Beauce pays de bâtisseurs !!!

Liste des hôteliers

Comme bien des histoires à succès celle-ci commence par une bonne discutions entre amis. Tous avaient un grand rêve, celui de voir un jour une passerelle entre les deux rives de st-Martin. La seule différence entre les gens qui continue de rêver et ceux qui ont du succès ce défini par l’action que l’on entreprend afin d’atteindre nos objectifs. Voici donc l’histoire de Beaucerons qui ont écrit une page de l’histoire de la motoneige au Québec, réalisant ainsi l’un de plus gros projet en termes d’infrastructure. Ceci dit comment en sont-ils parvenus à financer un projet de plus d’un million de dollars ?  

Les premières discussions ont eu lieu en 2004, mais ce n’est quand 2006 qu’un comité permanent dans ce dossier a vue le jour. Les motoneigistes représentés par Mr Dany Quirion et Mr Paul-Henri Quirion pour les beaux sentiers Inc., Le club Quads de St-Martin par Mr Yves Rancourt, la municipalité de St-Martin par Mr le maire Jean-Marc Paquet et Éric Giguère conseiller municipal, la caisse populaire c’est joint au groupe avec  Mr Pierre Couillard président et Luc Quirion Directeur. Ce comité devait superviser toute les étapes en plus d’avoir comme mandat faire-valoir les impactes financiers que procurerait la passerelle. Tout projet a besoin d’un plan d’affaire sérieux et efficace. Parallèlement à la mise en place du comité, Mr Quirion a trouvé un site possible pour la construction de la passerelle .Des promesses d’achat ont été signées avec les deux propriétaires de terrain de chaque coté de la rivière. Ils ont dû négocier avec les gens d’Hydro Québec afin d’obtenir leurs approbations étant donné que les deux terrains avaient une servitude. Par la suite une firme d’ingénieur a effectué des plans préliminaires et une première étude de coût pour la construction de la passerelle. La première étude de coût révélait  un budget nécessaire de 758 000.$. Donc, ils ont déposé leur projet au ministère des Transports, à la table de concertation des hors routes, au centre régional des élus, au programme de la ruralité et au programme développement économique canada. Ils ont dus déposer des garanties monétaires pour 50% du 758 000.$, c’est-à-dire 379 000.$. Cet acompte provenait du milieu des motoneigistes, des quadistes, de la  municipalité de st-Martin et de la caisse Desjardins.

Jeff Stoxen nommé spécialiste de produits motoneiges Yamaha

Une fois ceci fait il pouvait donc effectuer une étude de sol et une étude botanique en vue de faire préparer les plans finaux et d’effectuer une demande de certificat d’autorisation au ministère de l’Environnement. La première assistance financière accordée a été celle provenant de la table de concertation des hors routes pour 15 000$. Suivi de celle du centre régional des élus dans le programme développement régional pour 75 000$. C’est en janvier 2008 que les plans finaux furent déposés avec une deuxième étude de coût confirmant une augmentation à plus de 950 000$ pour la construction. Suite à cette annonce, tous les  partenaires ont pris la décision de poursuivre le projet malgré la hausse des coûts. Le gouvernement du Québec, par l’entremise du ministre et député de Beauce -sud Robert Dutil  c’est engagé pour une somme de 225 000$ dans le cadre du programme d’infrastructures Québec-Municipalités. Suivi du programme de la ruralité pour 50 000.$.Pendant ce temps sur la scène fédérale le député Mr Maxime Bernier au nom du ministre Denis Lebel a annoncé la somme de 110 500$.Par la suite les quatre ministres se sont engagés à donner une partie de leurs budgets discrétionnaires. La fédération des clubs de motoneigistes et la fédération des clubs de quadistes se sont engagées pour la somme de 20 000$ chacun. Le club de motoneigiste Beaux sentiers ainsi que les clubs de motoneiges de la région de Chaudières-Appalaches  se sont engagé pour la somme de 70 000$. (Somme accourue avec plusieurs activités de financement conjointes)

Dans un entretien Mr Quirion nous a confiés : «Pour pouvoir espérer réaliser un projet d’une telle envergure à partir d‘un club de motoneiges, il faut croire énormément en notre projet et avoir beaucoup de temps à donner et travailler avec acharnement. Je tiens à mentionner qu’en janvier 2008 après la deuxième étude de coût à près de 1 million plusieurs intervenants dans le dossier m’avaient mentionné que le projet était devenu trop gros et qu’il était temps pour moi de baisser les bras. Je leur ai répondu que j’avais l’intention de baisser les bras qu’une  la construction de la passerelle terminée».   Neuf mois plus tard la construction débutait et les coûts estimés finaux devaient atteindre 1,2 million de dollars. Inauguré le 21 septembre 2009 dernier, la passerelle à 110 mètres de long avec une largeur de 8 pieds elle est érigée sur la transQuébec no:25. Sa  mission est de désengorger la transQuébec no:75 en provenance de l’état du Maine et de diversifier la circulation du touriste américain. Nous tenons à souligner la participation du Manufacturier BRP produit récréatif ainsi que les deux concessionnaires BRP Motopro  de St-Georges et Mercier Marine  de Thetford Mines pour leurs contributions lors du tirage d’une motoneige MXZ TNT E-TEC 600 cc 2009 pour les membres honoraires qui aura rapporté près de 20 000$ au projet. De plus, nous tenons à mentionner que dans le programme 1 million de dollars organiser dans le cadre du 50e anniversaire de BRP le club de motoneigiste beaux Sentiers a gagné la motoneige tirer pour le Québec ainsi que 1500.00$ en argent et 1000.00$ en accessoire . Le total du partenariat et du concours 50e aura rapporté plus de 34 000$ au projet de passerelle.

BRP annonce des motos électriques Can-Am

La construction de cette passerelle est d’abord et avant tout une initiative des motoneigistes bénévoles qui auront par leurs visions d’avenir fait en sorte de vendre leurs concepts à une communauté par la suite à une région. Jusqu’à présent l’implication des bénévoles motoneigistes aura rapporté à ce projet plus de 500 000$. La construction de cette passerelle est une décision de région comme en témoignent les 2500 cartes de membre honoraire  du club des beaux sentiers vendu auprès des motoneigistes de notre région. Mais ce qui est le plus important est que ce dossier est un message d’espoir pour tout ceux et celle qui comme Mr Quirion un jour rêverons de préparer un tel projet en ce disant que quelqu’un a ouvert les portes pour l’avenir de notre région. Comme quoi les seules barrières que nous avons devant nous sont celles que nous nous construisons.

Félicitation et merci à tous !!

Les Motoneiges Géro