Achat d’équipements pour les sauvetages en secteur isolé

Achat d’équipements pour les sauvetages en secteur isolé

Achat d’équipements pour les sauvetages en secteur isolé

Le Service de prévention des incendies d’Alma vient de doubler ses équipements pour faire des sauvetages hors route. Une somme de 96 435$ a été investie à la suite de l’octroi d’une aide financière de la part du gouvernement provincial.

Cette tâche est dévolue aux pompiers depuis 2006. Ils travaillent en collaboration avec les policiers et ambulanciers.

« Notre mission première est de faire le combat et la prévention des incendies. Nous faisons aussi des sauvetages en hauteur, en espace clos, sur l’eau ou sur la glace. La désincarcération et les interventions impliquant des matières dangereuses sont aussi sous notre responsabilité », mentionne le grand patron du Service de prévention des incendies, Bernard Dallaire.

Le rôle et la mission du Service de prévention des incendies en matière de sauvetage en secteur isolé sont campés depuis 2011 dans le Cadre de référence qui a été préparé sous la direction du ministère de la Sécurité publique (MSP). Le sauvetage d’urgence en milieu isolé est aussi connu sous l’acronyme SUMI.

Le plein d’équipements

Les responsables du déploiement du SUMI ont dressé une liste de leurs besoins lorsque le gouvernement a débloqué une enveloppe de 3,2 M$ pour l’ensemble des municipalités du Québec.

« Lorsque le ministère de la Sécurité publique a constaté l’ampleur des besoins, le montant est passé à 12 M$ pour l’ensemble du territoire québécois », poursuit Bernard Dallaire.

Dans Lac-Saint-Jean-Est, le Service de prévention des incendies d’Alma a fait l’achat d’une motoneige, d’un VTT, d’une remorque, d’équipements de télécommunications à la fine pointe de la technologie.

Assurer la sécurité des usagers de la forêt

Des centaines de bornes de sortie d’évacuation et d’affiches de localisation géographique ont été installées dans l’ensemble de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est pour faciliter les opérations de sauvetage en secteur isolé.

Celles-ci permettront dorénavant aux services d’urgence de localiser plus facilement les personnes en détresse à l’aide d’un point GPS. Leur emplacement précis est intégré dans le système informatique de la Centrale 911.

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

Dans Lac-Saint-Jean-Est, le Service de prévention des incendies d’Alma a le mandat d’assurer les sauvetages dans les milieux qui ne sont pas accessibles par la route.

« Il n’est pas toujours évident pour une personne qui rapporte un événement de nous indiquer clairement où elle se trouve lorsqu’elle appelle les secours. Avec ce nouvel outil, nous pourrons la repérer beaucoup plus rapidement », affirme Bernard Dallaire, directeur du Service de prévention des incendies.

Au total, 500 bornes de sortie d’évacuation d’urgence ont été installées aux abords des sentiers de motoneiges et de VTT au cours de la période hivernale. Elles sont facilement repérables. Quelque 700 propriétaires de camp ou de chalet situé dans des endroits difficiles d’accès en ont aussi reçu par la poste.

« Nous leur avons demandé de les installer. Pour les intervenants, le fait d’avoir un point de localisation fait toute la différence lorsque vient le temps de faire un sauvetage en forêt », précise le chef des pompiers.

Fonctionnement

« La personne qui a besoin d’être secourue doit mentionner le numéro d’une borne qui se trouve à proximité d’elle au répartiteur de la centrale d’urgence. Nous aurons alors ses coordonnées précises et les indications pour nous y rendre le plus rapidement possible », poursuit Bernard Dallaire.

En plus de faciliter les interventions, ce dernier est convaincu que ce nouvel outil de travail pourrait même permettre de sauver des vies.

Les Motoneiges Géro