Accessible même en hiver, la promenade du réservoir Beaudet

Liste des hôteliers
La Ville de Victoriaville rend accessible à tous cet hiver la piste entourant le réservoir Beaudet, non seulement aux adeptes de la marche, de la course ou de la raquette, mais aussi aux motoneigistes et aux quadistes. Un partenariat, conclu entre la Ville, le Club de motoneige Alléghanish et le Motoclub Bois-Francs, a rendu possible ce projet.

«À Victoriaville, un de nos axes de développement vise à offrir un milieu de vie plus vivifiant, à proposer des conditions gagnantes favorisant de bonnes habitudes de vie, la participation à des activités de plein air, l’utilisation des infrastructures», a souligné le maire Alain Rayes.

La Ville, a-t-il signalé, a comme objectif de rendre accessible le réservoir Beaudet 12 mois par année. «On veut permettre aux gens actifs de pouvoir faire le tour complet tout en maintenant une cohabitation harmonieuse avec les adeptes de la motoneige et du quad», a-t-il dit.

Il y a quelques mois, a raconté le maire, le conseil municipal a mis au défi le Service de la vie active et culturelle de trouver une façon de permettre une cohabitation harmonieuse de la promenade du réservoir Beaudet et de l’utilisation de la nouvelle passerelle.

«Le défi consistait à savoir comment établir le partage du sentier et de la passerelle pour assurer la sécurité des utilisateurs», a fait remarquer la directrice du Service, Christine St-Pierre.

L’accès à la passerelle a été divisé en deux parties pour assurer une plus grande sécurité, l’une pour les piétons, l’autre pour les VTT et les motoneiges.

«Pour protéger aussi la base de béton de la passerelle, celle-ci est recouverte de tapis protecteurs faits à partir de pneus recyclés», a précisé Mme St-Pierre.

Sur le sentier, par ailleurs, les piétons utiliseront toujours la piste longeant la rivière et le réservoir, «les piétons circuleront toujours du côté de l’eau», a noté Christine St-Pierre.
 
Des panneaux de signalisation, déjà en place, indiqueront la marche à suivre. La population peut être rassurée, croit le maire de Victoriaville. «Tout a été vérifié au niveau légal. La signalisation a été bien pensée, tout est bien indiqué, particulièrement à la passerelle, a-t-il noté. Mais il y a une responsabilité commune. Chacun a l’obligation de bien regarder avant de circuler comme on le fait, par exemple, avant de traverser la rue.»

En vertu de l’entente intervenue, le Club Alléghanish et le Motoclub Bois-Francs verront à l’entretien de la piste durant l’hiver en utilisant leur dameuse. «Nous passerons cinq fois par semaine autour du réservoir Beaudet. Nous entretiendrons la partie nord tandis que les quads feront de même pour le secteur sud», a expliqué Réal Camiré du Club Alléghanish.

Du côté de ces organismes, on se réjouit de cette collaboration avec la Ville de Victoriaville. «Le partenariat est d’autant important que deux sentiers transquébécois passent à Victoriaville, attirant ainsi de nombreux touristes et générant des retombées importantes. On les estime à 24 millions de dollars au Centre-du-Québec, des retombées appréciables qui rejaillissent sur les milieux ruraux et non dans les grands centres», a fait valoir M. Camiré.

Et au chapitre de la sécurité, tout a été mis en place pour que ce soit sécuritaire», a-t-il conclu.

Le Club Sportif Populaire du Bas-St-Laurent souligne son 50e anniversaire
Auberge du Draveur - Motoneige