordement de plaisir. L’amélioration des performances du 800 H.O. lui a donné une sensation plus linéaire de puissance de la première à la dernière note de la chanson. L’amélioration du fameux vilebrequin léger était bien réelle.  

Feu avant à DEL – Le feu avant de l’AXYS est un vrai de vrai coup de circuit. Il était si impressionnant et si blanc que vous remarquez maintenant à quel point tous les autres phares de motoneige sont jaunes, fades et de qualité inférieure. Vraiment éclairant!  

Rangement sur la Switchback – Les accessoires de rangement et de bagages Polaris offerts en option étaient quelques-uns des rares éléments inchangés sur le chassis AXYS. Les accessoires Lock & Ride disponibles demeurent la crème de la crème des systèmes de rangement et de bagages intégrés sur une motoneige. 

Légers inconvénients de l’AXYS 

Ça ne serait pas réaliste de dire qu’il n’y a pas place à amélioration. J’ai une courte liste des légers manques pour cette première année où un certain raffinement serait le bienvenu. (Voici un petit méli-mélo). Dans le fond, rien directement lié à l’AXYS, mais plutôt à l’écran d’affichage interactif de Polaris (PIDD) et au moteur H.O. 

Afficheur numérique interactif de Polaris ( PIDD) – Offert en option (de série sur le modèle LE 2015 de Motoneiges.ca) 

Grosseur d’affichage – Plusieurs données sont affichées trop petites pour qu’on puisse facilement s’y référer. Particulièrement l’heure et l’odomètre devraient être en plus gros format.   

Indicateur du niveau d’essence – La calibration de la première année était vraiment inexacte. J’étais distrait par les indications et avertissements de bas niveau d’essence qui s’affichaient beaucoup trop tôt et qui m’obligeaient à faire des calculs mentaux de kilométrage et d’autonomie d’essence.

Essai printanier du Ski-Doo Mach Z 2022

Fonction  GPS – Personnellement, dans les territoires de mes randonnées en 2015 (Vermont, New Hampshire, Maine, Québec et Nouveau-Brunswick), la fonction GPS et base de données Rider X tellement louangée de l’afficheur numérique interactif de Polaris (PIDD) n’a pas répondu à mes attentes. Alors que je suis loin d’être calé en technologies, mon expérience avec les données sur les sentiers téléchargées qui étaient disponibles et leur exactitude ne correspondait pas aux unités GPS multifonctions les plus populaires.

NOTE:  Les ingénieurs de Polaris ont tenu compte de ces remarques. Une calibration plus exacte et d’autres améliorations de format/GPS devraient être incluses prochainement dans l’afficheur numérique interactif de Polaris (PIDD). 

Consommation d’essence et d’huile – Lors des présentations faites par Polaris sur les technologies du 800 H.O., ils n’ont jamais prétendu qu’il y aurait amélioration de la consommation d’essence ou d’huile avec le moteur H.O. Et nous nous attendions un rendement plutôt conservateur en cette première année du moteur avec un nouveau système de distribution de pompe à huile électronique. Je crois que c’est exactement ce que Polaris a fourni pour 2015. D’autres rapports ont indiqué une consommation améliorée à la fois d’huile et d’essence, mais ce n’est pas ce que moi j’ai vécu. 

Consommation d’essence – L’expérience que j’ai vécue tout au long de la saison a été la suivante : l’économie d’essence a été quasiment la même que ce que j’avais connu avec des moteurs 800 non H.O. lors des deux années précédentes. J’étais content des 12-13 mpg / 19,6-18,1 L/100 km car c’était constant et raisonnable en échange de plus de puissance et de réponse. J’ai eu tous les avantages de performance du 800 H.O. sans consommation supplémentaire.  

Consommation d’huile – Pendant cet essai, j’ai été très déçu par la consommation d’huile. La pompe à huile électronique devait fournir la même consommation que la pompe mécanique d’avant avec les avantages de durabilité offerts par une distribution d’huile plus précise à travers une plus grande variété de conditions de moteur / tour/min. La consommation d’huile Polaris VES Gold a été 20 % plus importante que ce que j’avais connu avec le 800 H.O. d’avant. Ce n’était pas un point positif de 2015 pour un motoneigiste de longues distances comme moi.  

J’ai choisi d’attribuer ce « résultat peu satisfaisant » au fait que Polaris voulait profiter de tous les avantages de cette première année sans problème de leur 800 H.O. Si Polaris ne prévoit pas offrir un moteur de motoneige à 4 temps, leurs moteurs à 2 temps doivent offrir une moyenne de consommation d’huile pas mal plus basse. En me basant sur le lancement réussi du 800 H.O. « SANS PROBLÈME », je m’attends à une meilleure consommation d’huile pour 2016 et les années suivantes.

Quand vous visez un objectif très élevé de performance d’un véhicule, le risque de finir loin de la cible augmente. À part quelques exceptions mineures, l’AXYS a rempli ses promesses.

Essai de la Expédition Xtreme 2023 900 ACE R Turbo

Observations générales

Démarrage par temps froid – Tout au long de la saison et durant les 4 jours de mon voyage dans la région de la Côte-Nord au Québec alors qu’il faisait aussi froid que – 40 °C et jamais plus doux que – 23 °C, la Switchback 60e Anniversaire a toujours démarré sans hésitation. 

Protection contre le vent et chaleur du pilote – Grâce au pare-brise moyen offert en option, aux protège-mains Lock & Ride et à l’utilisation occasionnelle des coquilles de poignée Polaris, la protection contre le vent a été plus qu’adéquate et confortable. Les chauffe-mains ont été efficaces sans être exceptionnels. 

Panneaux latéraux AXYS – Les boutons pour enlever les panneaux latéraux étaient faciles à manipuler avec mes gants et c’était très apprécié. 

Chenille – Les performances de traction et en virage de la chenille RipSaw II 1,25 étaient excellentes. J’avais ajouté 96 crampons Woodys 1.325 de la série Signature, avec plaques de support rondes en aluminium, et ça a été parfait pour avoir plus de traction en virage et en freinage dans des conditions de surface glacée. En contrepartie de cet ajout de crampons, j’ai changé les lisses au carbure de série pour des lisses au carbure Top Gold de 6 po./15,2 cm de Qualipièces. Et comme toujours, en utilisant régulièrement les produits d’aiguisage des lisses au carbure BiteHarder, j’ai gardé mes lisses bien aiguisées. Je préfère me servir de l’Outil d’aiguisage des lisses au carbure BiteHarder – Série PRO de longue durée (plus de 200 aiguisages). Rien ne fait autant de flamèches sur le tranchant au carbure que des diamants à plus de 10 000 tours/minute.

RUSH AXYS VS SWITCHBACK AXYS

C’est la question qui est la plus posée. Pour de courtes distances, sur un sentier plus égal et pour ses performances globales, je choisirais la RUSH AXYS. Pour une motoneige de randonnée de longues distances, d’un point à un autre, avec de bonnes capacités dans la neige profonde et intacte, je prendrai toujours la SWITCHBACK AXYS.

Greg Gilbert, pilote d’essai de Motoneiges.ca, au belvédère du lac Ayers au Nouveau-Brunswick
  Greg Gilbert, pilote d’essai de Motoneiges.ca, au belvédère du lac Ayers au Nouveau-Brunswick

La Switchback AXYS 2015 60e Anniversaire a très bien répondu à mes besoins et à mon style. Je vais vraiment m’ennuyer de son impressionnante combinaison de puissance, de maniabilité, de confort, de capacités et d’espace de rangement.

Si vous n’étiez pas convaincus par la campagne de publicité des modèles de sentier AXYS, alors soyez convaincus par la réalité de l’AXYS après des milliers de kilomètres dans la vraie vie. Motoneiges.ca l’a été !

Comme toujours, nous vous invitons à relire nos articles sur l’introduction, nos premières impressions et nos rapports de randonnées sur chacune de nos motoneiges d’essai.

Nous annoncerons prochainement sur Facebook un changement intéressant au niveau de l’orientation et des objectifs pour ma motoneige d’essai à long terme Polaris pour 2016.

Auberge du Draveur - Motoneige