Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Au printemps 2016, Arctic Cat ébranlait les colonnes du temple du monde de la motoneige en annonçant l’introduction du nouveau moteur 9000, le plus puissant de l’industrie. Ce moteur 3 cylindres, turbocompressé a été fabriqué par Yamaha dans le cadre du partenariat d’approvisionnement et il pousse à la retraite le moteur Z1.

Motoneige Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Parmi les modèles de la gamme Arctic Cat 2017, on retrouvait le ZR 9000 Thundercat décrit par le fabricant comme le « Roi des sentiers ». Au cours de la dernière saison, j’ai eu la chance de pouvoir faire l’essai de cette motoneige et valider si ce titre était justifié.

Même si les puristes d’Arctic Cat reprochaient à ce modèle de ne pas être disponible en vert, j’apprécie beaucoup le style et le choix des couleurs de la Thundercat. Le design des nouveaux panneaux latéraux et du capot procure une apparence racée à cette motoneige. De plus, ceux-ci sont très faciles à retirer et à remettre en place contrairement à ce que l’on retrouvait avant.

Les premières questions que les gens me posaient dans les sentiers ou les relais étaient toutes à propos des performances du moteur. Je dois avouer que le moteur 9000 livre la marchandise. Si vous cherchez une motoneige aux accélérations fulgurantes, aux reprises immédiates et capable d’atteindre de hautes vitesses, la ZR 9000 Thundercat vous comblera. 

Dans mon cas, ce n’est pas tellement la vitesse de pointe qui m’intéresse, mais plutôt comment le moteur livre cette puissance. C’est ce qui fait la différence dans le confort et le plaisir de parcourir de longues distances en sentier. Lors de mes randonnées, j’ai toujours trouvé le moteur prévisible en offrant des poussées de puissance progressives et soutenues dans toutes les circonstances. Le temps de réaction lorsqu’on presse l’accélérateur est pratiquement instantané. S’il y avait une taxe d’amusement dans les sentiers, on serait fortement taxé lorsqu’on conduit la Thundercat.

Motoneige Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Tout comme plusieurs modèles de la gamme Arctic Cat 2017, la Thundercat est équipée de nouvelles poulies Team. La grande particularité de ces poulies est qu’elles n’exigent aucun ajustement pour le niveau de la courroie. Celle-ci garde alors toujours une tension optimale. Bien entendu, cela a un impact positif sur la durée de vie de la courroie.

Un autre aspect important, particulièrement avec une machine de 200HP, c’est son comportement en sentier. Même si on est au guidon d’une motoneige à motorisation 4 temps, j’ai été très surpris de la facilité et de la précision de la conduite de la Thundercat. En fait, l’aspect poids semble avoir été retiré complètement de l’équation du plaisir de piloter une motoneige en sentier. C’est précisément ce plaisir constant qui gardait en permanence un large sourire imprimé sur mon visage.

Côté confort, la suspension de la ZR9000 Thundercat absorbe de façon efficace dans à peu près toutes les conditions que j’ai rencontrées au cours de la saison. La machine demeure prévisible dans les parcours de petites et moyennes bosses, ce qui nous permet de rouler en confiance même dans ces conditions. Les amortisseurs Fox Zero QS3 sont ceux que je préfère parmi tous ceux qui sont actuellement sur le marché. Ils procurent trois niveaux d’ajustement et on peut facilement passer d’un niveau à l’autre en quelques secondes. C’est simple et vraiment efficace.

Le poste de pilotage ainsi que la console sont bien conçus. Deux éléments pourraient cependant être améliorés, soient le fameux bouton pour actionner la marche arrière et aussi permettre de changer l’affichage des cadrans directement à partir du guidon. Les cadrans offrent une foule d’informations et on peut les configurer facilement afin de personnaliser l’affichage selon nos préférences. La position des boutons sur le guidon est très naturelle et on s’y habitue rapidement. Bien que les poignées et pouces chauffants soient très efficaces, ils n’offrent que deux niveaux d’intensité et on doit souvent passer d’un niveau à l’autre en roulant. Le fabricant devrait offrir 6 ou 8 niveaux d’intensité afin d’augmenter le confort.

J’ai conduit la Thundercat à plusieurs reprises en soirée et j’ai particulièrement apprécié l’efficacité du phare avant. Celui-ci est de type DEL (LED), il offre un faisceau large et intense ce qui augmente grandement la visibilité tout en rendant la conduite nocturne plus sécuritaire et plus agréable.

Motoneige Bilan de l’essai du Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

Ainsi, il est possible de dire que l’Arctic Cat ZR 9000 Thundercat 2018 est, en ce moment, le Roi des sentiers… Vive le roi! 

En terminant, j’aimerais remercier le fabricant Arctic Cat pour avoir rendu possible cet essai et le concessionnaire JM Villeneuve d’Amqui qui a assuré l’entretien du Thundercat tout au long de la saison.

Grand Salon Motoneige Quad 2022