Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Il est maintenant le temps de faire notre bilan de fin de saison de la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017. Cette motoneige a fait l’objet d’un essai long terme durant la saison 2016-2017 dans le cadre du partenariat avec Yamaha Canada et le Magazine Web Motoneiges.ca. 

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Avec l’annonce de la toute nouvelle gamme Sidewinder et avec l’arrivée du nouveau moteur Genesis tricylindre à injection de 998cc turbocompressé, Yamaha a suscité beaucoup d’intérêt. Ce moteur de plus de 180 hp, voire plus de 200 hp selon des tests effectués sur dynamomètre, devenait alors le plus puissant de l’industrie. 

J’étais donc très excité à l’idée d’en faire l’essai à long terme. En plus de faire partie de la nouvelle gamme Sidewinder, la B-TX SE 153 2017 fait partie d’une toute nouvelle catégorie de motoneiges hybrides. En effet, l’appellation B-TX est nouvelle chez le fabricant japonais.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Comme vous le savez, les motoneiges hybrides permettent de conduire en sentier et hors-piste avec la même motoneige. Aux autres extrémités, vous retrouvez les motoneiges de pistes et celles de montagne. Chez Yamaha, la B-TX se retrouve plutôt dans une nouvelle catégorie qui se situe entre les hybrides et les motoneiges de montagne. Plusieurs de ses caractéristiques font qu’elle est à l’aise en neige profonde, alors que d’autres en font une motoneige de sentier relativement efficace.

Est-ce que la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 est une motoneige pour tout le monde? Après notre essai, la réponse est non. Pourquoi? Tout d’abord parce qu’elle est exactement là où Yamaha l’a positionné. C’est-à-dire une motoneige qui permet aux pilotes de montagne de faire plusieurs kilomètres de sentiers pour se rendre à la montagne. Par contre, elle n’est pas aussi à l’aise en sentier que les autres Sidewinder hybrides de la gamme 2017 de Yamaha. Je suis un pilote de sentier faisant régulièrement de très longues randonnées (entre 400 et 600 km par jour). En sentier, j’ai parfois noté un peu de sous-virage et j’ai souvent dû appliquer un effort additionnel pour tourner le guidon dans les virages serrés. 

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Il faut rappeler que la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 possède un châssis SRV et des suspensions avant et arrière adaptées à la montagne. Combinés à la longue chenille de 153’’, c’est normal que les virages consécutifs dans les portions très sinueuses en sentiers s’effectuent moins facilement. Autre facteur, l’écartement des skis, plus étroit souhaité et apprécié en montagne, pénalise un peu en sentier. C’est le prix à payer pour avoir des caractéristiques qui vont permettre d’attaquer la montagne adéquatement. Quand le sentier est plus droit, elle est par contre très agréable à conduire.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Une chose est sûre cependant, la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 est plus à l’aise en sentier que la majorité des motoneiges de montagne sur le marché. Sur ce point, Yamaha a vraiment atteint sa cible. Si vous faites moins de 30 % de sentier et que vous faites du hors-piste la majorité du temps, je crois que la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 doit être dans vos premiers choix. Par contre, si vous faites plus de sentier je pense que vous vous sentirez plus à l’aise sur un modèle 141’’ ou 146’’.

Bilan de la Ski-Doo Renegade X-RS 850 E TEC 2022

Pour la partie hors sentier, comme mentionné plus tôt, je suis plus un pilote de sentier. Malgré cela, j’ai été très satisfait de son comportement en neige profonde. Quelques autres pilotes d’essai du magazine ont également essayé la motoneige et ils se sont beaucoup amusés. Elle est certes plus lourde que certains modèles de la concurrence, mais sa puissance incomparable compense cet aspect en plusieurs situations.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

En parlant de puissance, la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 ne déçoit pas. Tel que mentionné plus tôt, la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 possède le tout nouveau moteur Genesis tricylindre à injection de 998cc turbocompressé. Il est habituel dans l’industrie des sports motorisés qu’un turbo soit ajouté à un moteur existant pour en augmenter la puissance. Pour ce moteur, Yamaha a utilisé une autre approche. En effet, ils ont conçu ce nouveau moteur en sachant dès le départ qu’il serait turbocompressé. Tout a été pensé en ce sens avec un résultat franchement impressionnant. Yamaha prouve encore une fois ses qualités de motoriste et redéfinit encore une fois de nouvelles normes en matière de performances. 

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

D’abord, lorsqu’on tourne la clé, le son du moteur est très agréable. Il n’est pas agressant et même plus doux que ce qu’on aurait pu s’attendre avec tous ces hp. Lorsqu’on presse l’accélérateur, rapidement la puissance se fait sentir sans pour autant être brutale. Même si l’accélération est franche et constante, on sent que c’est nous qui gardons le contrôle. On sait que c’est un moteur turbocompressé, on voit le mot turbo écrit en toutes lettres sur les côtés de la motoneige. L’absence de délai dans l’accélération donne plutôt l’impression d’un moteur conventionnel qui possède un couple incroyable délivré de façon très linéaire. Cette fougue est disponible dans toute la courbe de puissance, tant à bas régime qu’en reprise. C’est vraiment impressionnant et surtout très agréable

Bien beau avoir autant de puissance sous le capot, encore faut-il être capable de la transmettre efficacement à la chenille. Tel que mentionné dans notre analyse pré-randonnée, Yamaha affirme,

« Le nouvel embrayage primaire YSRC est conçu pour les moteurs à haute puissance. Il fait preuve d’une grande résistance, d’une efficacité hors pair et d’une capacité de refroidissement incomparable. Au niveau de l’embrayage secondaire YSRC à rouleaux, la nouvelle poulie secondaire à rampe renversée est dotée de galets de blocage de la came à rouleaux qui réduisent la friction, en plus de faire l’objet d’un coulage spécial à haute efficacité qui réduit les baisses de régime aérodynamiques ainsi que la température. Les assiettes de poulie coulées sont très résistantes, pour être en mesure de négocier avec la puissance accrue. »

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Nous avons parcouru près de 5000 kilomètres avec la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 et je peux affirmer que le système d’embrayage de Yamaha est très efficace et fiable. Nous avons effectué l’essai avec la même courroie et elle était encore en excellent état.

Un système de freinage Hayes équipe cette motoneige. Nous avons pu vérifier son efficacité qui combine un grand disque de 20 cm monté bas sur l’arbre d’entraînement et une chenille de 153’’. Combiné à la chenille de 1.75’’, le freinage est très efficace.

Essai de l’ensemble une pièce PEAK : premier contact

Comme mentionné précédemment, Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 possède des caractéristiques qui la distingue des autres Sidewinder hybrides. Elle hérite du châssis SRV-M qui équipe la gamme de motoneiges de montagne chez Yamaha. Selon Yamaha, 60 % du poids se retrouve dans la structure triangulée. En découle ainsi une excellente centralisation des masses.

La suspension avant SRV-M à écart réglable, permet un écartement des skis ajustables facilement en fonction des préférences du pilote, montagne ou sentier. Cette suspension est équipée d’amortisseurs FOX Float 3 légers et au rendement progressif. Les amortisseurs pneumatiques présentent une vaste gamme de réglages en fonction du type de sentier, simplement en modifiant la pression d’air. Nous avons amélioré le comportement de la motoneige en sentier en ajustant celle-ci en fonction des conditions rencontrées.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

On retrouve à l’arrière la suspension SRV-M. Cette suspension pneumatique désaccouplée à deux amortisseurs Dual Shock SR 153 est calibrée pour offrir un transfert de haut niveau et une excellente flottaison dans la neige profonde. Elle met à profit des amortisseurs FOX Float 3. Nous avons été agréablement surpris par la suspension arrière qui est très efficace en sentier bosselé.

On retrouve sur la Sidewinder B-TX SE 153 les nouveaux skis de montagne Yamaha. Les skis maximisent la maniabilité dans la neige profonde.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Le tout accompagné d’une chenille Camoplast Back Country X de 153’’x15’’x1.75’’ qui procure une excellente flottabilité hors sentier et de bonnes performances en sentier, tant en accélération qu’en freinage. On parle de la plus longue chenille offerte sur le marché dans la catégorie hybride.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Au niveau du tableau de bord numérique, on retrouve dans la gamme SRViper. Tout équipé et facile à lire, l’écran des indicateurs numériques affiche toutes les données nécessaires au pilote de façon efficace. Les contrôles au guidon sont eux aussi inchangés par rapport au SRViper. Ils sont fonctionnels et bien disposés. 

Essai de la Arctic Cat RIOT 8000 2022

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

On aurait aimé un contrôle des poignées chauffantes à plusieurs niveaux plutôt que le décevant Hi-Low habituel qui nous fait alterner entre trop chaud et trop froid.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

On retrouve un siège de montagne plus haut et étroit qui favorise les changements de position.

Au niveau du réservoir d’essence, des données contradictoires mentionnaient parfois 37 litres et d’autres 33 litres. Après une vérification, c’est finalement 33 litres

Une nouveauté non négligeable sur toute la gamme de Sidewinder est les nouveaux phares à DEL (LED) avec éclairage d’accentuation. D’une couleur très blanche cet éclairage est très efficace lors des randonnées nocturnes tout en étant plus visible de jour.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Nous avons testé également quelques accessoires Yamaha tels qu’un support à bidon d’essence, le système de base modulaire, un sac de pare-brise et un sac de rangement qui se fixe rapidement sur le tunnel à l’aide d’un support prévu à cet effet.

Essai du porte-bidon d’essence de Yamaha  

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Finalement au niveau de l’allure, la Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017 ne passe pas inaperçue. En début de saison, à chacun de nos arrêts soit à un relais ou une intersection, les gens étaient attirés par la B-TX comme un aimant. Il faut dire que les couleurs choisies par les designers de Yamaha attirent les regards. L’équilibre entre l’orange, le noir et le gris est particulièrement réussi et fait presque l’unanimité. 

En terminant, comme vous voyez, notre analyse de la Sidewinder B-TX SE 153 2017 est très positive. Les gens chez Yamaha ont très bien ciblé ce segment de marché qui était mal ou peu servit par l’offre des constructeurs. Si vous êtes à la recherche d’une motoneige hybride très performante et que vous faites beaucoup plus de hors-piste que de sentier, mais que vous aimez parfois suivre vos amis en sentier, la B-TX est bâtie pour vous.

Motoneige Bilan de fin de saison du Yamaha Sidewinder B-TX SE 153 2017

Nous profitons de l’occasion pour remercier notre partenaire, Yamaha Canada ainsi que le concessionnaire Yamaha Platine associé à cet essai,  P. Labonté et fils de Mont-Joli pour leur excellent service.

Auberge du Draveur - Motoneige