AMAO sort de l’ombre!

Liste des hôteliers

Chers lecteurs, il y a quelque temps que j’ai écrit cette chronique, mais paraît-il que parfois, lorsqu’on fait vieillir les choses, elles deviennent supposément meilleures! Alors voici les vieilles machines d’autrefois!

Un drôle de titre, vous allez me dire, mais suivez-moi dans cette chronique et vous allez comprendre.

Tous d’abord, l’abréviation AMAO veut dire Association des motoneiges antiques de l’Outaouais. À l’automne j’ai entendu dans les médias locaux que cette association faisait une exposition de motoneiges antiques. Pour me faire plaisir et me rappeler de vieux souvenir et représenter motoneiges.ca, je me suis rendu voir ces belles d’antan. A ne pas se tromper, je ne suis pas si vieux que je peux le prétendre dans cette chronique!

Sur place, j’ai rencontré le président de cette association, Christian Huard, un chic tipe en passant. Il m’a fait faire le tour de leur exposition. Christian me disait que c’est la première fois qu’il expose depuis la fondation, il y a 12 ans, et il était surpris du nombre de personnes qui se sont présentées à l’exposition.

Activités
Ils sont un groupe de 50 personnes dans le club et font quelques activités pendant l’année, par exemple une poker run, une randonnée de groupe, sortie au clair de lune. Le club apporte un support de logistique et monétaire aux membres. Pour entretenir les sentiers, les membres se prennent en main eux-même. Un journal est publié pour informer les membres des nouveautés et des activités en plus des courriers électroniques. Le coût de la carte de membre est de 25$ et le club est à but non-lucratif. L’argent revient donc entièrement aux membres.

Les 3 devises du club

  • Pas d’alcool dans les sentiers
  • Pas d’agressivité
  • Préserver l’environnement

Parmi ces trois devises, une me laissait perplexe, soit l’environnement. J’ai demandé au président si ces veilles machinent polluent beaucoup plus que les machines d’aujourd’hui. Il me répond qu’au lieu de prendre 50 litres d’essence pour un week-end, eux, prennent environ 10 litres. Il n’a pas complètement tort!

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike

Qui sont ces adeptes ?
Des passionnés qui n’avaient plus les moyens de faire de la motoneige et qui n’étaient pas intéressés au quad. Uniquement des passionnés. De plus, le président me mentionnait que quelques membres, après avoir acheté leur machine antique, se sont acheté une motoneige pour les sentiers fédérés.

Sentier privé
À ma grande surprise, le président me mentionne qu’ils ont 40 km de sentier privé, que les droits de passage et le sentier est entretenu par une vieille Alpine 1964 et que chaque membre participe à l’entretien.

Vieux modèles
Sur place, il y avait des vieilles motoneiges comme Sno-Jet, Artic-Cat, Boa Ski, Moto- Ski, Polaris 1972, et toutes étaient impeccables et en bonne condition pour rouler. La plus veille motoneige du club est un Ski-Doo 1961 et pour être membre, il faut avoir une motoneige 1977 et moins.

Représentant de l’Association des vieilles machines du Québec
Sur place, j’ai rencontré mon bon ami Pierre Coté, qui est fortement impliqué dans cette association depuis plusieurs années. Pierre me disait qu’il est un mordu de ce sport. Pour bien le connaître, Pierre a pratiqué la motoneige pendant des années et un moment donné, il a goûté aux veilles machines et il a délaissé les machines plus récentes. J’ai demandé à Pierre pourquoi avoir laissé les sentiers fédérés R. «Mon temps était arrivé pour un changement», répond-il. En plus, Pierre représente dans l’Outaouais l’Association provinciale des vieilles machines.

Enfin un balado 100% motoneige!
Motoneiges Ski-Doo